Le prince et la couturière – Jen Wang

Le pourquoi du comment

Parce que je le voyais partout et que l’histoire d’un prince qui aime les robes et qui mène une double vie me plaisait énormément. Et vous savez quoi? L’album tient toutes ses promesses.

C’est quoi, cette histoire?

Frances est une jeune couturière qui rêve de devenir créatrice de mode. Un soir, elle doit faire une robe de toute urgence pour une jeune fille qui lui laisse le champ libre, et son travail attire l’attention de la royauté. Et pas n’importe qui : le prince Sébastien, qui est l’homme à marier du moment, du haut de ses 16 ans. Il a été ébloui pas sa création et souhaite faire d’elle sa couturière personnelle.

Et mon avis…

J’ai adoré. Rien de moins. Un très beau récit sur l’acceptation, la découverte de soi et aussi sur l’amitié, dans un monde de froufrous, de princes, de princesses et de bals. Frances a beaucoup de talent, est en avance sur son temps et le prince Sébastien, quand il est Lady Crystallia, lui permet d’exploiter ses idées et ses extravagances.

Sébastien est un personnage extrêmement attachant. Il est ce qu’il est, le sait, s’accepte de plus en plus ainsi mais a peur des réactions de ses proches, du peuple, en raison de ses obligations. Il ne sait trop comment réagir à cette nouvelle confiance, ce tout nouveau sentiment d’être à sa place et comme Frances est la seule qui sait, ils sont très proches et leur relation est adorable. J’ai aimé que chacun d’entre eux tienne à ses convictions et soit prêt à aller jusqu’au bout, finalement. Et que dire de cette finale, certes éclatante, mais tellement jouissive.

Les dessins sont entre le manga et le dessin animé, très mignons, pleins de robes, de chiffons et de glamour. J’ai aimé ces personnages hors-norme et la façon de représenter les salons et les cabarets parisiens. Une très très belle découverte.

(28 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Un album primé à Angoulême… Pourquoi pas?

    1. Je vais aller fouiner pour voir ce qu’esst le prix qu’il a eu. Je suis complètement à côté de la plaque.

  2. Bon, ce matin ça s’annonce corsé… 3 billets lus et 3 envies irrésistibles… C’est malin…

    1. Oui, il y a des tentations cette semaine! C’est fou!

  3. A priori, je ne suis pas plus tentée que ça mais vu ton enthousiasme, si je la croise à la médiathèque pourquoi pas 😉

    1. Oui, voilà! Une bonne idée d’enprunter et de voir si ça plaît.

  4. j’avais déjà noté, faudra que je l’achète !

    1. Ouiiii… je pense que tu vas aimer, en plus

  5. pas sûre d’aimer le dessin

    1. C’est assez représentatif, cette couverture. Tu pourras le feuilleter.

  6. Très tentée aussi, ce prix à Angoulême titille ma curiosité !

    1. Je pense que ça peut te plaire.

  7. déjà réservé à la bib. j’attends… et je suis impatiente !

    1. Tu me diras!

  8. Déjà repéré, toujours aussi tentant !

    1. J’ai vraiment passé un bon moment en tout cas.

  9. Le prix qu’il a reçu à Angoulême et le sujet m’ont donné envie de le découvrir. Tu ne fais que confirmer.

    1. Il a reçu quel prix (demande l’inculte)?

  10. Je veux bien croire que ce soit un excellent album mais le sujet ne m’attire tellement pas que je ne vais pas me laisser tenter.

    1. J’avoue que si tu n’es pas très chiffons… ça peut rebuter!

  11. Il me tente bien, accessible à partir de quel âge selon toi ?

  12. Il me tente bien, accessible à partir de quel âge selon toi ?

    1. Hmmmm. la question qui tue! Il n’y a pas de contenu explicite, en fait. Pour les ados, dès qu’ils commencent à s’intéresser à l’identité.

  13. La couverture est adorable également et ne laisse rien présager du sujet… si je le croise ! 😉

    1. Non, en effet! Si on ne sait pas que c’est le prince sur la couverture, rien ne laisse présager le tout.

  14. Cette BD a l’air absolument charmante ! Et vu le message véhiculé, il n’y a pas de quoi se priver !

  15. J’aimerais lire cet album, tout m’intrigue!

  16. Pourquoi pas, le sujet est intéressant !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils