Les dragons – Jérôme Colin

C’est Mallo qui m’a chaudement recommandé ce roman pour mon challenge « 12 suggestions pour 2024 ». J’en avais assez peu entendu parler, sauf sur la chaîne de Séverine… et après ma lecture, je l’ai vu partout!

De quoi ça parle

Jérôme a 15 ans. Il est en colère, terriblement en colère. Il en veut à ses parents, qui sont des vieux cons selon lui et qui ne peuvent rien faire qui trouve grâce à ses yeux. Un jugement de la cour l’envoie dans un centre de soins pour ado et il va rencontrer Colette, Colette qui veut mourir.

Et ce roman, c’est l’histoire d’un coup de foudre.

Mon avis

J’ai lu ce roman en apnée et je l’ai refermé bouleversée. Quel portrait tout en finesse mais sans concession de la détresse adolescente! Les dragons, ce sont ces jeunes pour qui la société ne sait plus quoi faire. Ces jeunes qui ne vont pas, qui semblent à plusieurs des bombes à retardement, qui ont parfois vécu l’enfer et parfois non. Et qui cherchent leur place dans ce monde qui ne semble pas fait pour eux, qui ne répond en rien à leurs attente et qui est tellement loin de leur monde rêvé. Parce que qu’est-ce qu’il a à offrir, le monde des adultes? Un boulot pour vivoter? Bref, ils sont perdus.

Jérôme, lui, ne sait même pas pourquoi il est si en colère. Il n’a qu’une idée en tête : se faire mettre à la porte du centre, sauf qu’il va croiser Colette. De retour de l’hôpital, elle a voulu mourir. Dans quelques jours, elle va avoir 18 ans et devra sortir de ce centre qui est presque devenu sa maison. Lui, il veut l’emmener ailleurs, dans une maison hors du monde et vieillir avec elle. Et quelques jours vont bouleverser le jeune Jérôme.

Ici, pas de magie. Beaucoup de douleur, beaucoup de compassion qui n’est pas toujours reconnue. On oublie en tant qu’adulte, ce qu’est d’être ado mais ce roman nous le rappelle avec force. Ces jeunes font parfois peur, ils sont parfois oubliés même s’ils auraient tant besoin de soutien. Je pense qu’il y a tous les trigger warning possibles et on va discuter de culpabilité, de deuil, de peine… bref, de désespoir adolescent.

Ça fait peur, certes, mais c’est terriblement poignant et émouvant.

Je ne sais pas si ce sont des mémoires mais peu importe. Une plongée incroyable dans la psyché adolescente. J’ai adoré.

1 Commentaire

  1. Un roman proche de la réalité de certains ados, on dirait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.