Vogue la valise – Siris

La semaine dernière, j’ai réalisé que j’avais lu toutes les BDs québécoises sélectionnées pour le prix Bédélys Québec… sauf celui-là.  Du coup, je l’ai demandée, je l’ai lue… et je l’ai vraiment beaucoup beaucoup aimée.  En fait, j’ai aimé toute la sélection, cette année, et j’ai vraiment du mal choisir ma l’album que je préfère… mais c’est une autre histoire.  Parlons un peu de cette BD, l’intégrale de Vogue la valise.

 

Cette histoire est celle de la Poule.  La poule, c’est le p’tit dernier d’une famille québécoise qui a beaucoup de mal à joindre les deux bouts.  C’est aussi l’alter ego de l’auteur qui, comme le personnage principal, a connu les services sociaux et les familles d’accueil.  La Poule est un petit être intelligent et gentil, né d’un père alcoolique et d’une mère qui fait tout ce qu’elle peut, qui aime ses enfants mais que la vie a éprouvée.   Si la première partie suit Renzo, le père de famille qui doit se redéfinir après un accident et qui ne réussit pas vraiment, c’est l’enfance et l’adolescence de la Poule que nous allons suivre dans ces trois cent et quelque pages.  Une enfance barrouettée d’une famille à l’autre dans les années 60-70- avec la fameuse valise –  et ces familles sont loin d’être idéales.

 

Je n’étais pas allée vers ce titre car je ne n’étais pas certaine que le graphisme me plairait. Les visages sont un peu particuliers (et le personnage principal est quand même une poule) mais étrangement, après avoir mis quelques pages à m’habituer au nez du père qui entraîne sa famille sur la pente descendante, j’ai adhéré au trait et la Poule est adorable, même quand elle est en beau ta…!  C’est une histoire terrible, avec beaucoup de maltraitance, beaucoup de coups durs dès que le ciel semble s’éclairer, mais malgré un côté très touchant, souvent révoltant, ce n’est jamais débordant de pathos. Bon, une scène m’a atteinte droit au coeur et je n’en suis pas remise. Par contre,  l’humour de la Poule et plusieurs scènes plutôt comiques nous permettent de souffler un peu entre les brimades du Père Troublant et le chantage du Ti-Bourlet.

 

On ose espérer que les Centres Jeunesses sont moins « violents » maintenant qu’à l’époque parce que ça fait très peur.  Je retiendrai un récit très touchant, une belle histoire de résilience.

 

À tenter!

Tous les liens de la BD de la semaine chez Stephie aujourd’hui!

(32 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Le dessin est très particulier oui mais une fois qu’on a commencé la lecture, on s’habitue en fait. J’ai moi aussi bien aimé faire cette lecture

    1. Je pense que je suis plus enthousiaste que toi. Mais je pense que l’Islande, ça me parle vraiment.

  2. Je me souviens avoir été intriguée par le billet de Mo’, tu en rajoutes une couche ! Jolie sélection pour ce prix on dirait !

    1. Oui, très jolie. Je vais peut-être faire un billet sur les nominés. Ou une vidéo. We’ll see.

  3. Je ne suis pas attirée non plus par le dessin. Cette tête de poule, c’est surprenant !

    1. Yep, ça surprend. Mais sérieusement, c’est une BD qui vaut le coup. Je recommande quand même.

  4. Je passe mon tour pour le moment, je ne suis pas sûre que cela me plairait. Mais plus tard, pourquoi pas.

    1. Sachant que c’est une histoire vraie, c’eest touchant… et tu as raison, il faut choisir le bon moment.

  5. C’est vrai que le dessin est particulier mais pourquoi pas ? Le sujet me tente bien…

    1. Si le sujet te tente, vas-y sans souci.

  6. Je ne saurais dire si c’est le dessin ou le sujet, mais je ne suis vraiment pas du tout tentée…
    Je passe mon tour cette fois-ci.

    1. J’ai pour ma part beaucoup aiméé mais oui, ce n’est pas pour tout le monde.

  7. Quand on sait que l’histoire est vécue, ça donne la chair de poule…

    1. N’est-ce pas.
      Pour travailler des cocos qui commencent parfois leur vie de cette façon, je suis doublement touchée.

  8. Après Mo, tu confirmes que cet album vaut le coup d’œil !

    1. Il vaut vraiment la peine d’être découvert, en tout cas.

  9. Un peu arrêtée moi aussi par le graphisme, mais les avis sont tous positifs donc je verrai si je la croise en bibli.

    1. Très bonne idée. Et c’est juste la poule qui est bizz… les autres persos sont normaux (mais enrageants)

  10. Je n’accroche pas au graphisme. Pas sur d’aller plus loin.

    1. C’est définitivement le commentaire du jour!

  11. Merci Bcp Karine pour le très belle Article ça me touche !!
    Merci pour ton courage de t’y ètre plonger et l’avoir lu ce long métrage.qui n’est pas évident
    au premier regard pour ètre tenter de le lire!!

    1. :))

  12. mouais, je note, à voir à l’occasion si je la croise 😀

    1. Si tu la croises, n’hésite pas. Ou tu la liras chez moi!

  13. Ca me fait beaucoup penser au manga Bonne nuit Punpun où l’auteur se dessine sous les traits d’un poussin !

    1. Je ne connais pas du tout. JE vais aller fouiner!

  14. L’histoire est intéressante, mais le graphisme est vraiment… particulier ! A voir…

    1. Oui, c’est particulier. Toutefois, je pense qu’il mérite le coup d’oeil. IL vient de gagner le prix Bédélys Québec.

  15. Il semblerait que ce soit vraiment un album à découvrir 😉

    1. Il a beaucoup plu en fait. Moi, j’ai vraiment été touchée par cette histoire. Incroyable que ça peut arriver.

  16. Le dessin est particulier en effet, mais les avis sont bons… Alors peut-être me laisserais-je tenter…

    1. J’ai vraiment beaucoup aimé! Je recommande sérieusement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils