Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique – Amélie Dubois

Ce qui se passe au MexiqueCe livre m’avait été conseillé par plusieurs copines adeptes de voyages.  Elles avaient adoré et ri comme des petites folles.  Du coup, quand je suis revenue du Mexique avec mon amie-Michèle, j’ai décidé que c’était la lecture-d’avion-du-retour parfaite.   Malheureusement, malgré beaucoup d’humour et des scènes cocasses, j’ai eu trop de mal avec l’écriture pour que la rencontre soit réussie pour moi.

 

Ce roman, c’est l’histoire de trois enseignantes au secondaire, début trentaine, qui décident de partir une semaine dans le sud toutes les trois.  Elles sont copines mais, si ma mémoire est bonne, se sont connues au boulot.  Sauf que vous vous imaginez que les trois n’ont pas la même idée du voyage de rêve!  Et disons que Katia, Vicky et Caroline vont en voir de toutes les couleurs.

 

Entendons-nous, ça rappelle fortement les voyages au Mexique de mes copines du début de la vingtaine.    Alcool, aventures, gang de québécois qui font le party…. vous imaginez le tableau.  Il leur arrive des aventures incroyables (même pour moi, hein) et on jurerait qu’elles font exprès pour se mettre les pieds dans les plats.  Courir après le trouble, c’est leur spécialité, on dirait et ça donne des scènes loufoques à souhaits.

 

Là, où j’ai eu un problème, c’est que je n’ai pas eu l’impression de lire les aventures de jeunes femmes dans la trentaine.  Ou peut-être que je suis vraiment une vieille bonne femme dans ma tête.  Mais c’est tellement loin d’un voyage qui me plairait en tant que trentenaire, surtout avec des collègues, que j’ai un peu tiqué.   De plus, j’ai été absolument incapable de distinguer Vicky et Katia l’une de l’autre… je passais mon temps à aller rechercher mes repères.

 

Bref, beaucoup d’humour (qui n’a pas toujours fonctionné avec moi mais je suis un peu la seule) et un roman qui se lit à la vitesse de l’éclair.  En effet, il est constitué presque uniquement de dialogues.  Ça va vite!  Mais sérieusement, je n’ai pas du tout accroché au style d’écriture.  Ça a failli gâcher ma lecture et me faire abandonner.  Oui, à ce point.  Appelons ça une incompatibilité viscérale.

 

Du coup, je ne suis pas du tout certaine de lire l’autre roman de l’auteur avec les mêmes personnages…

Mais pour vous faire trouver n’importe quel voyage, même poche, fantastique… lisez ce roman et comparez-vous!

2 Commentaires

2 pings

  1. Lu et oublié à la vitesse de l’éclair ?

    1. Il me reste certaines images… difficiles à effacer! Mais je garde un souvenir festif. Dommage que l’écriture m’ait à ce point dérangée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.