We are all completely beside ourselves – Karen Joy Fowler

We are all completely beside ourselvesJ’avais entendu parler de ce roman par Miss Sugartown, qui avait aimé, et je m’étais dit que vu qu’il était dans ma pile, pourquoi pas.  J’avoue par contre que je ne sais plus du tout ce qu’elle en disait.   Et j’aimerais m’en souvenir un peu parce je n’ai aucune, mais AUCUNE idée de la façon dont je vais en parler.   C’est que, imaginez-vous qu’à mon grand désarroi, je ne peux même pas vous parler du thème.  Et je peux à peine vous dire ce que j’ai aimé et ce qui m’a un peu énervée.

 

Je ne connaissais l’auteur qu’à travers son « Club Jane Austen« .   Sachez que j’ai largement préféré We are completely beside ourselves à ce fameux club.  Largement.  C’est un roman qui porte à réfléchir, qui chamboule un peu nos idées préconçues et que j’ai découvert sans savoir de quoi il parlait.  Et j’ai drôlement bien fait.  En fait, je ne l’aurais jamais pris si j’avais su.   Et je pense que j’aurais manqué quelque chose.

 

C’est un roman qui raconte, à partir du milieu, son enfance au sein d’une famille assez extraordinaire dont le père est psychologue chercheur.   Nous savons, très tôt, que sa soeur a disparu.  Que son frère a disparu.   Nous savons que la famille se décompose.  Et qu’elle a un mal fou à se définir.   J’ai beaucoup aimé cette narration, les retours dans le passé, le côté parfois non-fiable de la narratrice, qui avoue ne plus trop savoir si ce sont des souvenir recréés ou des vrais souvenirs.  Vous savez comment j’aime ce type de narrateur.   J’ai aimé les réflexions par rapport aux relations humaines, aux façades, au fait que certaines croyances peuvent totalement changer notre perception des choses.

 

Mon bémol (parce que bémol il y a) vient du côté parfois un peu moralisateur, un peu preachy.  Bon, vous comprendrez que je n’adhère pas à la thèse du père chercheur au départ, hein.    J’ai aimé le thème du roman mais je sens qu’il en touchera d’autres beaucoup plus que moi.  Vu que je suis moi, justement.  Mais on aurait pu en beurrer un peu moins épais et ça aurait été correct quand même!

 

Ah oui!  Je vous ai dit que je n’avais vraiment pas vu venir LE truc du roman?  Celui qu’on apprend au tiers?  Pourtant, il y avait des pistes!

 

Bref, à découvrir.  Ne serait-ce que pour la réflexion qu’il suscite.

 

 

12 Commentaires

12 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ton billet est parfait! Les deux que j’avais lus avant étaient parfaits aussi, donnant envie de lire ce roman, mais sans trop en dévoiler. Oui, je l’ai lu, ce roman, et dans mon billet j’espère aussi n’avoir rien trop dit;
    Je me demande bien quand ce roman sera traduit en français.

    1. Ouf, ravie que mon billet te plaise. J,ai eu du mal à l’écrire pour ne pas trop en dévoiler. Je pense que ça plairait vraiment à Yueyin, par exemple. Mais je ne peux pas lui dire pourquoi!

  2. Je l’ai dans ma liseuse, suite à des billets élogieux… j’en ai lu une vingtaine de pages, sans accrocher. Peut-être est-ce trop ambitieux de le lire en VO, si des subtilités m’échappent. Il va falloir que j’attende une traduction !

    1. Hmmmm… ça commence à devenir passionnant après un petit moment, en fait. Et j’espère aussi une traduction!

  3. Adoré de chez adoré ! j’ai marché à fond et ce roman rejoignait pile poil des documentaires qui m’avaient vraiment très intéressée.

    1. Il y a un côté fascinant, tu ne trouves pas! Bon, je ne suis pas d’accord avec la thèse du départ, mais ça fait fortement réfléchir, ça change la perspective.

  4. Je viens de voir que ce livre n’a pas encore été traduit en français. Même s’il m’arrive de livre des livres en anglais, je préfère lire en français. Mais comme je vais le rajouter à ma wish list (parce que tu m’as donné envie de le lire), le jour où je l’achèterai il aura peut-être été traduit ^^

    1. Je me croise les doigts pour qu’il soit traduit. Je pense qu’il trouverait son public!

      1. (« au pire » je le lirai en anglais ^^)

        1. :)))

  5. Ton billet est parfait, suffisamment mystérieux et attirant pour me donner envie de le lire, genre TOUT DE SUITE 🙂

    1. Hiiiii je suis ravie, alors! C’est tout à fait ce que je voulais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.