The Unhoneymooners – Christina Lauren

Le pourquoi du comment

J’avais vu ce roman dans plusieurs tops 2019 et j’avais envie d’une petite romance. Du coup, j’ai choisi celle-là. Ça et la couverture jaune pétant. Il m’en faut peu.

De quoi ça parle

Olive et Ami sont identiques au plan physique, mais psychologiquement, elles sont l’excact opposé l’une de l’autre. Ami est chanceuse. Très chanceuse. En effet, elle a presque gagné intégralement son mariage de rêve et de façon générale, tout lui réussit. Olive, quant à elle, attire la malchance. Du coup, quand le fameux mariage vire au drame en raison d’une bactérie dans le super buffet de fruits de mer, Ollie se retrouve devant l’opportunité de partir à Maui, sous l’identité de sa jumelle, elle se dit qu’il va forcément arriver quelque chose. Et oui, en effet, il arrive quelque chose. C’est un voyage de noce. Gagné (of course) par sa soeur, c’est un voyage de noces. Et qui doit lui servir de « faux mari »? Ethan, le frère du mari de sa soeur. Celui qu’elle déteste cordialement, et qui le lui rend bien, d’ailleurs. Ça promet!

Mon avis

Je ne sais pas pourquoi, quand je lis une romance, je m’attends toujours à quelque chose de plus que ce que j’y trouve. Pourtant, je le sais hein! Je sais exactement ce que je vais lire, au fond. Mais j’ai déjà trouvé le quelque chose en question dans certains romans et, allez savoir pourquoi, j’espère encore.

Bon, là, vous allez vous dire que j’ai détesté. Ben non, je n’ai pas détesté. C’était pas mal. Sans plus. Drôle, rythmé, des situations rocambolesques et improbables, un personnage principal qui est parfois énervante mais quand même attachante, des gaffes à gogo… Voilà. Agréable. Mais je suis loin d’être aussi enthousiaste que les critiques que j’ai pu entendre… et qui m’avaient décidée à le lire. En fait, en lisant le personnage masculin au début, j’espérais quelque chose… et finalement, non. Il est juste bland. Comme la plupart des personnages masculins que j’ai lus récemment.

Ceci dit, si j’en avais un peu marre de la partie à Maui à partir du moment où ils ont commencé à moins se taper sur les nerfs (et la RAISON pour laquelle ils se tapaient sur les nerfs… je ne veux même pas en parler), la seconde partie, avec ce qui devient un drame un peu plus familial (j’ai adoré la famille), m’a davantage plu. L’héroïne réalise des choses avec l’aide de sa famille et du mec, mais elle prend ses décisions toute seule et ce n’est pas l’amour qui la sauve. Elle le fait toute seule, avec l’aide des gens qui sont autour d’elle.

Bref, une romance pas mal, avec un style enlevé, de jolies images de Maui, de chouettes relations entre soeurs (adoré les textos), que j’ai quand même lue en une journée. Je pense sincèrement que ça va beaucoup plaire aux amateurs du genre… mais je pense que je réussis de moins en moins à y accrocher.

Dommage…

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je passe mon tour ! 🙂

    1. Étrangement, ça ne me surprend pas!

  2. Je déteste les romances, même quand c’est bien écrit !

    1. Donc, non, c’est pas pour toi. Clairement pas pour toi!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils