Jour 41 – Empereur et cocktails

Ce matin, la question existentielle était « comment je m’organise pour aller porter mon sac chez M’dame Morelli et surtout qu’est-ce que j’amène et quand. Comme je ne suis pas capable de la rejoindre (la vilaine avait éteint son téléphone), je patine un peu, et finalement, je me dirige chez elle par le tram en lui disant de ne pas bouger de là. C’est que de passer du 18e au 19e… c’est pas la chose la plus évidente du  monde. Elle m’attendait avec du café (qu’elle soit sanctifiée) et un peu plus tard, je réussissais à rejoindre Michèle et à savoir que finalement, elle n’avait pas monté la tour Eiffel et qu’elle était en direction de la place de l’étoile.  Je l’ai donc rejointe et attendue devant l’arc de triomphe « entre le bus d’asiatiques doré et le bus d’asiatiques rouge, juste devant le bus d’asiatiques bleu ». Elles m’ont retrouvée tout de suite!

Nous nous sommes donc baladées sur les Champs Élysées (ça faisait hyper longtemps que je n’étais pas allée… je pense que c’était pour les faire visiter à mon frère la dernière fois) et on a pu réaliser le rêve de Laura : manger des macarons chez Ladurée, chez Ladurée. Oui, comme dans la chanson.  On se promène jusqu’au pont Alexandre III (j’adore ce pont, aussi kitschissime qu’il soit) et on m’apprend que le musée des Invalides fait partie de la liste des visites à faire. Certes, il est un peu plus loin qu’il n’en a l’air et trouver l’entrée est un peu… complexe, mais on y va. 

Il y a une aile que je n’ai jamais visitée, dédiée à la Résistance.  On y raconte comment elle s’est créée et surtout, on met des visages sur ceux qui y ont œuvré. J’ai beaucoup aimé pour ma part mais on a dû faire un peu vite pour avoir le temps de voir le tombeau de Napoléon avant la fermeture. Michèle et Laura ont longuement hésité à terminer la visite, l’appel de la sieste étant très fort, mais finalement, elles ont survécu et on a poursuivi la balade jusqu’aux cocktails où nous attendaient Isil, Julien, Laurence et M’dame Morelli.

On voulait aller au Maria Loca mais il était fermé le lundi… on a donc atterri au Calbar, où les cocktails ont une fort jolie présentation, mais qui n’ont pas convaincu tout le monde. Moi, pour ma part, ça allait parfaitement. Pas difficile je suis! En route, on a passé près d’Orsay, sur le pont-à-cadenas, par les Tuileries et on est allées voir la pyramide du Louvre. Après, seulement après, je les ai dirigées vers le métro. Oui, je suis vilaine!

Comme Paris est assiégé pour le dîner, même à 21h un lundi soir, on a abouti à l’Indiana, pas le meilleur de la terre, mais ça aurait pu être pire. C’est certain qu’à 7, c’est parfois un peu compliqué, n’est-ce pas! On a tenté de rentrer à pieds jusqu’au 19e mais le genou de Lau a décidé de bouder un peu… alors on a terminé en métro, et nous nous sommes effondrées!

(2 commentaires)

  1. Ce n’est pas la journée où on a march6 près de 50km ça ? Et j’exagère à peine 😉 Et oh mon dieu, tu viens de me rappeler que je me suis endormie durant la présentation vidéo aux Invalides. Shame on me 🤣

    1. Yep, en plein cette journée-là!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils