Le grand Meaulnes – Alain-Fournier

Je n’avais jamais lu ce classique. J’étais certaine de l’avoir lu, sauf que non. Et quelle découverte. J’ai adoré cette histoire, adoré l’ambiance, l’atmosphère onirique, la passion adolescente qui va jeter une nouvelle lumière sur toute une vie. Un coup de coeur pour moi.

Le narrateur est François Seurel mais il n’est pas le héros de cette histoire.  C’est un adolescent de 15 ans, fils de l’instituteur, calme, posé, un peu à l’écart. Il sera l’ami d’Augustin Meaulnes, le fameux grand Meaulnes, qui va le fasciner. Il va l’accompagner dans sa quête folle, presque la prendre pour sienne.

Un jour, Augustin Meaulnes va se perdre et tomber dans un mystérieux domaine qui se prépare pour les noces. C’est la fête, les enfants sont rois, les fiancés vont bientôt arriver. Le grand Meaulnes ne sait trop s’il est dans un rêve ou dans la réalité et c’est à ce moment qu’il croise Yvonne de Galais, jeune femme qu’il n’aura cesse de retrouver.

C’est un roman envoûtant, empreint d’idéalisme, à la poursuite du rêve entrevu, de la fameuse inaccessible étoile. C’est aussi la fin de l’adolescence, la désillusion d’une quête chimérique, presque. Il est empreint d’une profonde mélancolie et d’une certaine nostalgie de ce temps où tout était imaginable, de l’époque de tous les possibles. C’est tout en retenue, rempli de pudeur, et c’est magnifique.

Ce roman a été publié en 1913, un an avant la mort de l’auteur au champ de bataille lors de la première guerre mondiale. Le fait de n’avoir qu’un roman de sa plume est infiniment triste car celui-ci m’a terriblement émue.

Un coup de coeur, comme je le disais.

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Un roman envoûtant, tu as tout à fait raison.

    1. Il m’a énormément plu. Et j’ai été surprise et ravie par cette atmosphère.

  2. J’ai eu une ‘lecture’ d’un passage, la nuit, en plein air, sur un lit de camp sous moustiquaire, quel souvenir!
    Tu as vu le film?

    1. Non, il y a un film? Je veux le voir! J’ai adoré ce roman!

  3. J’ai dû le lire pour l’école, je crois et je me souviens encore parfaitement de l’histoire… Ca vaudrait la peine que je le relise, je crois.

    1. Si ça t’avait marquée à l’époque, je serais curieuse de voir ce que tu en penserais adulte!

  4. Toi ne pas savoir si tu as lu un livre ?! Mais où est passé ta mémoire sans limites? Non jr plaisante. Le grand Meaulnes est l’un des livres de la bibliothèque de ma mère et j’avoue qu’il me tentait sans même savoir de quoi il parlait. Maintenant, il me tente encore plus grâce à toi.

    1. Ouiiii ça m’arrive. Ça me fait me sentir NORMALE! Je pense que je le vois depuis trop longtemps traîner, en fait. J’ai vraiment beaucoup aimé et je conseille!

  5. Je ne l’ai jamais lu non plus mais il me fait sacrément de l’oeil en ce moment ! Ton billet est un signe !

    1. Il faut avoir envie de lire ce genre de roman et de se plonger dans l’époque, mais pour moi, ça a parfaitement fonctionné. J’ai adoré.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils