Cherry Crush (Coeur Cerise) – Cathy Cassidy

Cherry crushCoeur ceriseC’est pendant la semaine du read-a-thon de Marjorie que j’ai lu ce petit livre.  En fait, j’étais persuadée que cette série était trop bébé pour moi et que je n’y verrais aucun intérêt.  Mais après Belle du Seigneur, disons que j’avais besoin d’un truc léger, complètement différent, avec lequel je ne POURRAIS juste pas comparer.   Et ça a plutôt bien fonctionné.

 

D’abord, il faut savoir que c’est très, très jeunesse.  En effet, Cherry, le personnage principal, a 13 ans.  Quand je lis ces romans middle grade, je pense toujours à mon amie Michèle (que je harcèle pour qu’elle ouvre un blog), qui est prof de 5-6ème année et à « ses filles » de 10-12 ans.  Et sérieusement, ce roman (et la série), serait juste parfaite pour « les filles de Michèle ».  C’est bien fait, il y a une morale, mais pas trop martelée (juste un peu) et tout n’est pas noir et blanc.  Il y a un côté doux-amer qui me plaît bien et des vraies décisions déchirantes.  Bref, une série bien jeunesse, mais qui ne prend pas les jeunes pour des cons (malgré bien de la guimauve), ce qui me plaît beaucoup beaucoup.  Et toutes ces filles dans une vieille maison ça a un côté « Quatre soeurs« … mais avec des parents!

 

Nous rencontrons donc Cherry, qui vit seule avec son père à Glasgow.   Elle a perdu sa mère étant toute petite et a de la difficulté à s’intégrer à l’école.  Elle vit dans sa tête, dans ses histoires et a tendance à inventer sa vie.   Du coup, quand son père retrouve une ancienne amie d’école et tombe amoureux, elle n’abandonne pas tant de choses que ça en déménageant chez Charlotte à Tanglewood House, dans le Somerset pour démarrer une entreprises de chocolat.  Sauf que dans cette maison, il y a aussi les quatre filles de Charlotte: Honey (14 ans), les jumelles (Skye et Summer, 12 ans) et Coco (11 ans).

 

Des trois livres de la série que j’ai lus, c’est celui que j’ai le moins aimé, je pense.  Et pourtant, ça se lit tout seul.  Nous suivons Cherry qui tente de s’intégrer à sa nouvelle famille.  Si les plus jeunes l’accueillent à bras ouverts (limite un peu trop), Honey, l’aînée, ne veut RIEN savoir ni de Paddy, son père, ni de Cherry.  Et ça ne va pas s’arranger quand Cherry va être attirée par Shay… le petit ami de Honey.

 

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de cette maison de fous, Tanglewood, Bed and Breakfast un peu bordélique et joyeusement occupé et plein de vie.   Le seul bémol que j’ai, c’est que Cherry est présentée comme « la gentille » et Honey, ‘la méchante » (du moins, ce l’est pour les jeunes) alors que sérieusement, Honey, avec toute sa révolte adolescente, ses réactions follement exagérées, sa colère (parfois justifiée), elle m’a beaucoup touchée, malgré ses vacheries.   J’aurais aimé un développement plus lent des relations, mais bon, c’est du middle grade, c’est donc très « selon l’âge ».

 

Malgré tout, une bonne introduction à la série, qui s’améliore avec les tomes, vu que l’introduction est déjà faite et qu’on a davantage de temps à consacrer à l’intrigue proprement dite.   Je dis ça, mais  je n’en ai lu que trois hein!  Et la couverture française est vraiment trop, trop cute!

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’avais les mêmes appréhensions que toi et finalement ce livre est très sympa, je viens d’ailleurs de lire le tome 2 !

    1. A l’heure actuelle, j’ai lu les 4 premiers tomes… Le 2 est celui que je préfère à date, je pense! J’aime beaucoup Skye.

  2. Toutes les couvertures françaises de cette série sont gourmandes à souhait !! A chaque fois elles me font de l’oeil.

    1. Elles sont super mignonnes, ces couvertures. Une vraie réussite.

  3. oui tellement bien faite qu’à chaque fois que j’en lis un : j’ai faim !!!

  4. oui tellement bien faite qu’à chaque fois que j’en lis un : j’ai faim !!!

    1. Tout pareil! J’adore ces couvertures!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils