Les frères Sisters – Patrick DeWitt

Le pourquoi du comment

Non mais comment on résiste à une telle couverture, hein?  Comment on fait?  Je la trouvais fabuleuse depuis des années, je n’en lisais que du bien et, en plus, c’est publié chez Alto, une maison d’édition dont j’apprécie les choix éditoriaux. Que demander de plus!

C’est quoi, cette histoire?

Dans ce western atypique et déjanté, nous rencontrons deux frères, Charlie et Eli Sisters, bien connus pour leur rapidité sur la gachette.  Ils sont cette fois engagés par le Commodore dans une mission qui les amènera au coeur de la Californie de l’époque de la ruée vers l’or.  Sauf que ça ne va pas être de tout repos et qu’ils vont croiser plusieurs personnages qui ne vont pas leur faciliter la tâche. 

Et moi, j’en pense quoi?

On va le dire tout de suite, les westerns, c’est pas mon truc. Ça ne m’intéresse pas une demi-miette et mes seules références dans le genre, ce sont Lucky Luke et la bande sonore de « Once upon a time in west ». Vous pouvez donc vous imaginer que si hommage il y a, si c’est truffé de petites allusions, je n’ai rien vu pantoute! En y repensant, ce choix de lecture était parfois douteux!  Pourtant, j’ai passé un bon moment, j’ai apprécié l’humour noir et l’écriture. Des fois, les réflexions d’Eli sont déconcertantes de candeur alors que, rappelons-nous, il exerce tout de même le charmant métier de tueur à gage et voleur de grand chemin. La relation entre les deux frères, très différents mais qui semblent s’aimer énormément malgré les apparences, est intéressante à découvrir et à suivre. Eli, le narrateur, réalise plusieurs choses pendant l’aventure et il évolue réellement. Et que dire de ses élans du coeur! On se surprend à rire de trucs vraiment horribles, en plus. 

Par contre, pour moi, c’est loin d’être le coup de coeur et la révélation que ça a été pour la plupart des gens. Il a reçu des avis super positifs alors que pour moi, on passe un bon moment, sans plus, avec des petits passages à vide. En effet, on en vient presque à oublier le but du voyage tellement les escarmouches sont fréquentes. Je me suis sentie dispersée et je ne savais plus trop où ça s’en allait. Certes, j’ai aimé la fin (je ne peux pas dire pourquoi), mais le personnage que j’ai préféré… c’est Tub le cheval. Ça peut vous donner une idée de l’attachement que j’ai eu pour les personnages principaux, surtout Charlie, le frère du narrateur, qui m’a semblé un total psychopathe.  

Ah oui… si quelqu’un peut me pister sur la signification du mec qui pleure… je lui serais éternellement reconnaissante!

Ceci dit, se plonger dans l’époque de la ruée vers l’or, avec tout ce que ça implique d’éphémère, d’impulsif et d’incongru  était quand même agréable.  Tiens, limite que je vais me taper quelques Lucky Luke. C’est plus à mon niveau. 

D’autres avis…

Kathel, Jules, Martine, toutes ont aimé!

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pas lu le roman, mais j’ai beaucoup aimé le film, sorti l’année dernière, et signé Jacques Audiard.

    1. Je pense que je vais voir le film… je pense que ça peut peut-être mieux passer. Dis, il y avait le mec qui pleure dans le film? Tu as trouvé la signification?

  2. Je fuis généralement les westerns en littérature. Tu as raison, rien ne vaut un bon Lucky Luke.

    1. Un jour j’en trouverai un qui me rejoint. Du moins, j’espère!

  3. Je ne suis pas très western non plus mais, ce livre m’intrigue à te lire même si ton avis est mitigé et donc, je le note 😉
    Bonne journée !

    1. Il y a de super bons côtés hein… j’y ai pensé longtemps, surtout à la relation entre les personnages.

  4. Pas pour moi non plus, sans doute… et puis la couverture, je ne l’aime pas du tout !

    1. Ah, moi j’aime bien la couverture. Bon, particulier, mais elle m’a tapé dans l’oeil.

  5. Le film est génial ! Dans mon top 10 2018.
    Par contre pour ton histoire de mec qui pleure, je n’ai pas le souvenir (mais ça ne veut pas dire que ça n’y était pas).

    1. Bon, tu me convaincs de voir le film alors. Tout le monde me dit que c’est fort bien.

  6. Moi, je suis plutôt tentée par le film !

    1. Il paraît qu’il est super bien… je tenterai sans doute le coup.

  7. Je ne suis pas non plus western mais j’ai lu un livre génial : Faillir être flingué de Céline Minard.
    L’écriture est magnifique et il y a quelques personnages sympathiques.
    Je l’ai beaucoup offert autour de moi.

    1. Ah ben je note alors! Sait-on jamais, je pourrais tomber sur le western qui me plaira.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils