Ma vie parisienne – 139 – Suisse alémanique et dadaïsme

dsc_0866Bonjour de Zurich! Où ça parle un allemand étrange (selon les allemands que j’ai rencontrés) mais où tout es mgnifique!  J’y suis arrivée assez tôt pour laisser mes bagages à l’auberge de jeunesse.  J’avoue que j’avais un peu peur à l’idée de dormir dans un petit dortoir de 4.  Ça faisait super longtemps.  Mais sérieusement, ça va.  Les filles sont sympathiques (et jeunes), on a des endroits pour barrer nos affaires… bref, super.

dsc_0830 dsc_0837dsc_0834 dsc_0836 dsc_0838

Ceci dit, j’en sors assez vite pour retourner à la gare, d’où un tour guidé part à 15h.  Le but, c’est d’attraper un truc à manger avant.  Genre, quelque chose qui soit un peu abordable, ce qui n’est franchement pas gagné ici!  Même à la cafétéria de la gare, je ne m’en sors pas à moins de 25 euros pour un morceau de poisson.  Mais bon, ici tout est cher.  Sauf le coca.  J’en trouve du presque donné à la gare.  Mettons que je ne vais pas me plaindre!

dsc_0839 dsc_0840 dsc_0846 dsc_0847 dsc_0849 dsc_0850 dsc_0853 dsc_0862

(Je ne sais pas s’ils savent ce que ça veut dire hein!!!)dsc_0864 dsc_0867 dsc_0869 dsc_0870 dsc_0871 dsc_0872 dsc_0877

Le tour est très très intéressant et me donne un très bon aperçu de la ville.  Comme je n’y suis pas longtemps, il fallait ça.  De plus, il y a là une fille qui voyage seule, Mara, et qui vient d’Allemagne.  Du coup, on a passé le reste de la journée ensemble, ce qui est plutôt agréable!

 

Zurich est une ville de 430 000 habitants qui était peuplée dès l’époque gallo-romaine.  Elle s’appelait alors Turicum et était située à la limite de l’empire romain et des mondes germaniques, sur les bords de la rivière Limmat et du lac de Zurich.   Complètement détruite (je n’ai pas réussi à savoir quand exactement… c’est écrit 5e à certains endroits et 9e à d’autres) par les peuples germaniques, elle a été reconstruite et est devenue indépendante au 13e.   Réformée au 16e, comme plusieurs autres villes, le canton reste aujourd’hui protestant.  Gouvernée par la bourgeoisie jusqu’au 19e, l’arrivée d’Alfred Escher a beaucoup fait pour moderniser la ville avec l’avènement du train et passer à l’industrialisation.  On trouve d’ailleurs une grosse statue de lui près de la gare.  C’est la ville où on a fondé le dadaïsme, et qui a vu passer Lénine et Trotsky.

 

La visite commence immédiatement car dans la gare, on trouve une énorme sculpture de Niki de Saint-Phalle, l’Ange.  Bien accrochée au-dessus des passants, elle y a été placée pour le 150e de la gare.   Celle-ci est de style « romain » et on y retrouve la mère Helvétie au-dessus.  Sur cette statue, on peut voir les temps modernes, à gauche, avec la flèche du télégraphe et la rame, pour représenter le trafic sur l’eau.    Je la verrai souvent au cours des prochains jours, cette gare!

dsc_0881

dsc_0884 dsc_0886

La fameuse statue!

Nous commençons par faire un petit tour sur la Bahnoffstrasse, artère commerciale située à l’emplacement des anciennes fortifications.  Celles-ci ne sont plus visibles, toutefois.  Nous nous dirigeons ensuite vers le vieux quartier, qui était avant celui du port.   C’est là que nous nous arrêtons pour boire un sirop… avec de l’eau de la fontaine!  En effet, toutes les – nombreuses… 1239 – fontaines de Zurich sont remplies d’eau potable.  C’est toujours surprenant.  J’ai à peine eu le temps de m’habituer!  La guide en profite pour nous raconter l’histoire des saints patrons de Zurich.

dsc_0888 dsc_0890 dsc_0892 dsc_0893 dsc_0896 dsc_0897 dsc_0899 dsc_0900

Selon la légende, Félix et Régula étaient deux frères chrétiens et Experantius était leur serviteur.   Ils ont fui la légion au 3e siècle et ont abouti à Zurich, où ils ont été décapités sur une petite île.  Sauf que, ô miracle, ils se sont levés, ont pris leur tête pour marcher un peu plus loin.  Ils ont ensuite prié… et sont morts.  Ils ont été enterrés à cet endroit, qui est plus tard devenu le site du Grossmünster de Zurich.   Ils apparaissent d’ailleurs sur le blason de Zurich.

 

En montant vers Linden, nous nous trouvons en hauteur sur le lieu de naissance de la ville.  On y trouve d’ailleurs des vestiges romains dans la fameuse côte.  La vue est superbe sur la ville.  De loin, on peut voir le « Little beverly hills » de Zurich ainsi que les universités, dont la polytechnique, où Einstein (il est mon karma dans ce voyage) a étudié.   À l’université de Zurich, deux femmes ont pu étudier à la fin du 19e.

dsc_0902 dsc_0904 dsc_0905 dsc_0906 dsc_0907 dsc_0908 dsc_0909 dsc_0912

L’église Saint-Peter est la plus vieille de la ville et a aussi la plus grande horloge d’Europe.   Le clocher date du 13e mais la nef date du 16e et le reste de la renaissance.  Nous ne l’avons visitée que plus tard, avec Mara!

dsc_0913 dsc_0915 dsc_0916 dsc_0918 dsc_0920 dsc_0928

Pour redescendre vers l’hôtel de ville, nous passons par un passage où se trouvaient des bains romains qui ont été retrouvés beaucoup plus tard.  Nous pouvons ainsi voir plusieurs maisons appartenant aux riches guildes, que nous reconnaissons aux pancartes et aux sculptures qui indiquaient leurs propriétaires.   Dans une construction, nous voyons des maquettes de Zurich au 19e.  On y voit les fortifications du 13e… et un fort look à la Vauban.

dsc_0929 dsc_0931 dsc_0932 dsc_0933 dsc_0934 dsc_0936 dsc_0937 dsc_0938 dsc_0940 dsc_0941 dsc_0942 dsc_0944 dsc_0949 dsc_0951 dsc_0952 dsc_0953 dsc_0954 dsc_0956 dsc_0957 dsc_0959 dsc_0965

La guide nous indique aussi des magasins, comme la confiserie Schober ainsi que Schwarznbach, qui était un relais de poste au 19e et qui est la 5e génération de propriétaires de la même famille.

dsc_0966 dsc_0967 dsc_0968 dsc_0969 dsc_0972 dsc_0973 dsc_0975

Par la suite, direction l’église princpale, qui date des 11-12e siècle et où nous trouvons la statue de Charlemagne dans la crypte, ainsi que des œuvres de Giacometti.  La réforme a été amorcée ici, avec Swingley.

dsc_0991 dsc_0993 dsc_0995

Les vitraux faits de pierres… avant qu’on me dise « pas de photos »!!

dsc_0996 dsc_0997

Puis, plus loin, à Fraumunster, on retrouve des vitraux de Chagall et une rosette du même artiste, effectuées dans les années 1970.  C’est super spécial de les voir là alors que je les avais vus plus tôt dans le voyage, lors de l’illumination dans la carrière.   J’étais limite émue.

vitraux-chagall

Les vitraux chagall… thanks Pinterest!

 

Nous avons pu visiter les églises, avec Mara, juste après la croisière.  Les photos, je les ai prises juste AVANT qu’on me signale qu’on n’avait pas le droit!  Oups!

dsc_0978 dsc_0981 dsc_0985 dsc_0986 dsc_0987 dsc_0988 dsc_0990

(Ooooh… un Tardis!!!)

Mara et moi nous sommes ensuite dirigées vers la croisière sur le lac incluses dans notre petite passe.  Nous en avons profité pour admirer le paysage, les différentes côtes et prendre un verre tranquilles.   Après toute cette marche, ça a fait du bien et sérieusement, c’est chouette de partager nos expériences.  Bon, on était parfois un peu mélangées et je lui parlais en français… à sa grande surprise!  J’ai moi-même appris quelques mots d’allemand!

dsc_1000 dsc_1001 dsc_1004 dsc_1007 dsc_1010 dsc_1012 dsc_1015 dsc_1021 dsc_1024 dsc_1030 dsc_1038 dsc_1039

Nous sommes ensuite allées prendre un verre et manger un petit quelque chose au café Voltaire, où est né le dadaïsme.   C’est super particulier d’être dans cet endroit et on se fait payer – bien involontairement – des bières par un ado pas mal saoul qui se cherchait probablement un peu d’expérience!  Disons qu’on a bien ri!

dsc_1047 dsc_1049 dsc_1053 dsc_1054 dsc_1056 dsc_1058 dsc_1059 dsc_1062 dsc_1064 dsc_1066 dsc_1069

Lèche vitrines…dsc_1072 dsc_1076

Hello Albert!dsc_1077

Hello Liz!dsc_1078

Ooooh… un jeu GoT!dsc_1081

Moi qui craignais d’être délaissée à Zurich, finalement, j’ai passé une très très bonne journée!

dsc_1041 dsc_1042 dsc_1043

À bientôt!

(2 commentaires)

  1. On a eu des amis qui ont vécu quelque temps à Zurich et on était allés les voir un grand week-end, mais c’était en novembre et il faisait gris et pluvieux donc c’était nettement moins sympathique que sur tes photos où tout de suite un beau ciel bleu donne mieux 🙂 Bref, je n’en garde pas un grand souvenir…

    1. Sérieux? Pourtant, j’ai tellement trouvé ça beau! C’est certain que j’étais dans le quartier touristique…
      çca et le soleil, ça doit aider!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils