Daisy Jones and The Six – Taylor Jenkins Reid

J’ai ce roman depuis un bon moment chez moi. En fait, j’achète les romans de l’autrice depuis que j’ai lu (et beaucoup aimé) « The seven husbands of Evelyn Hugo » il y a quelques années. Je les achète, mais je ne les lis pas, of course. Sinon ce ne serait pas drôle. Mais « Sous le ciel » en a reparlé récemment… et ça m’a donné envie.

De quoi ça parle

Daisy Jones and The Six ont été légendaires dans les années 70. Ce groupe rock, puis pop-rock, a fait vibrer les foules et a rempli les salles avec des chansons mythiques et des personnalités marquantes. Puis, un jour, après un concert, ils se sont séparés. Comme ça. Bien des années plus tard, dans une entrevue, ils retraceront pour nous leur histoire et tenteront d’en expliquer le dénouement.

Mon avis

Non mais quelle façon prenante et originale de raconter une histoire! Nous avons ici une longue entrevue, du moins les réponses à celle-ci. Les membres du groupe sont-ils ensemble? Quand ces entretiens ont-ils eu lieu? Nous le comprenons petit à petit et l’histoire est très cohérente malgré un « he said-she-said » à quoi… 10 personnes! Ceci donne une multitude de points de vue est il est passionnant de voir la diversité des regards portés sur une même situation. Le plus étonnant dans tout ça est que chacune de ces façons de voir les choses est crédible étant donné le caractère et la position du personnage qui la raconte. Pour ma part, j’ai été passionnée par le récit.

Ce roman nous plonge dans l’atmosphère du Sex and drugs and rock and roll des années 70. Daisy Jones, au départ, est une groupie professionnelle. Elle est belle, elle est glamour, elle attire le regard, elle couche avec des vedettes et elle n’a pas été à jeun depuis des années. Le groupe The Six, mené par Billy Dunne, chanteur/auteur/compositeur au charisme de folie, est sur la pente ascendante. Ils se sont presque tous connus à l’école et veulent être THE thing. Quand leur chemin va rencontrer celui de Daisy Jones, ils vont monter en flèche.

Ces gens vivent dans un monde qui n’est pas du tout le nôtre mais l’autrice réussit à nous faire nous attacher à eux, malgré leurs conneries, leurs excès et leurs défauts. On a le goût de le secouer, on voit venir à 100 km ce qui leur pend au bout du nez mais on y croit. Ce groupe, ces chansons, ça devient réel. On est immergé dans le processus de création et on réalise ce qui se cache derrière ce que le groupe laisse transparaître.

Bien entendu, certains idéalisent cette période, cette intensité. Ils se voient eux-mêmes plus grands que nature et adorent parler de chaque petite motivation derrière chaque parole ou chaque accord mais moi, j’adore. Je me souviendrai de la soif de vivre de Daisy Jones, de la fougue de Billy, de l’indépendance de Karen, du côté râleur d’Eddie, de la distance de Pete et du romantisme de Graham. Sans oublier la confiance de Camilla et de la loyauté de Simone. Et croyez-moi, si je me souviens des noms, c’est que les personnages m’ont marquée!

Bref, une excellente lecture.

6 Commentaires

6 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. C’est original, alors pourquoi pas.

    1. Tu me diras si tu le lis.

  2. je ne connais pas du tout, zut alors ! Mais tu donnes envie… J’espère que ça va mieux chez toi!

    1. Sérieusement, ça vaut le coup! Et chez moi, bon… la maison va être démolie d’ici 3 semaines!

  3. J’ai adoré ce livre comme pas possible, j’ai vibré avec les héros et écouté en boucle Fleetwood Mac depuis (groupe dont l’autrice dit s’être inspirée). Je lirai ses autres romans !

    1. Les deux livres que j’ai lus d’elle m’ont vraiment impressionnée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.