Jour 40 – Paris et visite québécoise

(On rit… mais le spectacle est triste quand même!)

De retour à Paris, après plus d’un mois dans le Sud-Ouest. J’en profite pour remercier ceux qui ont pris un peu de temps pour la québécoise en visite! Merci d’avoir insisté (je suis souvent trop timide pour relancer les gens, j’ai peur de déranger) et d’avoir proposé des trucs!  C’était super! Je suis donc de retour chez Delphine pour deux jours et ce matin, c’est thés et farniente.  En fait, on a pas mal de placotage à rattraper, comme qui dirait!  Et on a notre mois de septembre à planifier.

Bref, on finit par se sortir de l’appart juste à temps pour aller récupérer Michèle et Laura et à la gare Montparnasse.  On est à l’heure mais comme je traîne un peu trop dans une librairie, et chez Lush, on finit par courir jusqu’au train et à les attraper à temps pour les amener jusqu’à l’hôtel de Roubaix, dans le 3e, où ils sont installés pour 3 jours. C’est cool, chaque chambre a un thème de bande dessinée et c’est super coloré. Le temps de les installer et on est reparties pour le début de la visite guidée.

On se rend jusqu’à la rue Montorgueil où je m’amuse à raconter ce qu’on m’avait dit lors de ma visite guidée du coin il y a quelques années, mais mon auditoire n’est pas vraiment captif, mettons! J’ai des croûtes à manger! On se rend jusqu’à St-Eustache, qu’on visite alors que je discours dans le vide au sujet des halles de Paris et de Zola (ouais, c’est mon côté « je parle sans arrêt des trucs qui me fascinent ») et on se dirige ensuite vers l’île de la cité pour voir ce qui reste de Notre-Dame, mais je ne réussis absolument pas à les convaincre d’aller voir la Sainte-Chapelle. On va plutôt s’asseoir au bord de la Seine pour manger des glaces Berthillon… et une crêpe salée pour Laura, à 1h du souper!

On poursuit la balade jusqu’au Panthéon, puis au Luxembourg (oui, on a ENCORE chanté Place des grand hommes…et du Joe Dassin) avant d’aller manger dans un resto italien ma foi fort bon, vu que les filles avaient mangé de la nourriture française depuis leur arrivée et avaient envie d’autre chose. Je vais penser à elles à chaque fois que je vois le mot « andouillette ».

Comme Delphine en a plein les pattes (il faut dire que elle, elle bosse et pas nous!), elle rentre tranquillement alors que je vais reconduire les poulettes à leur hôtel. C’est encore une petite trotte, mais ça nous donne l’occasion de voir un peu St-Michel et de repasser les ponts à la brunante. Bon, elles ont « un peu » hâte d’arriver hein, avec les décalage et tout… mais je contribue à ma manière à ce qu’elle se « revirent de bord » le plus vite possible! Et, anyway, on se revoit le lendemain. Elles n’auront pas le temps de s’ennuyer!

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. La Samaritaine restaurée, déjà? Merci pour ces images!
    Et merci pour ce partage d’expériences, qui rappelle que Paris est une drogue dure…

    1. Je ne sais pas si tout est fini… mais bon, on dirait presque!

  2. Ah les andouillette !!! 🤣

    1. Je vais penser à vous à toutes les fois que je verrai ce mot.

  3. Malgré notre fatigue, ce fut une merveilleuse visite guidée.

    1. Vous aviez un peu les deux yeux dans le même trou, mettons!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils