Aller à la barre d’outils

Bug – tome 1 – Enki Bilal

Le comment du pourquoi

Parce que c’était mon cadeau de Noël de mon bébé frère? C’est une bonne raison non?

De quoi ça parle

Nous sommes en 2041, dans une société complètement cyberdépendante. Un jour, sans avertissement, toutes les données de la terre disparaissent, de la plus grande base de données à la plus petite clé USB. L’humanité est totalement dysfonctionnelle et ce bug semble lié au retour sur terre d’une mission sur Mars subventionnée par une compagnie privée.

Kameron Obb, membre de la dite mission, est le seul survivant. Il a toutefois une étrange plaie au cou et semble avoir des capacités cognitives étonnantes. Il devient l’homme le plus recherché du monde…

Mon avis

J’ai totalement perdu le fil question BD depuis la dernière année. Je ne sais pas comment cette série a pu me passer sous le nez… mais bon, je ne connaissais pas. Une chance que Bébé-Frère en avait entendu parler parce que j’ai vraiment, vraiment, beaucoup aimé. On est tout de suite plongé dans l’action, dans ce futur pas si lointain où le numérique et l’intelligence artificielle est au coeur de tout quand soudain, la catastrophe que nul n’a pu envisager : le bug. Ça frappe de plein fouet et l’homme réalise alors l’ampleur de son incapacité à fonctionner sans les disques durs et les bases de données. Les avions s’écrasent, les gens sont pris en lévitation, ceux qui dépendaient de puces pour survivre meurent, les adolescents sont désoeuvrés et tout le monde reçoit en pleine face le fait que le cerveau n’est plus du tout habitué à utiliser sa propre mémoire ou à traiter lui-même ses données.

La catastrophe, quoi. Vous pouvez vous imaginer que pour une fille qui a perdu il y a peu son disque dur (ouais, je sais, je suis redondante), ça me parle.

D’un côté, le monde est en totale perte de contrôle et de l’autre, Obb tente de survivre avec – visiblement – un implant à l’intérieur de lui et un corps qui se transforme. Il ne souhaite que revenir sur terre pour retrouver sa fille, mais disons que son évolution en intéresse plus d’un. Du coup, retrouver les siens ne sera pas de tour repos.

Cette BD réussit à rendre très concret un futur très possible, où les relations sociales sont presque inexistantes et où tout repose sur le numérique. Déjà, ça nous fait réfléchir, mais l’auteur a également une vision du monde dans 20 ans fort bien trouvée, avec de nouvelles alliances et puissances. Le contexte est génial, c’est plein d’action, on ne s’ennuie pas une seule minute et je n’ai qu’une envie, lire la suite.

Le dessin de Bilal est tout à fait dans mes cordes. Assez réaliste, des personnages expressifs, des teintes passées et des angles de vue intéressants. Les vues des villes sont superbes et que dire des « journaux » papier fabriqués sans correcteur d’orthographe! Bref, un graphisme tout à fait adapté au propos. Bref, j’aime!

C’était ma BD de la semaine (ouais grand retour… va-t-il durer?) et tous les billets sont chez Stephie cette semaine!

36 Commentaires

36 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Le sujet m’intéresse mais je n’aime pas trop le trait de l’auteur

    1. Moi j’aime beaucoup. En fait, j’aime bien les trucs assez classiques, je pense! Suis vieux-jeux!

  2. c’est drôle parce que je me disais justement il y a peu qu’Enki Bilal était une de mes lacunes… j’aimerais le découvrir cette année parce que les dessins sont vraiment sympas, oui!

    1. Celui-ci ne fait pas l’unanimité, mais pour moi qui ne lit pas beaucoup de romans d’anticipation, ça l’a fait.

  3. pas sûre que ce soit pour moi, à feuilleter à l’occasion!

    1. Tu verras! L’avantage avec les BDs, c’est qu’on voit assez vite!

  4. J’ai abandonné en cours de route, c’est la première BD depuis longtemps qui me soit littéralement tombée des mains, une vraie déception !

    1. Ah oui, sérieux? Je savais que la BD était loin de faire l’unanimité (je suis hyper bon public BD, en fait… j’ai la critique à un niveau quasi zéro!) mais à ce point, je suis surprise. Ceci dit, c’est un thème que j’évite dans les romans car je trouve ça rapidement long. Du coup, en BD, pour moi, c’est un peu nouveau!

  5. Clairement pour moi ! Merci du conseil, j’étais passée à côté moi aussi ! 😉

    1. Cool alors! tu me diras si ça te plaît!

  6. Enki Bilal on aime ou on déteste je crois… mais le propos de cet album (que je n’ai pas lu !) a l’air très fort !

    1. Oui, je pense que ça passe ou ça casse. Ça me plaît bien parce que je lis assez peu de ce type de roman (sur la longueur, ça peut devenir preachy alors je garde ça pour la BD) et du coup, pour moi, c’était nouveau. Quand ça dit qu’ils cherchent des « vieux », qui ont un cerveau qui a été habitué à faire des apprentissages sans écran… ça fesse quand même. Surtout quand on lit les études neuro à ce sujet.

  7. Non seulement j’adore les toiles de Bilal, mais ce premier tome est vraiment intéressant.
    En revanche, j’ai trouvé le tome 2 assez décevant. Vivement les suivants !

    1. J’aime aussi beaucoup son trait. Du coup, ça aide. J’ai demandé le 2 à ma biblio… je t’en donnerai des nouvelles!

    • Mo' sur 08/01/2020 à 14:18

    Moi j’ai lâché le fil de ce que fait Bilal. Pourtant, j’ai aimé cet auteur, c’est le moins que je puisse dire ! Puis j’ai trouvé qu’un moment (vers 2000), il ne se renouvelait plus… qu’il reprenait les mêmes ingrédients en changeant juste légèrement l’assaisonnement. Bref, p’t’être je vais faire un pas de côté pour « Bug » alors. En tout cas ce tome (parce que vu le commentaire d’Autist Reading… le tome 2 ne donne pas trop faim 😛 )

    1. Je ne connais pas du tout son oeuvre en général, en fait. J’ai juste fait une recherche sur ses dessins et son style. Je n’ai rien lu d’autre de lui. Moi aussi, après le commentaire d’Autist reading, j’ai un peu peur.. mais je l’ai demandé à ma biblio!

  8. je me laisserai peut être tenter à l’occasion

    1. Je vais lire le tome 2, pour ma part!

  9. Bébé-frère ? Mais il a quel âge pour t’offrir ce genre de BD ?!

    1. 10 ans et demi de moins que moi! J’ai deux frères. Petit-Frère et Bébé-Frère!

    • Bouma sur 11/01/2020 à 06:30

    ton billet me donne envie de découvrir. alors que je ne suis pas une adepte du travail de Bilal habituellement

    1. Je ne connais pas Bilal et ses thèmes… du coup, pour moi, c’est une découverte.

  10. Un retour avec un très bel album ! Bilal me séduit par son dessin mais je suis moins fan de ses histoires dans lesquelles je me perds un peu… 😉 Lu mais pas chroniqué.

    1. Je suis fan du trait aussi. Je lirai la suite, pour voir où ça s’en va!

  11. Je l’avais repéré à sa sortie sans m’y attarder. Et pourtant, il pourrait me plaire.

    1. J’ai vraiment l’impression que ça passe ou ça casse avec cet album. Moi, ça m’a plutôt plu!

  12. Un peu comme Mo (décidement). J’ai aimé Bilal à ces débuts e trouvé qu’il avait du mal à se renouveler dans les scénarios. Le trait est toujours autant design, futuriste, et il manie comme personne les bleus mais j’aimerai le lire autrement, ou d’une autre façon, voir s’il est capable de m’emporter sur des histoires autres que SF ou « fantaisy »

    1. Pour moi, c’est une découverte. Du coup, je n’ai pas le même historique que vous avec l’auteur et ça a été une belle découverte. Et bon, voir mes neveux et les écrans (moi qui suis un peu addict… sérieux, c’est incomparable), ça m’affecte.

  13. Il ya longtmeps que je n’ai pas lu Bilal… j’ai toujours aimé le graphisme et ce thème m’intéresse.

    1. Go for it alors! J’ai beaucoup aimé!

    • Hilde sur 12/01/2020 à 16:48

    Je pense que ça me plairait de découvrir! Je vais peut-être poursuivre aussi l’impression de mes photos… 😉

    1. Si ça t’intéresse, tente le coup. Moi j’ai beaucoup aimé.

  14. J’ai beaucoup aimé aussi 🙂 Le 2 m’attend !

    1. Tout pareil… va falloir le lire pas trop tard.

    • Caro sur 15/01/2020 à 11:13

    Jamais lu du Bilal, il faudrait peut-être que je comble cette carence… Tu me conseillerais de commencer par quel titre ???

    1. C’est le premier que je lis… je ne peux donc pas vraiment dire! J’avais peut-être lu quelques trucs ado… mais bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.