Aller à la barre d’outils

Red Sister (Soeur Écarlate) – Mark Lawrence

Le comment du pourquoi

J’ai entendu parler de cette série sur la chaîne Youtube d’Emily Fox, une québécoise qui a une chaîne Booktube en anglais. Elle parle de « Badass Assassin Nuns » et c’est l’une de ses séries fantasy préférées. Du coup, je l’ai choisi pour la catégorie « Arwen » (personnage féminin badass) du mois de la fantasy de Pikiti Bouquine.

De quoi ça parle

Je pense que l’accroche d’Emily Fox dit tout. Badass Assassin Nuns. Yep, des bonnes soeurs. Qui maîtrisent certains pouvoirs et qui sont entraîner à tuer. Dans un couvent. Nous sommes dans un monde soit post-apocalyptique, soit imaginaire, sur la planète Abeth, où le soleil se meurt, où la glace a pris de plus en plus de place et où le monde habitable est limité à un mince corridor. Dans ce premier tome de la trilogie des ancêtres, nous rencontrons les personnages principaux enfants, alors qu’ils vont faire leur entrée au Couvent de la Sweet Mercy et amorcer leur apprentissage, alors qu’il semblerait que la prophétique Argatha soit maintenant dans ce monde.

Mon avis

J’ai adoré ce début de série! Quelles prémisses intéressantes, quelle agréable découverte du monde, petit à petit. J’adore quand tout ne nous est pas révélé tout d’un coup, quoique l’auteur a mis un super annexe pour tout expliquer d’avance, si le lecteur préfère tout savoir avant de commencer le roman. Nous avons aussi le contexte d’une école/pensionnat et je suis vendue à ces romans d’écoles très particulières. Dans ce tome, qui se déroule sur quelques années, les protagonistes sont encore des enfants ou des jeunes adolescentes, mais elles ne sont pas sans défense pour autant. On sent la menace qui plane, elle se précise dans le tome, mais il semble y avoir plus de tenants et aboutissants que ce qu’il semble au premier abord.

L’héroïne principale s’appelle Nona Grey et est paysanne d’un tout petit village. Elle arrive au couvent par accident car elle avait été vendue par sa famille et a été sauvée in extremis de la potence par l’Abesse Glass, qui l’a amenée au couvent. En même temps qu’elle arrive Arabella Jotnis, presque princesse, qui semble particulièrement douée. Elle joignent la Red Class et vont faire leur apprentissage du combat, des ombres, de la voie et de la spiritualité. Après tout, on est dans un couvent. Nona a énormément de colère en elle et elle découvrira à la fois l’amitié et la trahison.

C’est un roman très dense, très immersif, qui nous plonge tout de suite dans cette atmosphère glacée et mystérieuse. Nous sommes clairement dans un premier tome, basé sur l’apprentissage et la découverte de soi mais je ne me suis pas ennuyée une seconde pour autant. Les personnages sont attachants, leurs relations se forgent petit à petit et le lecteur découvre graduellement le monde dans lequel les personnages évoluent. Ils seront confrontées à des complots et à des rivalités jusqu’à la fin, où les novices devront sauver leur peau contre les diverses menaces qui veulent le pouvoir… ou l’Argatha.

Bien entendu, on pourrait dire qu’on voit venir les choses (mais je m’en fichais pas mal, en fait) et parfois, on a envie de crier aux jeunes novices « PARLEZ À UNE ADULTE BORDEL »!!! Un peu comme dans certains tomes de Harry Potter, quoi. On pourrait dire tout ça, mais ça n’empêche pas que c’est un début de série passionnant, qui promet, et dont les flash forward laissent présager une suite tout aussi intéressante! Traduite, en plus!

6 Commentaires

6 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Tu me donnes tellement envie de le lire !

    1. Si tu as envie de fantasy, go for it! Sérieux, c’est une excelelntet surprise!

  2. Tu n’as pas trainé ! Là, j’ai commencé the witcher et j’ai encore les GOT à lire :-(… donc on verra plus tard pour cette série !

    1. Je me trouve très lente, pourtant. Mais bon, j’avoue que les GoT, c’est quand même quelque chose!

    • Pierre sur 14/05/2020 à 23:00

    Badass Assassin Nuns… Ben Gesserit de Dune, peut etre dans le 5ieme ou 6ieme tome.

    1. Je ne connais pas du tout! Je n’a pas lu Dune… je sais, c’Est mal!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.