Voici Colin – Gérard DuBois

Vous connaissez « The House that Jack built », célèbre comptine anglaise impliquant une loooongue phrase rempli de subordonnées relatives construite petit à petit?  Elle est bien connue et a été illustrée pour la première fois par Ralph Caldercott en 1878. Même le 4e Docteur la connaît, c’est dire à quel point elle est intergalatique! Moi, j’adore. Ok, j’avoue, je la sais par coeur. Du coup, j’ai été ravie d’apprendre que Le Lièvre de Mars, nouvelle maison d’édition qui fait revivre des anciens textes, allait nous permettre de faire découvrir la comptine aux jeunes d’aujourd’hui. 

La maison que Colin a bâtie ne parle pas de la maison en soi. C’est seulement le départ d’une série d’événements qui sont interreliés et qui s’interinfluencent. Entre le rat, la vache et le cor, quel est le lien, d’après vous? Pour l’orthophoniste que je suis, c’est un plaisir de s’amuser avec un tel album. En effet, quel casse-tête pour les jeunes que de nous expliquer ces liens, justement. Impossible de ne pas utiliser ces relatives introduites par « qui » et « que »…  Bref, ça m’amuse juste d’y penser. 

Si j’ai adoré les illustrations un peu vintage, qui conviennent parfaitement au contexte et qui permettent d’inférer l’action plutôt que de simplement l’illustrer, j’ai eu un peu plus de mal avec l’adaptation du texte, dans laquelle je n’ai pas retrouvé tout le rythme et les rimes de la comptine originale (tous ces mots en « orn »… j’adore).  Mais comme c’est un classique et qu’il peut être exploité de plusieurs façons, il mérite d’être feuilleté. 

Que dire de l’objet livre, très beau et très chic, comme plusieurs autres albums de la collection.  Ceux lus à date (Le petit Ivan, entre autres) sont tous de qualité. La preuve que parfois, les classiques pour enfants valent encore le coup!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils