Aller à la barre d’outils

Voltaire amoureux /Voltaire très amoureux – Clément Oubrerie

Le comment du pourquoi

Ben… Voltaire. Quoi, ça suffit pas, Voltaire? On dirait qu’à moi, ça a suffi pour emprunter ces deux bandes dessinées.

De quoi ça parle

Voltaire est connu comme un grand dramaturge et philosophe mais ici, nous rencontrons d’abord le jeune homme de 20 ans plein d’esprit mais qui manque parfois de discernement quant aux us et coutumes de son époque. Nous le suivrons donc dans ses succès littéraires mais aussi dans ses aventures et dans ses histoires d’amour.

Mon avis

Entendons-nous tout de suite, j’ai eu peur au début. L’arbre généalogique des Bourbons, qui semble indiquer que Louis XIV était le frère du Régent de Louis XV. Comment dire… J’ai donc eu hyper peur que ce ne soit pas juste historiquement.

Finalement, savez-vous quoi? Si ce n’est pas juste, je n’en connais pas assez pour m’en rendre compte. Et j’ai choisi de me laisser porter par l’histoire, par le côté « nous introspectons les pensées possibles de Voltaire ». Du coup, j’ai passé un très bon bon moment avec ces deux bandes dessinées, certes un peu bavardes et romancées, mais très agréables à lire.

Le premier tome nous présente un Voltaire jeune, embastillé pour un – mauvais – poème qu’il n’a supposément pas écrit. À sa sortie, nous le retrouvons à ses débuts dans la dramaturgie, avec le brillant succès de son Oedipe, sûr de lui, vantard et peu soucieux des usages. En effet, il ne se gêne pas pour piquer joliment le pouvoir, le clergé et autres puissants de ce monde. Extérieur à sa famille qui n’approuve pas ses choix de vie, il se laisse aussi séduire par marquises et galantes amies, ce qui aura des répercussions sur sa carrière.

Quel plaisir de rencontrer ce personnage impertinent et souvent hilarant. Il est brillant mais aussi humain, à la merci de ses passions diverses et variées. Le dessin nous offre à des vues fantastiques de Paris et de la foule mais je suis moins impressionnée par les dessins des visages (notamment celui de Voltaire), que j’ai parfois du mal à distinguer. Ceci dit, je suis NULLE pour reconnaître les gens. Ça doit paraître en BD! Il m’a aussi parfois semblé que tout était dit clairement et que l’image apportait peu d’information nouvelle à l’histoire. Ceci dit, j’ai passé un très bon moment.

Il en est de même pour le deuxième tome de la série (qui va compter je ne sais combien de tomes… j’étais persuadée que c’était un dyptique mais visiblement, ce n’est pas le cas). J’ai beaucoup aimé retrouver Voltaire, étrangement beaucoup plus vulnérable, âgé de 40 ans, et tombé éperdument amoureux d’Émilie du Châtelet, jeune femme intelligente, libre et versée dans la science. Il a l’impression d’avoir rencontré son égale et choisira de se laisser transporter par cette folle passion. Bien entendu, il va encore réussir à choquer tout le monde… et ça ne va pas nécessairement bien aller pour lui.

C’est plein d’humour (l’épisode en prison… j’ai failli recracher mon pepsi par le nez), piquant et ça nous donne une autre vision de ce dramaturge et philosophe. L’époque est bien recréée, avec ses perruques, ses ruelles crasseuses et ses odeurs. Je lirai la suite car finalement, ma crainte initiale n’a pas eu de répercussion sur ma lecture. Si je veux connaître la vraie de vraie vie de Voltaire, je lirai une biographie, tiens!

C’était ma BD de la semaine!

Tous les billets chez Moka cette semaine.

16 Commentaires

16 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Un avis positif pour un moment de lecture qui détend. Et ça fait du bien.

  2. Ça a l’air pas mal du tout et ton enthousiasme donne envie!

  3. ce n’est pas forcément un personnage que j’aurais vu en héros de BD, mais ça a l’air très sympa!

  4. Un point de vu original. Si je tombe dessus je prends !

  5. Pas certaine de me précipiter… j’ai du mal avec le dessin de Oubrerie…! Et puis bon… Voltaire quoi ^^

    • Bidib sur 07/10/2020 à 08:50

    pourquoi pas, si je le trouve à la bibliothèque. Une façon de mieux connaitre se personnage. Merci pour la découverte

  6. La mention de Voltaire en couverture m’aurait attiré également !! Après, ça a l’air assez léger. On verra… 😉

  7. C’était quand même un drôle de zozo ce Voltaire !

  8. ça me tente bien, ne serait-ce que parce que c’est drôle !! (je prendrais moins de risques que toi, je ne bois pas de pepsi…) 😉

    • Caro sur 07/10/2020 à 15:55

    Intéressant… Je n’avais jamais vu ces albums avant. Je vais aller me renseigner du côté de ma bibliothèque !

  9. tu me donnes bien envie ! merci pour la découverte !!

    1. Ca a l’air tout un numéro!

    • Alice sur 12/10/2020 à 15:40

    A l’occasion, pourquoi pas, tu le défend bien 🙂

    1. Ça m’a vraiment bien plu. Quel personnage.

  10. Au début, je me suis dit que ce n’était pas vraiment pour moi mais je crois que tu as su éveiller ma curiosité! Donc je note dans ma liste de « pourquoi pas »! ^^

  11. Je suis carrément tentée !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.