Jour 43 – OuiGo et vieux copains

Le problème avec les filles qui ont du mal à dormir, c’est que quand les autres dorment, elles n’osent JAMAIS les réveiller. Du coup, j’ai émergé comme une fleur à 10h. Oups. On avait certes pensé à se balader autour mais notre degré d’entropie étant fort élevé ce jour-là, bizarrement, nous sommes restées collées à notre chaise… et à la cafetière. Il faut dire que le chat de Fab semble avoir pris LAURENCE en amitié (voyez-vous ma petite danse de la joie mentale, là?) et que c’est à elle qu’il vient faire des patounes le matin, c’est son visage qu’il caresse amoureusement de son nez et ses papattes et son oreille dans laquelle il miaule désespérément comme le pauvre chat maltraité qu’il est. Du coup, elle, elle n’a pas siiii bien dormi que ça!

Nous avons donc bougé pour nous rendre à la gare, bien en avance, pour cause de train ouiGo. On en parle?  Ce n’est pas cher, certes. Vraiment pas cher. Mais l’embarquement?  Non mais la blague!  Pour une raison étrange, contrairement à d’habitude, ils vérifient les billets ET les pièces d’identité de tout le monde avant l’accès au quai. Deux fois. Ça attendait pendant des kilomètres, les gens passaient n’importe comment, rien n’était climatisé… bref, la galère totale. On ne peut pas choisir nos places, ni apporter de valise sans payer (pas cher, certes), et le ménage n’est clairement pas fait entre chaque trajet si je me fie au nombre de papiers qui traînaient. Ceci dit, c’était plutôt confo et aucun autre incident n’a perturbé notre aller à Angers, même si Laurence ne m’a pas reconnue à la sortie.  Faut croire que cette attente m’avait fait prendre 10 ans!

François, le mari de Tina, qui nous reçoivent, est venu nous chercher à la gare et nous attendaient pour l’apéro. Je sens que je n’ai pas fini de me faire taquiner pendant ces quelques jours, je ne sais pas trop pourquoi! Chez eux, il y a des poules, des moutons et plein d’autres bestioles. On m’a dit « t’en fais pas, les moutons, ils ne t’approcheront pas. Trois minutes après, j’avais droit à la scène que vous verrez sur la photo plus bas. Les animaux et moi… J’ai eu droit à un cours de batterie (plus ou moins fructueux), de guitare (pas fructueux du tout) et on a chanté et jasé jusqu’à 2h30 du matin. Moi à l’eau et eux au rhum arrangé (parce que je suis hyper sage, c’est bien connu). Certains se sont couchés à 5h30 du matin…. Ça va être beau demain!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils