Aller à la barre d’outils

Tag: famille

The Vanishing Half (L’autre moitié de soi) – Brit Bennett

Le comment du pourquoi J’ai vu ce roman sur la chaîne d’une booktubeuse noire américaine (je précise parce qu’elle est mieux placée que moi pour le recommander) qui faisait des recommandations. Ça m’a tout de suite interpellée car elle parlait de colorisme et de white passing, sujets que je ne connais pratiquement pas. Il ne …

Lire la suite

Les cachettes – Guy Lalancette

Le comment du pourquoi Parce qu’il est arrivé par surprise dans ma boîte aux lettres (merci Véronique), juste après que Isabelle, cette fille qui lit, m’ait parlé de l’auteur. Je me suis dit que c’était un signe. Bon, j’ai mis une bonne semaine à le lire, mais c’était un signe quand même! De quoi ça …

Lire la suite

L’apparition du chevreuil – Elise Turcotte

Le comment du pourquoi Parce qu’il fait partie de la liste préliminaire du prix des libraires du Québec… et bon, parce que c’est Elise Turcotte! De quoi ça parle C’est l’histoire d’une femme. D’une femme écrivaine. Nous sommes après l’époque de #Agressionnondénoncée mais avant #MeToo. Harcelée sur les réseaux sociaux pour des propos féministes, elle …

Lire la suite

Les silences (Quand on n’a que l’humour) – Amélie Antoine

Le comment du pourquoi Sérieux? Aucune espèce d’idée. Je l’ai vu dans ma pile (aucune idée de la raison pour laquelle il y était d’ailleurs) et je l’ai lu. Yep, ça commence sur des chapeaux de roue, cette chronique. Je me sens paaaaassionnante, ce soir! De quoi ça parle Edouard Bressan est l’humoriste le plus …

Lire la suite

La saison des feux – Celeste Ng

Je voulais découvrir Celeste Ng depuis un bon moment. J’en entendais parler en bien un peu partout et il faut croire que j’ai trouvé le bon moment car j’ai vraiment apprécié ce roman qui nous amène à Shaker Heights, une banlieue parfaite de Cleveland, planifiée, organisée, avec des gens « bien », sans préjugés. Qu’ils disent. La …

Lire la suite

Chemin Saint-Paul – Lise Tremblay

Il y a entre l’écriture de Lise Tremblay et moi un petit quelque chose, un courant qui passe.  Est-ce parce qu’il y a souvent une part de Saguenay dans les romans?  Est-ce parce que cette simplicité apparente est pour moi le meilleur moyen de faire naître images et sentiments?  Je ne sais trop, en fait. …

Lire la suite