Jeune libraire cherche Roman d’Amour – Joanie Mailhot Poissant

Jeune libraire cherche roman d'amourJ’ai lu ce livre presque tout de suite après sa réception, dans un mood complètement grippée et en pleine journée cocooning (et kleenex) devant mon feu de foyer.   Je me disais que j’avais besoin d’un roman léger-léger et, si je n’ai pas été complètement renversée, j’ai passé un bon moment détente.  Et j’avoue que c’est tout ce que je demandais.

 

C’est donc l’histoire d’Arielle, une jeune libraire, qui travaille depuis qu’elle est toute petite dans la librairie familiale.  Elle a une théorie toute particulière sur les hommes, qu’elle compare à des romans.   Elle est dans une relation plus ou moins satisfaisante avec Nouvelle Littéraire (le genre bref, mais intense), quand arrive à la librairie Roman Noir (le genre mystérieux et angoissant) et qu’elle retrace son premier amour, Roman d’Aventure (le genre qui se passe à l’étranger, plein de rebondissements) sur facebook.   Est-ce l’un de ceux-là qui sera son Roman d’Amour?

 

Une histoire qui se lit toute seule, légère et très chick litt (je préfère le terme comédie romantique… mais vous comprenez quand même hein!), dans laquelle l’héroïne cherche l’amour mais se cherche aussi elle-même à travers tout ça.  Assez classique dans sa structure, avec des moments drôles et d’autres touchants, ça ne révolutionne pas le genre mais on passe un bon moment.  J’ai pour ma part bien apprécié sa façon de classifier les hommes (et les livres) et les copines, qui ne cherchent pas toutes la même chose et qui ne sont pas interchangeables.

 

Ça ne marquera pas l’histoire… mais ça m’a fait passer un bien agréable après-midi, malgré un rhume de la mort qui tue!

10 Commentaires

10 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • clara sur 03/04/2015 à 01:53

    On a besoin de ces livres qui font du bien !

    1. Oui, le doudou, c’est important, je dis!

    • Syl. sur 03/04/2015 à 10:52

    La seule chick litt que je puisse lire c’est celle de A Morelli. Sinon, je ne peux pas !
    Bon week-end pascal, Karine !

    1. Bon week-end à toi aussi!

  1. Et puis quand on est malade, ce n’est pas le moment d’aller se plonger dans Kant ou Nietzsche ! ça risque de nous achever.

    1. Ah oui, en effet, on ne se sent pas du tout surhomme hein!

    • Aelys sur 05/04/2015 à 09:54

    C’est un genre que je connais peu et mal… mais pour se détendre pourquoi pas ???

    1. La chick litt, il y a du meilleur comme du pire! Il faut bien choisir!

  2. C’est original comme classification !

    1. En fait, il y a plusieurs années, toutes les romances que je lisais avaient des vampires dedans! Du coup, c’était super rare qu’on parlait de vraies romances. De là la classification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.