Ma vie parisienne – 129 – Grues et citadelle finlandaise

dsc_0774Le départ a été difficile, aujourd’hui.  Il m’a aussi fait réaliser qu’il me fallait vraiment un disque dur externe sur l’ordi parce que, sérieusement, un mois et demi de plus ça n’allait pas le faire.  L’opération « transférer les photos sur l’ordinateur » a dû durer 2h, et j’ai fini par devoir utiliser l’ordi et le dd externe de Mo… bref, ça a pris une demi-éternité, ça m’a mise de mauvaise humeur… et j’imagine que j’ai mis la patience de Mo à rude épreuve, même si elle a été trop polie pour me le dire!

 

Ce fut donc une petite journée, où nous avons magasiné et traînassé avant l’excursion prévue pour le soir.  Ah oui, nous avons visité un musée aussi.  Mais ce n’était pas le plus top du monde entier.

dsc_0666

Premier arrêt au départ à l’église monolithique d’Helsinki, qui n’a strictement rien à voir avec les autres églises monolithiques que j’ai visitées.   Construite dans les années 1960, l’Église Temppeliaukio est certes entourée de murs de rocs mais la coupole, haute d’environ 13m, est toute faite de verre.  C’est une église luthérienne encore en fonction.  Si l’intérieur est assez impressionnant et fait son petit effet, de l’extérieur, c’est plutôt moche, en fait.  Ou peut-être que je n’ai pas regardé sous le bon angle.   Pour les photos, ça a été un peu difficile.  Une dame s’est plantée en avant de l’autel pour trier ses photos… et au temps que ça a pris, j’imagine qu’il y en avait un méchant tas!

dsc_0668 dsc_0671 dsc_0676 dsc_0677 dsc_0678 dsc_0679

On se dirige ensuite vers le musée de Finlande, pour lequel j’avais beaucoup d’attentes pour l’histoire du pays.   En effet, au Moyen-Âge, la Finlande était sous la tutelle de la Suède.  Ensuite, elle a passé aux Russes en 1809, en tant que Grand Duché autonome.  Vous pouvez vous imaginer que ça a guerroyé pas mal dans ce coin.   La Finande est devenue indépendante en 1917 et l’est restée, malgré des attaques russes.

dsc_0680 dsc_0685 dsc_0687 dsc_0688 dsc_0689 dsc_0691 dsc_0695 dsc_0697

J’aime bien ce truc.  On dirait une nacelle de montgolfière!dsc_0704 dsc_0707 dsc_0708 dsc_0710

(Le plafond n’est pas mal du tout, par contre).

Toutefois, je me disais que cet endroit existait bien avant les suédois.  Qu’il y avait des gens, ou pas… mais qu’on savait quelque chose.  Mais le musée ne commence qu’avec l’arrivée des suédois… et est encore une fois très scolaire.  IL aurait besoin d’un bon petit coup de rafraîchissement, selon moi.  Ceci dit, quelques objets étaient plutôt fun.

dsc_0711 dsc_0713 dsc_0717 dsc_0719 dsc_0720 dsc_0727 dsc_0728 dsc_0729 dsc_0730

Comme vous pouvez vous l’imaginer, j’ai chanté « C’est la fête, c’est la fête, service garanti impec… « , et ce pendant plusieurs heures après cette visite.  La belle et la bête, sors de ce corps!dsc_0733 dsc_0736

 

La journée a ensuite été consacrée au magasinage.  J’ai réussi à m’acheter deux hauts, et quelques petits souvenirs, mais pas trop quand même.  Quand on voyage si longtemps, le poids des bagages devient vite une préoccupation de premier plan.   Toutefois, je suis tombée en amour avec des petits lutins… et j’ai failli refaire toute ma déco de Noël.  C’est trop, trop, trop mignon.  Tous ces petits chapeaux pointus… je défaille!

dsc_0737 dsc_0739 dsc_0740 dsc_0741 dsc_0742 dsc_0743 dsc_0744 dsc_0747

En fin d’après-midi, nous avions une excursion à Suomenlinna, forteresse au départ guerrière bâtie pour protéger Helsinki.  Comme je le disais, l’endroit était convoité.   J’étais la seule personne sans doctorat du tour, vu qu’on allait avec les collègues de Mo.  Ceci dit, je m’en suis sortie pas trop mal, je pense!

dsc_0749 dsc_0755

Sur l’île, on retrouve des bâtiments ayant été construits par les suédois et par les russes, qui ont tour à tour occupé l’endroit.  On y trouve entre autres les premiers buildings d’appartements de Finlande et une église.  Elle était Russe au départ mais on l’a dé-russifiée et elle est devenue luthérienne.    On raconte que le commandant, qui était très apprécié de ses soldats, aurait remis Suomenlinna aux russes sans se battre, et qu’on ne sait pas pourquoi.  Inutile de préciser qu’il est mort en disgrâce, même si on le respectait énormément auparavant.  Ils avaient en effet prévu de se battre en mai (les russes étaient restés à Helsinki pour cause de mer baltique gelée)… et pouf, comme ça, pas de bataille.   Toutefois, pendant la guerre de crimée, ily a eu 46 heures de bombardements non-stop.

dsc_0756 dsc_0759

Il y avait un party géant de joueurs de pokemon à Suomenlinna.  Du coup, il y avait foule de jeunes avec un téléphone à la main.  Qui ne regardaient nulle part et qui nous fonçaient allègrement dedans parce que bon, regarder où on va, c’est surévalué.  dsc_0761 dsc_0769 dsc_0772
dsc_0778 dsc_0781 dsc_0784

La forteresse en est une à bastions, mais avec les murs droits, pour cause de neige l’hiver.  Ce serait beaucoup trop facile à escalader, sinon!  L’endroit a aussi servi de prison en plein air.   Si l’endroit est maintenant habité par 800 personne, il y en a fait de 6000 à 7000 à la construction.  Du coup, il manquait de place et les Soldiers-Farmers étaient nécessaires.   Il parait qu’il y avait aussi tout plein de sociétés secrètes et que – houuuuuuu – elles existeraient encore!

dsc_0789 dsc_0791 dsc_0795 dsc_0798 dsc_0800 dsc_0801 dsc_0802 dsc_0805

Nous sommes passés par le quai, à sec l’été.  Ils ne font entrer l’eau qu’en automne et au printemps.  C’est bizarre de voir tous ces bateaux installés là comme ça.    Auparavant militaire, l’île est ouverte aux touristes depuis 1952.

dsc_0786 dsc_0787

On s’est bien baladés, puis on a décidé d’aller prendre un verre avec des copains de Mo (dont le nom m’échappe… désolée).  On s’est donc ramassés sous une grue, près du port, dans un bar assez improbable où un verre de vin coûtait 12 euros… mais où on s’en sortait avec la petite bière à 7!  Comme on était une bande de geeks, on a fini par parler… du Seigneur des Anneaux.  Je suis bien petite joueuse, semble-t-il, vu que le Silmarillion a eu raison de moi!

dsc_0806 dsc_0807 On trouve de drôles de choses, à Helsinki!!dsc_0808 dsc_0812 Un marché, dont j’ai oublié le nom!dsc_0813 dsc_0814 L’intérieur du dit marché. dsc_0816 dsc_0818 dsc_0819 dsc_0820 dsc_0823

(Ici, on peut louer des bateaux bains tourbillons.  Et faire trempette dans le port!)

On a fait traîner nos drinks, retrouvé d’autre gens… et on a  cherché un endroit où manger.  Bon, en fait, les copains cherchaient un endroit où manger car nous, on avait des pâtes et de la sauce à l’hôtel.  Et devinez quoi?  ON a fini par se ramasser à 5 dans une chambre d’hôtel, à faire cuire des pâtes et des sauces en canne!  Une vraie soirée d’étudiants, mais avec de la bière moins cher… et du fromage vegan.  Ca goûte terriblement mauvais, en fait.  Je n’avais pas vraiment compris l’étiquette en finnois.  Quelle surprise!

dsc_0825

On a quand même ri comme des fous.  Finalement, même sans doctorat, je pense que ma conversation est convenable!

 

À bientôt!

(2 commentaires)

  1. Je lis tous ça en retard, mais oui, ta conversation est parfaite ! Il ne faut pas avoir peur des universitaires, on est jsute des geeks d’un autre genre :-)))

    1. Avouez que vous êtes un peu intimidants au départ! Mais j’ai adoré ce petit voyage!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils