Défi lecture « Le nom de la Rose » 2008

nom-de-la-rose.jpg

J’ai vu ce petit challenge sur le blog de Jules, qui l’avait elle-même pris chez Grominou et j’ai décidé que ça ne demandait presque rien…et que j’allais donc y participer!  Je ne peux pas résister à un challenge, je crois!  

Pour réussir ce challenge, je devrai lire, au cours de l’année 2008, 6 livres différents correspondant à l’un des critères suivants : 
  1. Livre dont le titre contient le nom d’une couleur
  2. Livre dont le titre contient le nom d’un animal
  3. Livre dont le titre contient un prénom
  4. Livre dont le titre contient le nom d’un lieu géographique
  5. Livre dont le titre contient le nom d’un phénomène météorologique
  6. Livre dont le titre contient le nom d’une plante
J’ai donc fouillé ma PAL et – à part pour la plante, qui me cause bien des difficultés… le livre choisi, je ne l’ai pas et j’ai lu des critiques très divergentes à son sujet– j’ai trouvé les titres suivants qui pourraient correspondre! Voici donc ma liste… qui pourrait bien sur changer!

1.  Livre dont le titre contient le nom d’une couleur
      Woman in white – Wilkie Collins
2.  Livre cont le titre contient le nom d’un animal
      Les yeux jaunes du crocodile – Katherine Pancol
3.  Livre dont le titre contient un prénom
      Le livre de Joe – Jonathan Tropper
4.  Livre dont le titre contient un lieu géographique
      Les cerf-volants de Kaboul – Khaled Hosseini
5.  Livre dont le titre contient le nom d’un phénomène météorologique
      La théorie des nuages – Stéphane Audeguy
6.  Livre dont le titre contient le nom dune plante
      La rose pourpre et le lys – Michel Faber


En plus, il me permettra de diminuer encore un peu ma PAL vu que je n’en ai qu’un à acheter! Bonne moyenne,  non?

The golden notebook (Le carnet d’or) – Doris Lessing

undefined Résumé
« Anna est écrivain, auteur d’un roman à succès, qui tient régulièrement quatre carnets.  Dans l’un deux – avec une couverture noire – elle raconte l’expérience en Afrique de ses jeunes années.  Dans un carnet rouge, elle relate sa vie politique, ses désillusions à propos du communisme.  Dans un carnet jaune, elle écrit un roman dans lequel l’héroïne revit des parties de ses propres expériences.  Et dans un carnet bleu, elle écrit son journal personnel.  Finalement, en amour avec un écrivain américain et menacée de folie, Anna tente de rapatrier tous les fils de sa vie dans un carnet d’or. »

Commentaire
Première pensée en terminant ce livre: mon challenge ABC 2007 est terminé, et réussi!!!  Bravo à moi!!!  Pour le tableau résumé des « notes » données dans ce challenge (notes qui ne reflètent aucunement la qualité du roman… seulement mon plaisir de lecture), c’est ici.

Manifestement, il y a beaucoup plus que ça à ce roman mais il m’est difficile d’en parler car je suis vraiment mitigée à son sujet.   L’histoire d’Anna, qui fragmente sa vie, semblant avoir énormément de difficulté à fusionner ses différents rôles sociaux est touchante par endroits et je me suis à quelques reprises identifiée à certains aspects du personnage  Certains.   Les thèmes abodés (le féminisme, le communisme, la folie, les relations amoureuses) sont des thèmes qui m’intéressent.  Et je suis consciente que Lessing souhaite écrire davantage qu’un roman à travers cet épais ouvrage; elle tente manifestement de faire réfléchir ses lecteurs sur l’époque et ses désillusions.  J’ai lu à plusieurs endroits que c’était un grand roman. Toutefois, le premier qualificatif qui me vient à l’esprit à propos de ce roman est LONG. 

Selon moi, (et ce n’est qu’une opinion perso), il aurait pu être réduit de moitié.   Je n’ai jamais eu autant hâte de terminer un livre… et ce n’est pas nécessairement que je n’ai pas aimé.   Vers la fin,  j’ai trouvé que les idées étaient tellement ressassées qu’elles en perdaient de leur force, de leur côté percutant. 

J’ai apprécié le premier tiers.  Mais alors là, vraiment.  Le carnet noir, où elle raconte la vie d’un groupe de jeunes communistes, pendant la guerre, en Afrique coloniale m’a vraiment plu – le côté conflictuel de la chose m’a aussi beaucoup intéressée.   Ces fragments de vie, ces personnages qui forment une petite société en eux-même, ce vase clos, la désillusion progressive… j’ai beaucoup aimé.   Cette parenthèse de sa vie, fortement empreinte de nostalgie (qu’Anna, l’auteure, condamne d’ailleurs à plusieurs reprises) est celle que j’ai préférée.    Je suis toujours particulièrement touchée par cette nostalgie de jeunesse quand je la retrouve dans des romans. 

Un autre aspect que j’ai apprécié a été la partie sur le communisme, vu de l’intérieur.  J’ai été sincèrement intéressée par les conflits inhérents au parti, à l’image donnée par rapport aux pensées réelles des membres du parti.  Ceci a donné lieu à de très intéressantes conversations avec mon père pendant le congé des fêtes.  Ne serait-ce que pour ces discussions, je ne regrette pas ce livre!

Les carnets jaune et bleu, par contre, m’ont souvent ennuyée.  L’écriture devient très analytique, on y suit les questionnement (répétitifs à mon goût) d’Anna et c’est dans ces parties que je décrochais.   À certains endroits, l’auteure raconte l’histoire d’une auteure qui écrit un roman à propos d’une auteure (son alter-ego) qui écrit un roman.  Je m’y perdais un peu et démêler le « vrai » de la fiction ( à l’intérieur d’une oeuvre de fiction) me faisait parfois perdre mon latin!

La vision des hommes dans ce livre (je crois qu’il n’y en a pas un qui soit le moins du monde « correct ») m’a un peu déprimée et la descente aux enfers avec Saul était beaucoup trop longue à mon goût, ne comprenant pas, mais pas du tout, ce qu’elle lui trouvait.  J’avais franchement le goût de les secouer.  Bon, ok, ses relations avec les hommes sont le reflet de beaucoup d’autres choses, il y a un sens, je sais, je sais.  Mais lire ça, à répétition (je n’arrivais par à démêler ces salauds les uns des autres), ça a fini par m’énerver plus qu’autre chose.

Donc, une opinion mitigée, mon plaisir de lecture a été très très inégal au long du roman.  J’ai l’impression désagréable d’être passée à côté de quelque chose d’essentiel.  Je tenterai peut-être à nouveau cette auteure… avec quelque chose de plus court. 

6,5/10

000cocos.gif

Pause piano!

hello-kitty-piano.jpg

Il me semble qu’il y a longtemps que je n’ai pas parlé de livres, n’est-ce pas!  C’est que je suis toujours dans « The Golden Notebook » – et ses 650 pages et que j’ai oublié mon petit carnet avec mes anciennes impressions de lecture chez un copain lors de ma dernière visite à Montréal…

Et en plus, comme j’ai un peu de temps devant moi, j’en profite un peu pour me mettre à mon piano, que j’avais un peu – entendre énormément – négligé ces dernières semaines.  Chopin doit être à la veille de venir me hanter (et bon, même si on parle de Chopin, ici, je suis et demeurerai toujours une horrible peureuse… je n’y tiens donc pas particulièrement!) tellement il doit se retourner dans sa tombe à force de m’entendre massacrer sa musique pour cause de manque flagrant de pratique!

Ne vous inquiétez donc pas, mon blog demeure un blog lecture et vous y retrouverez bientôt des billets qui parlent vraiment de livres!  Dès que je finis par finir mon bouquin, en fait (je me donne un jour ou deux) – le dernier de mon challenge 2007!  Mais entre les soupers et les réunions familiales, ça traîne un peu! 

Bonne journée!!!

Ce qui ne m’est pas arrivé… la solution aux 10 trucs un peu fous!

undefined
Bon… il semblerait que ma programmation automatique pour 6h de votre heure ce matin n’ait pas fonctionné… je me demande bien ce que j’ai bien pu faire, encore!!!

Mais il n’est pas trop tard… voici THE solution!!!

Moi qui avait dans l’idée d’envoyer un petit quelque chose au gagnant, j’ai raté mon coup… parce que personne n’a trouvé!    Je suis toute déçue!!!

Mais… roulement de tambours… voici les explications, dans le désordre!

1.  J’ai réellement donné un spectacle de wet-t-shirt (en fait, de wet-blouse-blanche) dans un hôpital… bien malgré moi!   En fait, la photo où je vous montre le undefined banc de neige qui atteint presque ma tête, c’est sur le balcon de la terrasse de thérapie, à l’hôpital où je travaille.  C’est une très grande verrière toute vitrée qui donne sur le corridor principal de mon étage.  Un jour, comme il commençait à pleuvoir juste avant l’heure du dîner, en bonne samaritaine que je suis, je suis sortie pour entrer les chaises en bois à l’intérieur… et je me suis retrouvée embarrée dehors sous la pluie battante.   Et personne n’est venu m’ouvrir avant la fin de l’heure du dîner parce que, justement, tout le monde était parti dîner!  Imaginez le résultat quand on m’a découverte, trempée et transparente, une heure plus tard!!  Je voulais me cacher en dessous de mon bureau!  Charmant spectacle, n’est-ce pas!

2.  J’ai vraiment vu le même spectacle 26 fois…  Quand j’étais à l’université, je travaillais au bureau touristique de ma ville et nous pouvions aller assister gratuitement au « Grands Spectacles » quand nous avions fini notre chiffre, une demi-heure après le début du show – ceux qui savent où j’habite vont savoir de quel spectacle je parle!   Donc, comme nous avions un certain intérêt  (comprendre masculin) à aller voir le dit spectacle, une amie et moi sommes allées religieusement à chaque fois que nous le pouvions.   Je connais donc cette fabuleuse histoire par coeur… sauf les 30 premières minutes que j’ai vu une fois, il y a près de 20 ans!

3.  J’ai réellement tenté de faire peur à un voleur avec un séchoir à cheveux.  Sauf que ce n’était pas un vrai voleur… mais ça, je n’en avais aucune idée!  Je me suis fait réveiller par un énorme BANG, à faire trembler littéralement les murs!  Je suis certaine que c’est un coup de fusil, qu’il y a un voleur chez moi et que je dois me défendre!  J’attrape le cellulaire d’une main et de l’autre… la première chose que je vois sur ma table de nuit… mon sèche cheveux!  Dans mon esprit embrumé, je me dis que le voleur va penser que c’est un fusil (la forme, vous voyez) et se sauver en courant!!!  Finalement, quand la police a fini par arriver, plus de 90 minutes plus tard, ils m’ont annoncé – en pouffant – que le BANG du siècle était en fait ma voiture, dont j’avais oublié de mettre le break à bras (frein à main), qui avait descendu mon entrée glacée, et en pente et qui était allée s’écraser sur le mur du sous-sol un peu plus bas!  Encore une fois, je voulais entrer sous terre!!!!

4.  J’ai déjà chanté comme soliste dans une chorale, malgré mon timbre à la « Michel Louvain« .  En fait, j’avais 5 ans… et en raison d’une mémoire un peu stupide Hello-Kitty-Christmas-3-small.jpg qui se rappelle de tout ce que j’entends et vois…. j’étais en fait la seule de mon groupe de musique qui avait réussi à apprendre la chanson et j’ai donc fait partie des deux solistes!  Ils n’ont donc pas eu le choix!!!  Je n’ai toutefois pas fait honneur aux frères Strom!!! Je crois que j’ai même une photo à l’appui, que je pourrai chercher quand je serai sortie des pâtisseries de Noël!

5.  Il m’arrive fréquemment de faire passer deux de mes grands amis pour mon père – idéalement pas en même temps!  Ils n’ont que quelques années de plus que hello-kitty-picture-01.gif moi… mais ça marche à tous les coups!!!  J’ai déjà réussi à aller faire des coups pendables dans la chambre d’hôtel de l’un deux en faisant la petite fille outrée qui avait oublié sa clé dans sa chambre et que son père allait chicaner si elle n’entrait pas à l’heure!  Et comme le copain en question était dans cet hôtel depuis plusieurs jours… ils savaient très bien de qui il s’agissait!  De plus, j’ai fait le coup tellement de fois à Alex – le Alex qui vient souvent poster ici et qui est sensé m’offrir un dodo AVEC ailes pour Noël – que c’est quand je ne le fais pas qu’il est surpris !!!  Et, à chaque fois, ça fonctionne, malgré nos 6 ans de différence!  À croire qu’il était précoce pour être papa à 6 ans!

6. Le running gag à l’hôpital où je travaille et que j’ai déjà été autiste dans une autre vie.   En effet, j’ai une mémoire stupide… je ne fais même pas exprès mais je retiens automatiquement tout ce qui est chiffres… numéros de téléphone, numéros de dossiers à l’hop, dates de naissance, résultats de tests en âge équivalents et en percentiles… En plus, je peux réciter des pages entières de bouquins… suffit de me « starter »!  Je sais, je sais, je suis bizarre… Et malgré ça, j’oublie systématiquement d’arroser les plantes ou d’aller à l’épicerie!!!

7.  J’ai déjà demandé à un enfant de trois ans de répéter plusieurs fois la description du « truc » de son père et des joujoux de sa mère, devant 4 autres enfants et donc, 4 autres parents.  Ceux qui savent ce que je fais comme travail ne sont pas surpris car, étonnement, c’est très, très, très plausible!  La raison?  C’était totalement hors-contexte et je n’avais aucune, mais aucune espèce d’idée de ce que le petit pou en question pouvait bien me raconter!!!   Par contre, à la troisième répétition… c’était clair… même très clair que « son papa y avait un gros p…  , plus gros que la b… en rubber de sa maman ».  ET CE SONT SES TERMES, PAS LES MIENS!!!!  Et, par habitude, j’ai commencé à reformuler, toute contente d’avoir compris… « Ah, ton papa , il… » et à ce moment, j’ai entendu les éclats de rire derrière la vitre miroir, j’ai vu ma collègue avec les yeux ronds comme des trente sous… et j’ai fermé ma trappe, pour une fois!!!!

8.  J’ai bel et bien fait une Juliette de moi-même et j’ai transpercé de bord en bord une partie de mon corps avec une arme blanche… un patin blanc, pour être undefined plus précise.   J’ai mal atteri un saut, quand j’étais patineuse, et la partie arrière de la lame de mon patin est allée se ficher dans mon autre pied.  Probablement que j’y avais mis beaucoup de coeur parce qu’il a traversé le tout – patin et pied – de bord en bord, pour en ressortir aussi vite…  Le pire, c’est que je ne m’en suis rendu compte qu’une dizaine de minutes plus tard, quand j’ai vu la traînée écarlate sur la glace.   Disons que quand on patine, on est habitués d’avoir mal partout… mais LÀ, j’ai eu un moment de panique…

Joyeux Noël!

DSC00002.JPG

Je profite de ce petit moment pour vous souhaiter, à tous et à toutes, un très Joyeux Noël!  Qu’une étincelle de sa magie se fraye un petit chemin jusqu’à vos yeux et vos coeurs!  Pour vous tous, plein de moments de bonheur avec ceux que vous aimez, faits de ces petits rien qui rendent Noël merveilleux!

Joyeux Noël
xxx

hellokitty-fr-noel2.gif

23 décembre, Joyeux Noël, monsieur Côté, Salut Ti-Cul, on se r’verra, le 7 janvier!!!

hellokitty-fr-carte1.jpg

Héééééééé non, je n’ai pas l’intention d’abandonner complètement mon blog jusqu’au 7 janvier!!!  C’est juste qu’à chaque année, le 23 décembre, je chante cette chanson de Beau Dommage touuuuuute la journée, au grand dam de mon entourage (leurs oreilles sont d’ailleurs en train de faire signer une pétition pour que j’arrête… nuisance sonore qu’ils disent!!!).  Si je n’étais pas si blogonulle, je réussirais peut-être à vous le faire entendre ici… mais non… faut quand même pas trop m’en demander!

Pourquoi c’est Noël, pensez-vous???  Vous ne le savez pas???  IMPOSSIBLE!!!  Voyons donc, je ne croirai jamais ça… 23 décembre… jour marquée d’une pierre blanche… c’est le jour où je peux ENFIN – après 3 longues semaines d’attente – ouvrir mon colis swap qu’Anjelica m’a si gentiment envoyé!  

Bien entendu, c’est la première chose que j’ai faite ce matin (j’ai décidé de jouer le jeu jusqu’au bout et de ne l’ouvrir que le VRAI 23 décembre au Québec… il est 8h30 du matin, ici!

Alors…

Un immmmmmeeense merci à Anjelica parce qu’elle a vraiment trouvé des idées très originales, qui correspondent à mes goûts et à mon désir de découvertes!!!  Je suis ravie, ravie, ravie!!!  

DSC02245-copie-1.JPG Tout d’abord, en ouvrant mon gros colis, j’ai eu le plaisir de découvrir plusieurs petits paquets colorés, enveloppés d’une merveilleuse odeur!  Dans ma hâte, j’ai tout de même pris le temps d’immortaliser le tout avec une petite photo!!!  C’est tout plein de paquets à déballer!  Je suis un vrai bébé quand vient le temps d’ouvrir des paquets!!

DSC02247.JPG Et dedans, qu’est-ce que je trouve???  Deux livres qui me semblent vraiment intéressants et dans lesquels il me tarde de me plonger (dès que j’ai fini mon livre pour le challenge et celui pour le club de lecture, je les attaque!!!).  En premier, il y a « Mon péché n’appartient qu’à moi » de Herbjorg Wassmo, premier tome d’une série qui raconte l’histoire d’un homme qui revient dans sa Norvège natale.  Le retour aux sources étant un thème qui m’inspire particulièrement, ça promet!!!  Le deuxième bouquin est « L’anneau du pêcheur » de Selma Lagerlof, un auteur dont j’ai déjà noté beaucoup de titres et qu’il me tarde de découvrir.  Ce volume est un recueil de contes Suédois inspirés des légendes de son pays, à travers lesquels je compte bien apercevoir ce beau pays.   De beaux moments en perspective!

DSC02248.JPG Ensuite, j’ai été particulièrement gâtée dans les à côtés!!!  Un superbe calendrier illustrant des scènes musicales de divers pays et des instruments variés.  Il est magnifique et je sais déjà où il sera accroché!   Le CD est un CD de guitare flamenco (que j’écoute en vous écrivant), un instrument et un style que j’adore.   Meeeeeeeerci!!!

DSC02249.JPG Dans cette petite boîte, responsable de la bonne odeur du paquet, j’ai pu y retrouver des épices (cannelle et gingembre) venues directement du Maroc!!! Ca sent Noël chez moi – ces odeurs y sont résolument associées!  Il y a aussi deux mélanges de thés qu’Anjelica apprécie qui sentent décidément bon!   Mes papilles seront comblées!!!

DSC02246.JPG Et pour conclure une carte décorée d’images Scandinaves accompagnée d’un très gentil petit mot!  Anjelica, tu n’as pas à t’inquiéter, je suis folle de joie!  Merci, merci, merci, merci!!!  Je suis sincèrement touchée par toutes tes petites attentions.

J’ai vraiment été gâtée, n’est-ce pas!!!!  
Merci aussi à Flo et Kali pour l’organisation de ce swap, qui est mon premier mais certainement pas mon dernier!  J’ai vraiment apprécié l’expérience!!!

Bisous à tous et Joyeuses Fêtes!!!  Un très heureux Noël en compagnie des gens que vous aimez.  Que cette journée vous insuffle suffisamment d’étincelles dans les yeux pour passer l’année!

xxx

10 choses capotées – ou un peu bizarres – dans ma vie

undefined

Je crois qu’Emeraude considère que je suis un phénomène étrange!!!  Car après m’avoir demandé de vous révéler les grands mystères du bureau québécois, voilà qu’elle me demande de vous révéler des « trucs de ouf » qui me sont arrivés, chose qu’elle a elle-même fait à la demande de Zag!  Comme, à lire les exemples des autres bloggueurs, j’ai déduit le sens de ce mot, je l’ai traduit en bon québécois en « choses capotées », que je vais vous dévoiler dès maintenant!

Le principe???

Je vous explique!  Je vous révèle 10 choses bizarres ou folles qui me sont arrivées.  Sur les 10, une seule est fausse.  À vous de la trouver!   Je vous donnerai la bonne réponse mardi matin prochain, soit le jour de Noël, la même journée qu’Emeraude.   Ou avant si je vois que les commentaires s’épuisent… c’est moi le boss après tout!!!

Les quelques personnes qui savent la réponse, DÉFENSE DE PARLER!!!  Je fais d’avance des gros yeux à d[o_o]b, Alex, Ju, Marylou et mes autres copains curieux qui pourraient avoir le goût de me donner du trouble! 

Et avis à tous… je ne suis pas « ploguée » dans les hautes sphères comme certaines… ça fait plus « festival de gaffes » que « la vie des gens riches et célèbres »!!!  Mais parfois, il semble que je me prenne pour des personnages de romans – ce qu’ils ont fait ou ce qu’il pourraient vouloir faire –  et voilà ce que ça donne!

1.  Comme Juliette dans « Roméo et Juliette »,  j’ai déjà transpercé moi-même – de bord en bord – une partie de mon corps avec une arme blanche.

2.  En prenant pour Matthieu Simard (ou l’un de sa gang) dans « Ça sent la coupe »,  j’ai failli démolir mon salon à cause d’une game de hockey.

3.  En l’honneur des frères Strom dans « Le temps où nous chantions », j’ai déjà eu l’honneur d’être chanteuse soliste dans un spectacle… même si je chante comme une casserole désacordée!

4.  En me prenant pour la psychiatre Lowenstein dans « Le prince des marées », j’ai incité un enfant à répéter trois fois une description assez complète de l’appareil reproducteur de son père ainsi que des joujoux sexuels de sa mère… devant public à part de ça!  (Avant de crier au scandale et de me dénoncer à la police, attendez au moins l’explication!!!  Je vous JURE que je n’ai rien d’une perverse!!!!)

5.  Comme il aurait pu arriver à Allie dans « The notebook », j’ai  déjà dû dormir chez une copine parce que je retrouvais plus la rue où se situait mon appart… ni l’appart, bien entendu!  Et tout ça sans la contribution de substances illicites!

6.  Certaines personnes osent me comparer à Christopher dans « le curieux incident du chien pendant la nuit » et se permettent d’avancer que j’ai déjà dû être autiste dans une vie antérieure car je retiens systématiquement les numéros de téléphone, les numéros de dossiers à l’hop, les dates de naissance… tout ce qui est chiffres! (Et non, je ne déteste pas le jaune et je ne vis pas en fonction des nombres premiers! )

7.  J’ai essayer d’imiter certains aspects de la vie des personnages de « Replay » et j’ai vu le même spectacle 26 fois!

8.  À l’image d’une Mandoline soft dans « le roman de Sara », j’ai déjà donné un spectacle de wet-tee-shirt dans un hôpital.  

9.  Pour faire ma Thursday Next (ou tout autre détective aux idées étranges qui veut attraper des méchants), j’ai déjà tenté de me défendre d’un voleur avec un séchoir à cheveux.

10.  À l’image de Scarlett O’Hara qui tente de faire passer Rhett pour un membre de sa famille, je m’amuse souvent  à faire passer mes amis pour mes parents…(bon, ok, elle, elle a fait croire que c’était son frère… mais c’est dans la même lignée, n’est-ce pas!  Tous les moyens sont bons pour me rapprocher de Rhett. )

Et hop!  C’est parti!  Ne vous gênez pas pour vous essayer!!

Pour poursuivre la chaîne (maintenant ou en revenant des Fêtes), je serais curieuse de connaître les trucs les plus fous des hautes sphères de Fashion ainsi que la suite des drôleries régionales en demandant à Charlie Bobine  – qui s’est empressée de nous révéler ses plus sordides secrets ici – de se prêter au jeu!

En attendant le prochain bouquin…encore une petite photo hivernale!

P1010193kitty-copy.jpg

…Comme je n’ai pas de nouveau bouquin à vous présenter en raison des nombreuses activités pré-Noël…
…Comme c’est vraiment impressionnant de voir la quantité de neige (hé oui, c’est de la neige, pas de la guimauve) ces temps-ci…
…Comme on m’avait proposé de faire un self portrait (bon, c’est un self portrait thursday et non tuesday… mais ça devrait faire pareil!)

Me voici, devant la terrasse à l’endroit où je travaille.  Pour une idée de l’ordre de grandeur, un petit indice, je mesure 1m73 et j’ai environ 3 pouces de talons…  C’est au deuxième étage donc, la déneigeuse et ses célèbres « bancs de neige » n’a rien à voir là-dedans!  Techniquement, c’est un endroit pour travailler avec les enfants mais dans le cas présent, la « marche dans la neige sur terrain accidenté » ressemblerait plutôt à de la plongée sous-marine!!!  Idéal pour recréer le scénario de  « La guerre des Tuques » n’est-ce pas!!

Bon vendredi!!!

The Eyre affair (L’affaire Jane Eyre) – Jasper Fforde

Eyre-affair.jpg Résumé coup-de-coeur.gif
« Il existe un autre 1985, où les gangs criminels de Londre ont envahi le lucratif marché littéraire et Thursday Next est sur la piste du grand maître de cette nouvelle vague de crimes. 

Acheron Hades kidnappe les personnages d’oeuvres de fiction et les retient prisonniers pour recevoir une rançon.  Jane Eyre est partie, disparue!

Thursday se met à la recherche d’un moyen pour s’infiltrer dans le livre et réparer les dommages.  Mais résoudre des crimes littéraires n’est pas facile quand il faut aussi trouver le temps de faire cesser la guerre en Crimea, persuader l’homme qu’on aime de nous épouser et découvrir qui a réellement écrit les pièces de Shakespeare! »

Commentaire
Je m’étais empressée de noter ce titre après avoir lu
un grand cri d’amour lui étant consacré!  Comme il n’était pas facile à dénicher, je ne l’ai trouvé que récemment et après avoir lu le billet plus nuancé d’Émeraude, j’avais des attentes réalistes!  Résultat, j’ai adoré!!!

J’ai surtout adoré les multiples références à la littérature anglo-saxonne et ce monde fantaisiste où la littérature occupe la première place!  J’ai franchement ri devant les « Will Speak », un genre d’automate qui récite des extraits de pièces de Shakespeare pour 10 sous, les multiples cliques de Baconinans, Marlowians ainsi que la horde de John Miltons!!!!   Entrer dans les livres… quel rêve!!!  Je pense bien que j’irais faire un tour dans « Pride and Prejudice » et dans « Gone With The Wind »… pour en choisir deux comme ça, par puuuuur hasard!!!

De plus, je seconde Emeraude pour le nom de Thursday Next!!!  Comment ils ont fait pour traduire tous ces jeux de mots!?!?!  Trop drôle!  Pour le personnage, je l’ai beaucoup aimée dans son rôle de détective, mais beaucoup moins dans son histoire d’amour, peu crédible selon moi.  En fait je n’y ai pas accordé beaucoup d’importance, son homme manquant définitivement de sexytude à mon goût personnel!!! J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires… le chasseur de vampires, Bowden, Hadès, le gros méchant, mais surtout le papa de Thursday, qui apparaît « out of nowhere » (c’est le cas de le dire) de temps en temps, pour donner lieu à des échanges on ne peut plus bizarres!!!  Je l’adore lui!!

Bon, ok j’avais deviné plusieurs parties du dénouement bien avant la fin… mais c’était relativement secondaire dans ce cas-ci. J’ai savouré l’imagination de l’auteur et maintenant, je vais tenter de dénicher les suites (bon, j’ai déjà fait un bon tour… bien entendu, il n’y a rien de tout ça en VO dans mon coin… pour faire changement!). 

Ah oui… j’oubliais… JE VEUX UN DODO!!!  Pensez-vous que ça se demande, comme cadeau de Noël?!?!?

9/10

Chroniques hivernales d’une LCA qui doit pelleter au lieu de lire!

On va jouer à un petit jeu, ok!  Ça s’appelle « Qu’est-ce que c’est?!?!?! »  2 points pour une bonne réponse!

DSC02250.JPG

Besoin d’indices???  Une autre prise de vue avec d’avantage d’indices!!!  Ca va faire juste un point, par contre!!!

DSC02251.JPG

Et si, quand vous vous levez le matin pour aller bosser et que c’est la vision que vous avez devant les yeux, vous vous dites que vous auriez dû ramasser plus de points Air Miles et être dans le Sud à ce moment même!!!!

En fait, comme Lune de Pluie s’inspire de mes aventures de femme-bonhomme-de-neige pour expliquer les joies de l’hiver à ses élèves, j’ai décidé de lui donner du matériel!  Faut savoir se rendre utile dans la vie (et bon, ok, j’avoue, je veux être une vedette de l’autre côté de l’océan!!!) !

En fait, ce matin, contrairement à mon habitude, j’ai été très prévoyante et je me suis levée à 4h45 du matin pour aller passer un coup de pelle, vu que je savais que la madame météo (qui, ici, n’a aucune carrière d’auteure florissante) avait annoncé une tempête.  D’ailleurs, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ils ne se trompent JAMAIS quand ils annoncent ça, alors que leurs prévisions soleil ne fonctionnent qu’une fois sur trois… j’avoue que je lui en serais reconnaissante!!!  

Je mets donc mon habit de neige par dessus mon pyjama en flanalette (orthographe fantaisiste ici… mais bon, aucune idée de comment ça peut bien s’écrire!), foulard, cache-cou, tuque, mitaines, bottes de planche à neige (ben quoi… c’est ce qui est le plus imperméable) et go, je suis prête!!!  Sauf qu’en mettant le nez dehors et en m’accrochant à la rampe pour ne pas partir au vent… j’ai réalisé qu’en fait, j’aurais bien besoin de ma planche à neige aussi… mon escalier est digne d’une piste de ski!  Une très belle pente à bosses inégales, pleine de rafales, à part de ça!  Faut vraiment le savoir pour deviner qu’il y a des marches en dessous de ce « motton » de neige!   Bon, je m’accoche, je descend, équilibre précaire et tout, pour trouver ma pelle… ET JE VOIS ÇA!!!  

En fait, je ne vois rien du tout… mais j’imagine que comme c’est l’endroit où mon auto est sensé être, le gros tas de neige devant moi, ça doit être ça!!!  Et, en effet, si je fais le tour, je peux entrevoir environ 1 pied carré de bleu en tout et pour tout, ce qui confirme mon hypothèse!   Ouffff.. quel esprit de déduction!!!  Sauf qu’en faisant le tour… je vois plus loin… et là, tout au bout de mes 40 pieds d’entrée enneigés jusqu’à la mi-cuisse (ma voiture est à l’endroit où il y a le moins de neige dans la dite entrée)… je vois… LE PLUS IMMENSE BANC DE NEIGE QUE J’AI JAMAIS VU!!!!!  Quand je me tenais à côté, il m’arrivait à la hauteur de la poitrine et avait 6 pieds de largeur!   Ca devait être le banc de neige d’hier soir parce que ce matin, il y avait encore un bon pied et demi dans la rue.  Avec mon bébé auto, on oublie ça, même si je sors de l’entrée (et pour ça, il faudrait une opération du saint esprit) JAMAIS je réussirai à sortir de ma rue!!!

Je fais ni une ni deux… je retourne chez moi, j’appelle à l’hop pour annoncer sur le répondeur que « je suis pognée dans mon entrée » et que je serai là demain!   On fait le tour des blogs, se réinstalle dans le lit avec notre livre et soudain, alors que j’avais dû me faire à la dure réalité (pas facile, la vie, des fois!) de rester toute la journée bien au chaud dans mon chez moi au lieu d’affronter la tempête… DRRRRRRRRING… 

J’aurais pleuré… Une collègue, qui a une déneigeuse, elle, a très gentiment pensé à moi et sait bien que je serai inmanquablement dans le trouble… Voilà qu’elle m’offre de passer me chercher en bas de la côte car elle sait bien qu’elle ne réussira jamais à la monter.  Je vous le jure, j’ai failli éclater en sanglots!!  Mais bon… je m’habille, remet la soute de neige, tuque, mitaines (pas par dessus le pyjama, cette fois) et je pars à l’aventure dans mon entrée et ma côte!  Après une dure escalade du banc de neige (j’étais couchée par dessus pour pouvoir le traverser) et une descente de côte à moitié sur mes pieds, à moitié sur mes fesses (j’ai d’ailleurs failli prendre le clos à quelques reprises… je vous le dis, j’aurais été beaucoup mieux avec mes skis ou mon snow dans les pieds… me semble que je suis beaucoup plus habile!!!), j’ai finalement atteint la voiture de ma collègue, avec l’air d’un bonhomme de neige (elle, elle a plutôt dit que j’avais l’air de l’abominable homme des neiges… mais je suis certaine que ce n’est pas ce qu’elle voulait dire… c’est tout pareil, après tout, un Yéti et un bonhomme de neige!!!)!!!

La morale de cette histoire… je commence à me demander si je ne changerai pas d’idée pour mes cadeaux de Noël… au lieu de bouquins, je vais demander… UNE SOUFFLEUSE!!!!

Aaaaalors… qui veut venir me visiter cet hiver?!?!?!?!

J’ai une chambre… et une pelle de disponibles!!!!

Aller à la barre d’outils