Ma vie parisienne – 130 – Bateaux et renards

dsc_0023Ouf que c’était difficile de se lever ce matin!  Avant le coca/café, Mo et moi étions deux totales zombies silencieuses se traînant les pieds jusqu’au port d’où devait partir notre excursion à 9h50.  On a de la chance, il fait un temps splendide.  Je ne m’attendais pas à ça.  Quoique bon, il fait 16 degrés de bon matin hein!  Mais au soleil, on dirait vraiment que c’est super chaud et on est toutes les deux en T-shirt.  Comme quoi…  Ceci dit, je préfère être ici qu’à Paris où il fait quoi… 38!

dsc_0003 dsc_0004 dsc_0005 dsc_0007

Nous arrivons donc en avance, nous spottons le café ainsi qu’un groupe qui a l’air du genre à participer à un colloque en histoire.  Genre le look post-doc.  Je suis sans aucun doute la moins instruite de la gang!  Mettons qu’à côté de la faune locale, aucun problème, on les repère!  Sauf que bon, l’organisateur avait songé à la population universitaire… et nous avait fait venir 45 minutes en avance…  du coup, on aurait pu dormir davantage.  C’est que ce fut un matin difficile.  Ça en prend des comme ça!  Caféééé!!

dsc_0008 dsc_0009 dsc_0012 dsc_0015

Départ donc.  Personne ne sait trop où en s’en va, l’étudiant qui sert d’accompagnateur prend son rôle très au sérieux et montre bien haut sa petite pancarte… mais ne peut nous en dire plus!  Il est motivé, mais n’a pas tout à fait les moyens, mettons.   On prend le bateau bleu qui nous mène à Vallisaari, ancienne île militaire ouverte au public depuis mai 2016.  C’est une île sauvage, colonisée il y a 150 ans, avec des bâtiments, certes, mais dans laquelle la nature a quand même pris le dessus.   Les maisons n’ont pas été entretenues ces dernières années et on ne trouve que quelques restes du chemin de fer.  Par contre, des entrepôts, il y en a.  On dirait un pays de hobbits!

dsc_0021 dsc_0027 dsc_0029 dsc_0030 dsc_0032 dsc_0035 dsc_0036 dsc_0037

En arrivant, nous pouvons voir les maisons des pilotes russes.  On les avait éloignés un peu parce qu’ils étaient un peu…. Dissipés.  Vous savez, dans le genre contrebande et trafic d’alcool?  800 personnes habitaient dans l’île.

dsc_0038

La végétation ici est exotique pour les finandais.  Pas de pins ou d’épicéas mais des arbres cultivés par les officiers russes pour faire joli.  Frênes, chênes…  ça fait étrange de voir es plantes.  Ils ont appelé l’une d’entre elles old russian man.  Les champs de patates sont abandonnés mais on les reconnaît encore.

dsc_0040 dsc_0041 dsc_0042 dsc_0043

On y trouve le plus grand hibou d’Europe ainsi que l’aigle à queue blanche, qui nichent parfois dans l’ile.  Le reste de la population animale se compose de marmottes, de ratons laveurs ainsi que de blaireaux.

dsc_0045 dsc_0047 dsc_0048 dsc_0050 dsc_0051 dsc_0053

Des explosions majeures ont eu lieu ici.  Dans l’usine de bombes en 1937, un accident est arrivé et a tué plusieurs personnes.  Certains endroits ont été dangereux pendant des années.  De plus, en 1906, un début de révolte russe a eu lieu.  On raconte que les fantômes des officiers pendus hantent le lieu.

 

Et sérieux, dans le petit tunnel, on a entendu des bruits de fantômes pour vrai!

dsc_0054 dsc_0057 dsc_0058 dsc_0060 dsc_0062 dsc_0063 dsc_0064

Dîner sandwiches sur le bord de l’eau avec deux participantes au congrès (une belge de Gand et une chinoise étudiant en écosse) et poursuite de la balade, avec de magnifiques paysages et de l’eau qui a l’air ma foi full froide!  Ceci dit, on a songé à aller y tremper les pieds.  Genre… une seconde et demie!

dsc_0065 dsc_0066 dsc_0067 dsc_0069 dsc_0070 dsc_0071 dsc_0072 dsc_0075 dsc_0076 dsc_0078 dsc_0083 dsc_0084 dsc_0085 dsc_0086 dsc_0088 dsc_0089 dsc_0090 dsc_0092 dsc_0094 dsc_0095 dsc_0096 dsc_0100

Retour en bateau et un café plus tard, nous sommes sur le marché.  J’ai vu en arrivant un joli bonnet-foulard que je veux absooooolument… mais que je ne trouve pas.  J’aurais donc dû, hein!  Le problème c’est que j’ai trouvé bien d’autres affaires.  Des affaires chères.  Comme tout ce qu’il y a ici!  Mais le linge à vaisselle renards, je ne pouvais juste pas le laisser là!  Il était TROP cute!

dsc_0101

Et savez-vous quoi?  ON est retournées en bateau.  J’avais un tour avec ma Helsinki card et bon, le bateau, je ne me lasse pas.  Ceci dit, à cette heure, ce n’était pas chaud chaud!  On a survécu pendant la première heure en haut, dehors, mais on a ensuite quitté pour la chaleur de l’intérieur… et le thé!

dsc_0103 dsc_0106

Helsinki est né en 1550 quand Gustaf Vasa (celui du bateau!) a voulu concurrencer Tallinn.  Il a donc ordonné à des hommes de Porvoo, Ulvila et Rauma, les villes médiévales, de déménager là… et c’est aussi simple que ça.    Bon, la ville n’Était pas exactement située à cet endroit mais plutôt 7 km plus loin, dans l’estuaire.   Ça n’a pas immédiatement bien fonctionné et la ville est restée pauvre, minée par les maladies.  En effet, une grande partie de la population est décédée pendant la peste de 1710.

dsc_0109 dsc_0110

Un autre problème : la Suède et la Russie étaient constamment en guerre et Helsinki a été brûlée plusieurs plusieurs fois.  De là la construction de Suomenlinna (qui s’appelait alors autrement, mais j’ai oublié), qui a beaucoup aidé à la protection de la ville.  IL a fallu plus de 40 ans pour la construire et elle occupe 5 îles différentes.  Mais bon, j’ai déjà tout raconté hier, je ne vais pas recommencer hein!

 

Sur l’île de Santahamina, on a trouvé plusieurs sépultures vikings.  Même s’ils n’étaient pas établis à temps plein ici, ils y sont passés « se détendre » comme disait la bande sonore d’accompagnement.  On se demande bien ce que représentait la détente viking!  Des coups de bâton sur la tête?  Un concours de casque à cornes… bref… 
dsc_0118

L’île est actuellement zone militaire mais tout de même, les familles de l’armée peuvent y aller.  Juste elles.  Privilèges!!!

 

Tout au long de la côte, des saunas.  Et encore des saunas.  Partout des saunas!  Et des gens touts nus.  En plein dans l’itinéraire du bateau.  Mais ça semble tout à fait normal et dans les mœurs ici.. du coup, personne ne s’étonne!

dsc_0127 dsc_0131

Plusieurs îles sont assez chic merci!  Un casino, des ambassades et des yacht privés.  Plusieurs yacht privés.  Sans parler des maisons où je passerais volontiers des vacances!

 

Le paysage est un peu magique et à la fois semblable et différent de ce que je connais.  La lumière, entre autres, est super différente, malgré les ressemblances entre la faune et la flore de chez nous et d’ici.

dsc_0132 dsc_0140

On retourne à pieds, arrêts à l’épicerie et à la gare pour planifier notre retour demain (pour une raison X, on arrive à la même heure mais on a pas le même avion, contrairement à ce que l’on croyait.  On est des filles over organisées!  Tellement qu’on a salé toutes les deux les pâtes et qu’on a acheté un « assaisonnement fondant pour pizza »… végan.  Genre, du fromage pas fromage.  Je dois avouer que la texture est pas mal, mais que pour le goût et le côté « fondant », va falloir repasser hein!  Mettons que c’est pas du fromage.  Loin de là.

dsc_0149 dsc_0151

Le Québec n’a pas le monopole des chandails de loup!!dsc_0152 dsc_0154 dsc_0156

Les mini-bites…dsc_0158

Et les grosses bites!

On finit donc la soirée avec nos bières (Lapin Karma pour moi… je m’interroge sur le sens profond de ce truc… et Garage Hard Punch pour Mo.  No question please.. on ne pourrait pas répondre!)

dsc_0159

Bon, demain, la météo annonce 40 mm de pluie en une demi-journée.  Je sens que nous serons plus calmes… et aussi plus mouillées!

 

À bientôt!

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Super photos, merci ! Bon séjour !

    1. Mais de rien! 🙂

  2. Trop mignon le linge renards ! Et tes photos sont toujours splendides.

    1. Il est cute hein!! Il est dans ma cuisine!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils