Un gentleman à Moscou – Amor Towles

Le comment du pourquoi

Ouuuuh un billet de blog! Je ne suis pas disparue, mais je suis moins présente ces temps-ci. On dirait que je passe ma vie devant un écran au bureau. Du coup, le soir, j’ai beaucoup moins envie de rouvrir le dit ordinateur. Quant à ce roman, j’avais lu un autre livre de l’auteur il y a quelques années et j’avais beaucoup aimé le côté vintage. Du coup, quand on m’a proposé celui-ci en audio, j’ai dit oui, of course. Je ne lis qu’en audio ces temps-ci.

De quoi ça parle

Suite à la révolution russe, le compte Alexandre Illitch Rostov a décidé, étrangement, de revenir en Russie. Jugé et assigné à résidence dans un luxueux hôtel de Moscou, il ne pourra plus en sortir mais l’endroit deviendra vite son univers, entre les restaurants luxueux où défilent maintenant les nouveaux dirigeants du pays. Puis un jour, il y aura Nina. Nina, 9 ans, qui va bouleverser sa vie.

Mon avis

Étonnament, il n’y a rien d’ennuyant à un roman qui se déroule presque en entier dans les quatre murs d’un hôtel de luxe! Du moins, pour moi. Encore une fois, nous nous retrouvons dans une atmosphère un peu surranée, avec un personnage fantasque, souvent complètement à côté de la plaque. J’ai vraiment aimé l’humour malgré la situation où se retrouve le personnage principal. C’est que le comte n’est pas près de sortir du camarade!

La période en est une qui me plaît vraiment. La période qui suit la révolution russe est à la fois fascinante et effrayante. Toutefois, ici, bien que la politique et le monde extérieur soit présent en arrière-plan, nous sommes dans un petit monde clos et protégé: l’hôtel Métropolitan de Moscou. Le comte Rostov est un personnage un peu enfantin, avec un flegme aristocratique à la fois surprenant et hilarant. Le début, avec le déménagement du comte dans une toute petite chambre, m’a vraiment fait sourire (ok, rire… les préoccupations de Rostov sont complètement à côté de la plaque) et son côté sooo gentleman dans un moment où ce n’est plus le moment de l’être a fait de ce huis-clos un moment très agréable et sans une seconde d’ennui pour moi. C’est que ce petit univers est fort intéressant.

La relation du comte avec Nina, une enfant de 9 ans parfois plus mature que lui, est hyper rafraichissante et la transformation qui va résulter d’une autre rencontre m’a énormément plu. Les personnages secondaires sont attachants et forment une famille choisie bien à eux. De plus, l’écriture de Towles me rejoint encore une fois. La touche d’humour, le jeu avec la réalité et le développement des personnages, tout est réuni pour me faire passer un bon moment. Nulle ambition de créer ici un roman historique où tout est vrai-vrai-vrai, mais ça passe! Moi et les atmosphères vintage!

Bref, un très bon moment de lecture. Ou d’écoute. Bref, j’ai aimé ça!

7 Commentaires

7 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre, du coup je l’ai prêté … et perdu !

    1. Tellement l’histoire de ma vie! Lol!

  2. Une lecture que j’avais adoré !

    1. Je suis contente de voir que je ne suis pas toute seule!

    • krol sur 05/07/2021 à 01:36

    Ce roman a été souvent adoré, ou très aimé par la majorité des lecteurs et malheureusement pas avec moi. Pas le bon moment ? Je ne sais pas. Je l’ai abandonné.

    1. Il faut le bon moment, peut-être… ou parfois, le match n’est juste pas là.

  3. Bonjour Karine:), pas lu mais rien que la couverture qui se remarque, c’est tentant. Un jour peut-être. Bonne après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.