Aller à la barre d’outils

La peau de l’ours – Oriol / Zidrou

Le comment du pourquoi

J’ai vu un billet de Noukette il y a quelques semaines, alors qu’elle parlait du tome 2 (qui n’aurait aucun rapport avec le tome 1, à part le milieu et l’atmosphère). Du coup, quand je suis tombée sur celui-ci à la bibliothèque, hop, il a rejoint la pile de BDs que j’ai ramenée chez moi. Et bon, cet effet de flou sur la couverture, c’est chouette, non?

De quoi ça parle

En Italie, un jeune homme vient quotidiennement sur son vélo faire la lecture de son horoscope à Don Palermo, un vieil homme habitant seul en haut d’une colline. Don Palermo va raconter sa jeunesse, aux États-Unis, au sein d’un tout petit cirque, qui va l’amener à rencontrer Don Pomoroso, appelé ainsi parce qu’il est carrément… rouge. C’est un mafieux à la gachette facile, sans scrupule, qui tue son ours – et meilleur ami – pour aucune raison. Don Palermo, qui n’est alors que Teofilio, sera pris en charge par Don Pomoroso mais au fond de lui, il ne cherche que la vengeance…

Mon avis

Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime toujours lire à propos de la mafia, la familia toussa toussa. Je pense que c’est à cause de Donnie Brasco. Al Pacino et Johnny Depp ont peut-être un petit quelque chose à voir avec ça, mais bon, passons. Il ne faut donc pas se surprendre que j’aie beaucoup aimé cette histoire, racontée par un vieillard qui n’est jamais vraiment revenu de son premier amour.

J’ai eu un peu de mal avec les visages d’Oriol. J’aime tout le reste du dessin, mais les visages, ça, ils ne m’ont pas plu. Les nez trop marqués, je pense. Ya un truc entre moi et les nez. Mais bon, c’est un détail parce que le côté graphique, parfois sombre, parfois lumineux, sert parfaitement le propos et réussit à créer une atmosphère oppressante à souhait, malgré quelques fulgurances.

Teofilio va donc vivre dans ce monde qui n’est pas le sien et dont il ne connaît pas les codes. Il n’a rien d’un héros et même s’il en veut à mort à Don Pomodoro, il va continuer à aller chercher ses hotdogs 3 saucisses extra choucroute, et à le regarder buter des gens. Idéalement un par jour. Toutefois, le soir, Mietta, la petite-nièce du mafieux vient lui lire « Les raisins de la colère » dans son bain et dans son coeur d’adolescent de 15 ans, c’est le grand amour.

J’ai beaucoup aimé la construction par flashbacks, ce récit raconté par un vieil homme, qui a eu un passé, des amours, des sentiments toujours forts malgré le temps qui a passé. Ce monde fort violent, très dur, est vivant et très réel sous le trait du dessinateur et le scénario de Zidrou est parfait, comme toujours. Ces personnages, c’est quelque chose!

Bref, je lirai le tome 2, même si ça parle d’autres personnages!

C’était ma BD de la semaine… et tous les billets sont chez Moka.

26 Commentaires

26 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • Moka sur 26/02/2020 à 03:22

    Je l’ai lu il y a déjà un moment. J’avoue en avoir gardé un souvenir flou. Maintenant que le 2 est sorti, je vais me relire tout ça pour raviver mes souvenirs malmenés.

    1. Mais comme Noukette le dit, ce sont deux personnages et deux histoires différentes… je pense que tu peux lire le 2 sans souci.

  1. j’avais déjà noté, faudra qu’un jour je me penche dessus !

    1. Tiens, je suis curieuse de voir ce que tu en penserais… pas certaine que ce soit ton trip au départ.

  2. Toujours pas lu, ni le 1 ni le 2. Je suis sûr que ça me plairait pourtant.

    1. Tiens, le pire, c’est que je pense aussi que ça pourrait te plaire.

  3. Pourquoi pas ? Et puis, il faut lire Zidrou absolument !! (le fouet de Noukette n’est pas loin, faut faire gaffe…) Blague à part, je le lirai sûrement un jour.

    1. Ah oui, Noukette, si elle sort son fouet, vaut faire attention! Allez, go!

    • Mo' sur 26/02/2020 à 11:11

    Mince alors. Je suis donc la seule à ne pas avoir apprécier ce tome… (du coup, le tome 2 ne m’attire pas plus que ça 😛 )

    1. Ah oui, si le 1 ne t’a pas plu, je comprends que le 2 ne te tente pas. Moi ça m’a plu, pour le côté un peu romanesque et passé-présent.

  4. Ah je suis drôlement contente tiens !!! J’espère que tu aimeras cette suite qui ne l’est pas qui vient de sortir…! Zidrou forever !

    1. Oui, Zidrou forever, comme tu dis! Ça fonctionne pratiquement toujours avec moi.

  5. oh oui, je l’avais vu aussi chez Noukette, alors si tu t’y mets aussi !

    1. Yep, c’est là où j’ai pris l’idée, tu penses bien!

    • Enna sur 27/02/2020 à 17:46

    Si l’occasion se présente, pourquoi pas 😉

    1. Si tu aimes les récits de vilains mafieux, ça peut te plaire.

    • Brize sur 01/03/2020 à 07:30

    Moi c’est l’inverse : dès qu’il est question de mafia, je freine des quatre fers ^^ !

    1. Bizarrement, faut que ce soit la mafia, et la mafia italienne. Le reste, pas du tout!

  6. J’aime aussi beaucoup les récits de Mafia.
    Celui-ci devrait sans nul doute me plaire!!

    1. Je ne sais pas ça a un petit quelque chose… autant j’aime la mafia, autant tous les autres machins de narcos m’intéressent plus ou moins… c’est fou hein, l’aura d’HOllywood!

    • Bidib sur 03/03/2020 à 02:13

    je note, je ne connaissais pas mais tu me fait envie et j’aime beaucoup la couverture même si les nez me font un peu la même impression qu’à toi

    1. Les nez et moi, on a souvent un problème!

  7. Le simple nom de Zidrou est une tentation

    1. Tellement.

    • Caro sur 04/03/2020 à 17:33

    Lu il y a longtemps, je ne me rappelle plus spécialement de l’histoire… A relire avant de me mettre au tome 2.

    1. Je ne pense pas que ce soit nécessaire… je pense que c’est totalement différent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.