Aller à la barre d’outils

Les Testaments – Margaret Atwood

Le comment du pourquoi

Parce que ma mère le lisait et que je voulais en jaser!

De quoi ça parle

Nous sommes plusieurs années après l’histoire de Offred, la fameuse Servante Écarlate. Celle-ci n’est présente qu’en filigrane, mais son histoire a ébranlé la république de Gilead, d’une certaine manière. Les années ont passé et nous sommes toujours dans cette république théocratique, anciennement faisant partie des États-Unis, où les femmes ont perdu tous leurs droits. Entre être Épouses, Servantes, Tantes et Épouses Économes, il y a fort peu de choix.

Nous avons ici trois voix de femmes. Deux plus jeunes, fort différentes. Daisy habite au Canada avec ses parents Neil et Mélanie alors qu’Agnès est la fille du Commandant Kyle et de son Épouse Tabitha. Elles ont eu des vies fort différentes et ont par conséquent, une vision du monde tout aussi différente. La troisième narratrice nous a fait trembler dans la Servante Écarlate: la fameuse Tante Lydia, qui terrorisait les autres femmes et était prête à beaucoup pour les maintenir dans la servitude.

Dans le premier tome, nous avions que la théocracie s’était effondrée. Ici, nous allons savoir comment.

Mon avis

Est-ce que cette suite était essentielle? Non, absolument pas. Était-elle divertissante? Oh que oui!

Ce qui est toujours le plus épouvantable, avec Margaret Atwood, c’est que c’est complètement incroyable, mais que c’est toujours basé sur des certains faits et événements réels. Du coup, ça fait peur, surtout quand on regarde l’évolution de certains endroits du monde, notamment en ce qui concerne les droits des femmes.

Si on reconnaît l’écriture d’Atwood, surtout dans la partie écrite par Tante Lydia, nous sommes toutefois loin de l’atmosphère qu’il fallait comprendre et découvrir par nous-mêmes, pour lesquels on ne nous donnait pas tous les codes et toutes les clés. C’était pour moi l’une des forces du roman, ce côté mystérieux, avec un seul point de vue, forcément biaisé. Ici, c’est très différent. C’est beaucoup plus traditionnel comme narration, malgré les trois voix très différentes. On est davantage dans une dystopie un peu plus conventionnelle, avec des héroïnes que nous voyons grandir et qui se retrouvent prises dans une situation beaucoup trop grande pour elles. Je suis restée accrochée à ces histoires, même si on voit assez vite où ça s’en va et si nous n’avons pas de surprise de folie. J’avais tellement rêvé à cet univers. Je m’étais tellement, tellement demandé comment on en était arrivé là, et comment ça avait bien pu s’écrouler. Du coup, bien sûr que je voulais savoir!

Le testament holographe, écrit par tante Lydia, est par contre passionnant. Elle est l’une de celle qui a connu l’avant. Elle avait une autre identité, une fonction dans la société. Et elle est tout de même devenue ce qu’elle est, une femme qui semble se plaire à torturer les autres femmes et à les garder dans l’ignorance et la soumission. Comment en est-elle arrivée là? Comment est-elle passée de femme à monstre? Et quel dessein poursuit-elle? Dans cette partie, j’ai retrouvé le côté tortueux d’Atwood. Elle a un réel talent pour faire voir une même situation par des regards différents, selon leurs référents et ce qu’on leur a martelé. Ça remet en question la notion de « choix », quand toutes les options ne nous sont pas présentées, ou qu’elle le sont de façon biaisée.

Bref, j’ai passé un excellent moment. Selon moi, pas littérairement au même niveau que le premier tome, ça boucle un peu trop toutes les boucles, mais ça fait tout de même réfléchir… et j’ai passé un excellent moment.

Et chouette, il entre dans le cadre du défi littéraire 2020 de Madame Lit! C’est donc ma participation de février!

24 Commentaires

24 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • keisha sur 24/02/2020 à 03:45

    La partie Tante Lydia est la meilleure, les deux autres personnages, assez falots quand même

    1. Oui, bien d’accord… n’empêche que j’ai passé un très bon moment. Ya des côtés YA malgré la plume plus mature.

    • krol sur 24/02/2020 à 05:49

    Je compte bien le lire un jour, même si… Je n’ai pas été totalement séduite par le roman La servante écarlate, n’ayant pas trop aimé la distance créée par un style assez froid. Cependant, j’ai regardé la série, ai beaucoup aimé la première saison, bien aimé la seconde et ai trouvé que la troisième tirait en longueur. Je regarderai la quatrième quand même… Donc, je voulais découvrir ce roman pour voir où nous emmenait Margaret Atwood.

    1. C’est beaucoup, beaucoup moins détaché comme style ici. Moi j’avais justement aimé ce style froid et on ne le retrouve pas ici. Trois narratrices, donc trois tons différents.

  1. pour l’instant, pas attiré par ce deuxième tome. Mais j’ai beaucoup aimé le premier 🙂

    1. J’ai passé un fort bon moment, même si c’est hyper différent du premier, et beaucoup plus classique.

  2. Pas essentielle mais divertissante, cette suite ? Elle attendra donc les grandes vacances, parce qu’elle est longue.

    1. Si tu lis en audio, elle est dispo aussi dans ce format!

  3. J’ai lu d’autres billets exprimant, comme le tien, que cette »suite » est tout de même en deçà de La servante écarlate. Je passe donc, je préfère rester sur le coup de cœur qu’a été ce dernier…

    1. Faut le voir comme une suite, mais beaucoup plus tard. C’Est pour moi en-dessous, mais plus accessible.

    • Acr0 sur 25/02/2020 à 13:44

    Moi, je vote POUR une suite non essentielle et divertissante. J’avais envie de lire ce roman, tu ne fais que conforter mon idée 🙂 « J’ai passé un excellent roman » résume bien ton avis.

    1. Oui, voilà! Je suis pour ce genre de roman aussi.

    • manU sur 25/02/2020 à 16:38

    Toujours pas lu le 1er mais j’adore la série donc je lirai tout ça un de ces jours, c’est certain.

    1. Je pense que la série diverge des romans pour la suite… mais pour le monde, ça vaut le coup. Et il faut se rappeler que ça date des années 80!

  4. Pas encore lu la suite… J’ai beaucoup aimé  »La servante écarlate ». Alors, il me tarde de découvrir  »Les testaments » pour retrouver le personnage principal que j’avais trouvé fascinante. Titre noté pour le bilan de février. Merci pour ta participation à ce mois. Je l’apprécie beaucoup! Au plaisir!

    1. Hmmm… elle est là et pas là, Offred! Ca se passe plus tard, avec d’autres personnages. Tu me diras si tu le lis!

  5. Je ne sais toujours pas si je veux le lire…

    1. Il faut avoir des attentes différentes… ce n’est pas la même époque, autant dans le roman que dans la période d’écriture. Ça fait davantage dystopie avec de l’action… bref, j’ai tout de même aimé, même si les personnages jeunes ont moins de profondeur.

  6. Ah oui, effectivement, on a des avis très similaires. J’avais moi aussi beaucoup aimé ce style tout en suggestion dans le premier que je n’ai malheureusement pas retrouvé ici et oui, c’est un peu plus hollywoodien mais un super bon moment tout de même.

    1. Voilà, tout à fait! C’est aussi plus politically correct.

  7. Il me fait de l’oeil, ton article calme un peu mon impatience de le lire du coup. Je le lirai, il me tente toujours, notamment la partie sur Lydia, mais du coup ça peut attendre encore ^^

    1. C’est bien hein… j’ai passé un très très bon moment. Mais c’est autre chose que La servante écarlate.

  8. 📖 Flash info livresque 📖 Un recueil anthologique de poésie de Margaret Atwood paraîtra le 18 juin aux éditions Bruno Doucey : « Laisse-moi te dire… Poèmes 1964-1974 ». Pour en savoir plus : https://www.editions-brunodoucey.com/laisse-moi-te-dire. 😊

    1. Oooooooh!!!! Je veux je veux je veux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.