Aller à la barre d’outils

Zola Jackson – Gilles Leroy

zola-jackson.jpgPrésentation de l’éditeur

Août 2005, delta du Mississippi : l’ouragan Katrina s’abat sur La Nouvelle-Orléans. Les digues cèdent sur le lac Pontchartrain et les quartiers modestes sont engloutis. La catastrophe touche de plein fouet la communauté noire. Tandis que ses voisins attendent des secours qui mettront des jours à arriver, l’institutrice Zola Jackson s’organise chez elle pour sa survie. L’eau continue de monter, inexorablement. Du ciel, les hélicoptères des télévisions filment la mort en direct. Réfugiée dans le grenier avec sa chienne Lady, Zola n’a peut-être pas dit son dernier mot. Sous la plume de Gilles Leroy, Zola Jackson, femme de trempe et mère émouvante, rejoint le cercle des grandes héroïnes romanesques.

 

Commentaire

« Zola Jackson » est l’un des trop rares livres pour lesquels j’ai craqué lors de mes vacances.  Quand on réalise que j’avais encore pour un kilo et demi de dispo dans ma valise et plein de place dans mon sac à dos, je regrette presque de ne pas avoir acheté plus de ces trucs plats et rectangulaires communément appelés livres!  Mais celui-là, je ne regrette pas du tout de l’avoir pris, par contre!

 

On nous dresse ici un portrait de femme de Louisiane, à la Nouvelle-Orléans.  Un portrait de femme mais surtout de mère, une mère ravagée par la mort de son fils unique, Caryl, pour lequel elle espérait tout.  Dix ans ont passé mais la peine est toujours là, intense, les souvenirs font mal et elle est seule avec sa chienne Lady, tout ce qui lui reste de famille. Quand l’ouragan Katrina frappe, en 2005, elle est seule, elle refuse de partir sans sa chienne  et nous raconte son fils et sa vie de femme noire, pas très riche et mère d’un fils aux yeux verts, dans un Sud où l’égalité pour tous semble être un concept encore assez abstrait.  Par des épisodes alternant le passé et le présent, des anecdotes, le lecteur comprend par bribes dévoilées qui est Zola Jackson, héroïne malgré ses imperfections, ses exigences, sa possessivité et son intransigeance.   Et Zola Jackson m’a touchée par ses espoirs et ses ambitions, par son amour aussi, même si parfois elle semble aimer bien mal. 

 

Et chaque jour les eaux montent,  les secours s’organisent tant bien que mal (bon… plus mal que bien mais cette histoire-là est connue) et Zola attend, alors qu’elle a sous les yeux plein d’hélicoptères remplis de journalistes et une ville défigurée par les boues et l’eau. 

 

J’ai souvent du mal avec les romans courts mais dans ce cas, les quelque 140 pages ont été suffisantes pour m’emmener à New Orleans, pour m’imaginer l’étendue du désastre et aussi pour vibrer avec cette femme.  L’écriture à la fois simple et efficace (efficace dans le sens où le but est atteint vite et bien, sans pour autant nous mitrailler d’informations) est tout à fait adaptée au roman et rend Zola Jackson tout à fait crédible malgré ses extravagances.  Seule la toute fin m’a laissée un peu perplexe mais elle ne m’a pas pour autant dérangée outre mesure.

 

Un roman qui se lit d’un souffle et qui nous rappelle encore une fois certaines réalités sociales encore présentes.  Malheureusement.  

44 Commentaires

44 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’ai beaucoup apprécié la personnalité du personnage de Zola! c’est fort !

    1. Stemilou: Vraiment spéciale, cette femme.  Pleine de défauts, mais on l’aime quand même.

    • clara sur 31/08/2010 à 08:25

    Un coup de coeur pour moi ! 

    1. Clara: Je suis passée pas loin aussi. Quel portrait!

  2. Le précédent livre de l’auteur ne m’avait pas très convaincue mais le sujet de celui-ci me tente plus et j’espère qu’il me plaira autant qu’à toi !

    1. Joelle: Bon, il faut dire que j’avais aussi aimé Alabama song… ça aide quand on aime le style!

    • Brize sur 31/08/2010 à 09:17

    Une lecture forte pour moi aussi !

    1. Brize: C’est un livre dont je vais me souvenir longtemps.  J’y pense et je sens l’humidité!

  3. Je l’ai lu quelques jours avant mes vacances (bilelt à venir) et comme toi j’ai été bluffé par le concentré d’émotions en si peu de pages. Un très beau roman.

    1. In Cold Blog: C’est un tour de force, en effet, de faire ressentir tant en si peu de pages!

  4. Je voulais le lire mais je n’en n’ai pas encore eu l’occasion. Ton billet donne envie !

    1. Hathaway: Il est hyper court… ça se lit rapidement… et intensément, dans mon cas.

  5. La description du bouquin donne vraiement envie !

    1. Plombier toulouse: Il m’a vraiment plu, en tout cas.  J’aime ce portrait de femme et cette dénonciation de certaines choses qui ne tombe toutefois pas dans la caricature.

