Warbreaker – Brandon Sanderson

Le comment du pourquoi

Je pense que c’est Emily Fox, booktubeuse québécoise qui chronique en anglais, qui m’avait donné envie de le lire. Mais bon, quand même… ça reste Brandon Sanderson!

De quoi ça parle

La guerre plane sur le royaume d’Idria. En effet, le royaume voisin et rival, Hallandren, le menace. C’est l’histoire de deux princesses, Siri et Vivenna. Vivenna, l’aînée, parfaite et favorite, est destinée au God King de Hallandren mais quand vient le moment, le roi d’Idris envoie plutôt Siri, sa fille cadette, pas élevée pour ça et un peu rebelle. Vivenna va donc partir incognito pour Hallandren pour tenter de sauver sa soeur.

Mon avis

Brandon Sanderson, c’est une valeur sûre. J’ai pris celui-ci car je croyais que c’était un one shot (alors qu’il y aura, peut-être, hypothétiquement, une suite) et que l’idée de la magie, avec les Biochromatic breaths que les gens peuvent accumuler me plaisait beaucoup. Et sincèrement, une épée magique assoiffée de sang comme personnage secondaire… comment résister? J’adore Nightblood!

Comme toujours avec l’auteur, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Il réussit à créer un monde somme toute complexe (quoique réduit dans ce cas précis), des personnages avec de la profondeur, tout en nous offrant une histoire qui se tient et qui nous fait tourner les pages à toute vitesse. En plus, c’est hyper accessible comme fantasy. Sincèrement, ce roman ne devrait faire peur à personne.

J’ai adoré découvrir l’univers avec les deux protagonistes, qui évoluent énormément, qui doivent rapidement remettre en cause ce qu’ils ont appris ainsi que leurs valeurs pour pouvoir survivre, l’une dans les bas-fonds de la ville et l’autre dans un palais où elle ne sait absolument pas à qui faire confiance. Les complots sont partout, le danger rôde à chaque coin de rue et les gens ont tous des agendas cachés, et ce dans tout Hallandren. Bref, c’est passionnant.

Le roman explore les jeux de pouvoir, les malentendus, les perceptions différentes ainsi que les religions, ce qu’elles sont censées être et ce qu’elles sont vraiment. Tous et chacun sont manipulés et j’ai beaucoup aimé le point de vue de Lightsong, dieu car revenu à la vie car mort en héros, qui se demande bien ce qu’il a bien pu faire, m’a énormément plu. Bref, génial.

L’écriture est très visuelle, presque cinématographique, et si l’intrigue est moins complexe que Mistborn, c’est tout de même un roman passionnant qui se dévore!

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. On commence par quoi pour découvrir cet auteur?

    1. Je dirais Mistborn trilogy.. je suis en train de la relire, justement!

  2. Je comprends pas comment ce mec fait pour être aussi prolifique et pas écrire des bouses à chaque fois. J’adore tout ce que j’ai lu de lui, c’est tellement travaillé et plein de bonnes idées. 😛

    1. Tout pareil. Il y a des génies sur cette terre!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils