Appelez-moi Nathan – Castro / Zuttion

Le comment du pourquoi

J’avais vu cette BD sur plusieurs blogs lors de notre rendez-vous hebdomadaire. Et comme la thématique de la transidentité m’intéresse, je l’ai réservé ç la biblio… et j’ai attendu qu’il arrive!

De quoi ça parle

Lila a grandi auprès d’une famille aimante et d’un petit frère qu’elle adore. Mais quand l’adolescence arrive et que ses seins se développent, c’est la confrontation avec elle-même et l’évidence. Ces seins ne font pas partie d’elle. Lila n’est pas une fille, c’est un mec.

Mon avis

Cette bande dessinée a été beaucoup présentée sur les blogs, avec des avis presque unaninement très positifs. Mon avis est également positif, mais beaucoup moins dithyrambique que la plupart. Peut-être est-ce parce que j’ai quand même pas mal lu sur le thème depuis les dernières années, allez-donc savoir.

Nous avons donc ici une BD inspirée d’une histoire vraie et je pense qu’elle touchera et rejoindra également les jeunes. Le langage utilisé est le leur (je n’ai pas tout compris, en tant que québécoise… mais ça, c’est souvent un problème pour moi dans la littérature YA française), le point de vue est celui de Lila/Nathan, que nous suivrons pendant quelques années, soit jusqu’à la fin du lycée. Et je pense que les jeunes sont beaucoup plus délurés et ouverts et que nous l’étions à 15-16-17 ans! Les temps changent comme on dit!

La transition est ici présentée de manière un peu « pédagogique », et l’accent est surtout mis sur l’avant, sur l’évolution psychologique de Nathan, sur son mal-être. Cette partie est plus longue, certaines images sont troublantes et on comprend bien le profond mal-être qui l’habite. J’ai aussi beaucoup aimé les réactions de sa famille, leur soutien, mais aussi leur peine, qu’ils ne réussissent pas toujours à cacher. Les réactions de Nathan face à eux ne sont pas non plus parfaites et j’ai trouvé le tout très réaliste, très humain.

Ceci dit, si j’ai trouvé la BD instructive et que le dessin m’a bien plus, je suis restée extérieure émotivement par rapport au récit. J’ai été davantage touchée par d’autres histoires traitant du même sujet et si je n’hésiterais pas à le conseiller à des gens voulant en savoir davantage sur le sujet, je n’en fais pas non plus un incontournable. Bien, mais pas un coup de coeur pour moi.

C’était ma BD de la semaine, et tous les billets sont chez Noukette!

(34 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’ai adoré malgré les bémols que tu évoques, et c’était devenu un incontournable pour mes lycéens.

    1. Je suis d’accord… vraiment!

  2. Comme Soukee, malgré tes bémols, j’ai été touchée et je pense que tous les ados devraient la lire!

    1. Sans avoir été hyper touchée, je pense aussi que tous les ados devraient y passer.

  3. je ne l’ai pas lu et je le devrais, cela pourrait plaire à mes élèves!

    1. Pour les élèves, je conseille à 100% par contre! Important et assez positif. Du coup, c’est important.

  4. Elle est dans ma wishlist !

    1. Tu me diras quand tu la liras.

  5. Je ne sais pas trop… A voir… si elle croise mon chemin, pourquoi pas.

    1. Tout à fait!

  6. Toujours pas lu malgré les avis positifs çà et là. Pas sûre d’y aller… l’album ne m’intrigue pas plus que ça

    1. Si le thème ne t’attire pas plus que ça ou si tu as déjà beaucoup lu là-dessus, peut-être n’est-ce pas hyper nécessaire non plus… mais bon, je me sens seule là-dessus!

  7. J’aime beaucoup l’univers et les engagements de Quentin Zuttion… j’avais beaucoup aimé !

    1. C’est la première fois que je lis l’auteur. Mais j’aime aussi le côté engagé.

  8. J’avais bien aimé ce récit, effectivement très pédagogique, même si je l’avais trouvé sans réel point d’achoppement… Tout se passe comme sur des roulettes pour Nathan. Tant mieux pour lui, mais c’est loin d’être la réalité générale.
    En même temps, pour une fois qu’on n’a pas un récit larmoyant et dramatique, on va pas non plus se plaindre… Pas facile, hein ? 😀

    Lors de la sortie de la BD, le « vrai » Nathan était venu sur un plateau de TV présenter la BD avec la scénariste. Il avait l’air d’être super épanoui et très serein, ça faisait plaisir à voir.

    1. Oui, voilà! Je pense que tu mets exactement le doigts dessus. Ca va quand même bien, on va pas s’en plaindre, mais du coup, ça donne une impression pédagogique, un peu lisse. Je n’ai pas vu l’entrevue… je vais tenter de la trouver qq part sur le net!

  9. Je l’avais repérée l’an dernier. Je pourrais peut-être la trouver à la médiathèque. Le sujet m’intéresse.

    1. Je l’ai empruntée à la biblio pour ma part. C’est le conseil que je donnerais aux adultes, je pense!

  10. En effet, je n’ai lu que des chroniques très enthousiastes au sujet de ce titre. Tes nuances sont intéressantes.

    1. Mes attentes étaient au top, aussi! Ça reste une bonne lecture mais pas over the top non plus!

  11. Une BD d’utilité publique

    1. Pour ça, je suis d’accord. Il faut la mettre entre les mains des ados.

  12. Sans en faire un coup de coeur non plus, j’ai beaucoup aimé (et je n’ai pas pris le temps d’en faire un billet).

    1. Vilain! :)) Mais bon, je ne peux pas parler, je pense que j’ai 50 billets de l’an passé pas faits vu la perte de mon ancien ordi!

  13. Une lecture que j’ai envie de faire, un de ces quatre

    1. Ça vaut la peine d’être tenté!

  14. Lu et bien aimé même si ce n’est pas un coup de cœur pour moi non plus. Mais ceci dit, c’est un sujet qui est relativement peu abordé et je pense que c’est important que cet album soit à la portée des ados.

    1. Oui tout à fait d’accord. Les ados doivent avoir accès à ce genre d’album à un moment de leur jeune vie!

  15. je ne sais toujours pas si je me laisserai tenter un jour ou pas 😀

    1. Tu peux emprunter ,au pire!

  16. Pas le méga coup de coeur pour moi non plus, mais au moins le mérite d’aborder un sujet peu commun et accessible aux ados. J’ai bien aimé le trait de Quentin Zuttion aussi, que je découvrais avec cet album !

    1. Moi aussi, le trait me plait bien et je pense que le sujet doit être abordé avec les jeunes. Du coup, il était nécessaire.

  17. J’ai beaucoup aimé, un peu lisse effectivement, et pas révolutionnaire si on a déjà pas mal lu le sujet, mais vraiment top je trouve pour aborder le sujet avec du grand public (c’est la bibliothécaire qui parle là ;-D).

    1. Hahaha, ça sentait la bibliothécaire, en effet! Mais ceci dit, je ne suis pas bibliothécaire et je trouve que tu as tout à fait raison. Très accessible et instructif.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils