La balance et le sablier (Les pierres et les roses #3) – Elisabeth Vonarburt

Le comment du pourquoi

Parce qu’il fallait bien finir la série… et que de toute façon, je voulais absolument voir ce qui allait arriver aux personnages. Je vois cette série davantage comme un gros roman que trois livres séparés… je n’allais pas m’arrêter au milieu!

De quoi ça parle

Je vais vous envoyer voir mes billets sur le tome 1 et le tome 2 pour avoir une idée du sujet de cette série. Je vais juste vous rappeler que nous sommes dans le même univers que Reine de mémoire, mais longtemps avant. Très longtemps. Du coup, pas besoin d’avoir lu Reine de mémoire pour apprécier Les pierres et les roses. Mais on parle de rédemption, de quêtes, de guerres, de religion, le tout à travers des personnages attachants. Que demander de plus!

Mon avis – SPOILERS SUR LES TOMES 1-2

Après avoir tant aimé les deux premiers tomes, je ne vais certainement pas descendre ce tome en flèche, n’est-ce pas. Surtout que j’ai encore une fois pris énormément de plaisir à suivre nos personnages à travers leurs quêtes d’eux-mêmes et leurs tentatives de se pardonner malgré tout. Nous suivons donc surtout les mêmes personnages principaux que dans le tome 2. Rébecca, Briann et Guillem poursuvent leur quête, alors que les différents territoires grondent, que les trahisons sont partout. Ils n’auront aucun repos, mais alors aucun!

On reste dans la fantasy très Vonarburgienne, qui prend son temps et qui fait la part belle aux réflexions philosophiques et aux introspections. Les personnages demeurent imparfaits et sont profondément eux-mêmes, avec leurs défauts parfois agaçants. Malgré tout, c’est le tome où j’ai trouvé le plus de longueurs et somme toute, j’ai été un chouia moins passionnée qu’avec les deux premiers tomes. Ceci dit, à la fin, j’en aurais pris plus. C’est dire!

Je suis globalement satisfaite de la finale, même si j’aurais aimé en savoir un peu plus sur ceux que nous avons laissés derrière. J’ai apprécié la façon dont les deux histoires se sont rassemblées, ainsi que les explications mythologiques. Juste un petit bémol quant aux relations entre certains personnages. J’ai trouvé l’idée hyper intéressante mais j’aurais aimé qu’on aille encore plus loin dans le truc. J’aime beaucoup quand les liens se tissent graduellement et se transforment au fil des pages et c’est hyper bien fait ici.

Bref, une autre série réussie de Vonarburg… je vais être obligée de me remettre à Tyranaël maintenant… question de le finir!