«

»

Nov 30 2018

Turbulences du coeur – Nathalie Roy

Ce n’est un secret pour personne, j’aime beaucoup Nathalie Roy.  Si je suis moins enthousiaste par rapport à ce roman, ce n’est pas parce que l’auteure glisse doucement vers le « moins chick litt », au contraire.  C’est parce que j’aurais aimé, justement, qu’elle aille un peu plus loin dans sa démarche et que je ne sente plus du tout ce ton « chick litt ». Le thème aurait selon moi été davantage servi par un humour moins girly et glamour.

 

C’est donc l’histoire de Louis-Philippe Rousseau, avocat dans une grosse boîte. Il est au début de la quarantaine, workaholic et avide de réussite. Il est riche, vit une vie très jet set entre son très chic loft et son très luxueux yatch en Floride.  Côté amour?  Il ne veut rien de sérieux. Il veut des aventures, des one nights.  Puis, soudain, sans trop comprendre, il réalise que peut-être qu’il y avait autre chose qu’une histoire de cul derrière son histoire avec Evelyne, sa collègue… et c’est la ronde des questionnements qui commence.

 

Pour ma part, j’ai tout de suite bien aimé LP.  Il est certes volage, carriériste, mais on sent un réel questionnement poindre derrière tout ça.  Il faut dire que c’est tout un exercice pour Nathalie Roy que de se glisser dans la peau d’un mec. Si la plume est toujours aussi légère et agréable, j’aurais pour ma part aimé qu’elle ose encore plus changer de ton, de style, et que les réflexions du personnages principal sur l’amour soient un peu moins girly (oui, je sais, je me répète… mais je ne trouve pas de synonye… et ça me met presque ex-aequo avec les trois personnes « cocktail » du roman) et se distinguent davantage de celles des personnages des précédents romans. C’est quand même étonnant qu’un homme pour qui l’amour a toujours été la préoccupation numéro 128 se retrouve soudain à ne penser qu’à ça.

 

Et pour moi, c’est dommage.  Dommage parce que les thèmes abordés sont intéressants, importants et qu’ils sont bien exploités, en plus.  La relation entre le père et la fille est bien traitée, j’ai beaucoup aimé les échange avec son ex et surtout, sa mère Marguerite, qui n’est pas piquée des vers!  J’ai beaucoup aimé cette dame qui traite son fils comme s’il avait 10 ans… avec humour. C’est bien construit, plein de rebondissement… et il paraît que nous aurons droit à une suite l’an prochain… avec une autre voix!

Êtes-vous aussi curieux que moi? Parce que bon, malgré mon bémol, je vais officiellement la lire.

(2 commentaires)

  1. eimelle

    je ne connais pas l’auteure, à découvrir peut-être… le prochain Novembre au Québec ?!

    1. Karine:)

      Oui, bonne idée. Si tu as envie de légèreté, tu peux tenter Charlotte Lavigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils