Niré – Une chochette sans battant – 4 – Aki Shimazaki

J’ai vu que le tome 5 était sorti depuis les derniers mois… du coup, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée pour terminer le cycle. Surtout que ce sont des livres parfait pour les soirs de semaine. Courts, enveloppants… bref, ça le fait.

De quoi ça parle

Dans ce tome, nous sommes avec Nobuki, le troisième fils du couple Niré. L’héritier du nom. Depuis quelques temps, sa mère ne le reconnaît plus et il va tenter de la retrouver quand il retrouve son journal intime, celui qu’elle a commencé à écrire quand elle a réalisé qu’elle oubliait.

Mon avis

Revenir dans un roman de Shimazaki, c’est un peu retrouver des vieux amis, vu que chaque tome du cycle nous raconte une partie de la même histoire, vue par des membres différents d’une même famille. Nous avions rencontré Anzu, la soeur aînée, le père, et Kyoko, la deuxième fille. J’avais un faible pour le tome 2 qui parlait du couple parental dont la femme perd la mémoire et j’ai beaucoup apprécié retrouver ce thème dans Niré.

Nobuki est celui de la fratrie que nous avions le moins vu jusqu’à date. Il est marié, a deux filles et n’a pas voulu de l’héritage de la maison familiale. Ce tome parle encore de la mémoire qui s’envole, de l’héritage mais aussi du patriarcat au Japon, qui tend à enfermer les femmes dans un certain rôle.

Pas de grande révélation ici. Nous connaissions déjà les secrets de la mère et si c’est Nobuki le personnage principal, c’est elle Fumiko, qu’il va rencontrer et que nous allons découvrir davantage. La plume est simple, directe, avec toute l’économie de mots des Japonais, mais elle réussit tout de même à créer une atmosphère un peu flottante, remplie de douceur et de tendresse. C’est tout en retenue et je retiendrai surtout la rencondre d’un fils avec la femme qui a été sa mère.

Le roman nous pousse aussi à réfléchir sur la mémoire, les souvenirs d’enfance et sur ce qui reste quand, justement, la mémoire n’est plus là. L’importance du moment présent est au centre et toute la relation mère-fils est très touchante. Il y a certes des coïncidences un peu faciles mais peu importe. Je lirai le tome 5 bientôt!

1 Commentaire

  1. Une « série » que je lirai un jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.