  6. Je n’avais pas apprécié l’un des romans de cet auteur et malgré ton enthousiasme celui-ci ne m’attire pas davantage.

    1. Maggie: C’est certain qu’il faut respecter ses goûts et ses envies.  J’avais bien hâte de le lire et je n’ai pas été déçue.

  7. Hello Karine,

    pourquoi ne notes-tu plus tes plaisirs de lecture, cela donnait tout de suite une indication du feeling? Moi, j’aimais bien

    1. Sibylline: En fait, j’ai cessé ce système de note de plaisir de lecture parce que finalement, ça ne voulait plus rien dire pour moi.  Je regardais les notes mises avant et je trouvais que ça ne correspondait plus.  De plus, je trouvais difficile de noter les classiques sur la même échelle que la chick litt, par exemple.  Pour moi, c’est clair que ça ne représente pas la valeur du livre mais ça ne l’était pas pour tous, je pense…

  8. je l’ai vraiment beaucoup aimé celui ci !

    1. Hérisson: Je pense que les avis généraux sont positifs.  Et pour moi, ça a parfaitement fonctionné.

  9. Un livre dont j’ai adoré l’écriture.

    1. Edelwe: L’écriture et l’histoire se marient très bien, tu ne trouves pas??

    • DeL sur 31/08/2010 à 02:59

    Merci pour ton avis ! Il me tente encore plus maintenant 😉

    1. DeL: Je suis vilaine, parfois!!

  10. Marrant, j’étais persuadée qu’il s’agissait d’un pavé… il me tente bien depuis qu’il est sorti, peut-être un jour (j’ai le don pour tout lire plusieurs années après, quand les romans ne sont plus d’actualité) !

    1. Cocola: Eh non, il s’agit d’un livre très court… et moi aussi j’ai ce don, pour la simple raison que les livres de la rentrée sont trop chers.  Fou, hein!

  11. Ce fut également un de mes coups de coeur !

    1. Stephie: Ca m’a beaucoup plu en tout cas… et là, tu viens de me donner le goût de lire le Gaudé sur le même événement!

  12. Il me tente depuis un moment…

    1. Noukette: Il m’a beaucoup plu, ce livre.  Très beau portrait de femme!

  13. C’est l’auteur de Alabama Song ou je confonds ? En tout cas, tu as su me donner envie de lire celui-ci !

    1. Restling: oui oui, c’est l’auteur d’Alabama song!  Il y a eu des avis assez divers sur ce premier livre mais moi, j’avais aimé.

    • Liyah sur 02/09/2010 à 01:56

    Celui là me tente bien mais j’avais pas du tout aimé le premier livre de cet auteur ! Du coup j’hésites un peu !

    1. Liyah: L’écriture a des ressemblances, bien entendu, même si les sujets sont quand même traités différemment.  Oui, ce sont deux portraits de femmes mais c’est bien différent l’un de l’autre en tant qu’histoire.

  14. ah bien je ne l’aurais pas noté spontanément mais si tu dis que c’est bon, c’est différent…

    1. Yueyin: C’est bien, pas certaine que ce soit ton genre au départ mais le sujet peut te plaire, je pense!

  15. Merci pour ta réponse

    Les 2 façons de faire ont leurs avantages et leurs inconvénients. Pour ma part, je trouve que l’intérêt d’une première indication rapide vaut les défauts de la méthode, mais je peux comprendre aussi tes arguments.

    Bonne journée, cousine de la Belle Province

    1. Sibylline: En effet… j’aime bien aussi voir des rangs étoilés ou des indices d’appréciation rapide sur les blogs mais je n’y arrivais juste plus… Bonne journée à toi aussi!

    • Marie sur 04/09/2010 à 02:17

    J’ai bien l’intention de lire ce roman !

     

    1. Marie: Il se lit rapidement mais c’est une histoire qui vaut le coup, selon moi.

  16. Noté quelques fois ici et là et j’ai quand même résisté jeudi dernier quand je l’ai eu entre les mains à la librairie… Peut-être une autre fois car il me semble que j’ai bien envie de le lire … il faut croire que je suis encore trop raisonnable car je suis sortie de la librairie qu’avec 3 livres

    1. Kikine: Seulement trois?!? Wow!  Les québécoises sont bien raisonnables, ces temps-ci!

    • Manu sur 07/09/2010 à 09:27

    J’ai Alabama Song dans ma PAL. J’attendrai la sortie en poche pour lire celui-ci.

    1. Manu: Je ne suis même pas inquiète, il VA sortir en poche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.