À l’abri des hommes et des choses – Stéphanie Boulay

J’avais ce livre depuis un bon moment mais c’est une – vieille – vidéo de MH la lectrice (si vous ne la connaissez pas, allez voir sa chaîne… elle est dans mes top préférées) qui m’a donné envie de le sortir de ma pile.  Il faut savoir que, bizarrement, je connais assez peu les soeurs Boulay.  Je l’ai donc découverte avec ce roman.  Et quel roman.  Quelle voix.

 

C’est donc l’histoire d’une jeune fille, jeune ado, qui se dit « pas vite-vite » et pas mal cancre.  Elle est différente.  Elle habite dans le bois, avec Titi, qui semble être sa gardienne légale, mais on ne sait pas trop.  Toutes les deux habitent loin, à l’abri, parce qu’il y a des méchants ailleurs, et que l’héroïne n’est pas préparée à ça.  C’est sa voix à elle qui nous accompagne dans ce roman, sa vision naïve, parfois tronquée mais souvent terriblement « on point » par moment.

 

Vous savez à quel point les voix d’enfant, les voix décalées, sont difficiles à réussir.  Un vrai casse-gueule.  Pourtant, ici, Stéphanie Boulay s’en tire à merveille et réussit à nous offrir une narration qui sonne vrai et qui reste partielle, en raison de sa compréhension partielle du monde.   La jeune fille est anxieuse, pique des colères dignes d’une comédie musicale et n’apprend pas bien à l’école.  Son corps vit ses premières transformations et elle en sait pas trop les appréhender, son coeur s’éveille et elle y est dédiée tout entière.  Intense dans ses amours et ses haines (parfois passagères), elle fait corps avec la nature, se fond en elle, même si elle a parfois une peur bleue de ce qui peut s’y trouver.

 

Avec une syntaxe approximative mais tellement poétique, l’auteur réussit à nous immerger dans l’univers de cette jeune fille, à nous faire faire un bout de chemin avec elle et dans son univers pas propre-propre.  La relation d’interdépendance avec Titi est hyper intéressante, l’incursion de la spiritualité vue par ses yeux est fascinante.. et il faut le lire!  Voilà!

4 Commentaires

4 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Merci. J’étais attirée mais je me demandais toujours… j’hésitais. Eh bien, je n’hésite plus.

    1. Sérieux, ça vaut le coup. J’ai beaucoup aimé.

  2. Tiens, je ne savais même pas qu’elle avait écrit un roman. Merci pour la découverte.

    1. Moi non plus, je ne savais pas. Je l’ai découvert sur la chaîne de MH la lectrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.