The Dream Thieves – The Raven Cycle #2 – Maggie Stiefvater

C’est assez rare que je lise plusieurs tomes d’une même série de suite.  Toutefois, comme j’ai commencé quelque chose comme 3 séries ados depuis janvier, je me suis dit que ça pouvait être une pas pire idée de ne pas les laisser traîner 3 ans… et de les finir pour une fois.  Je me connais, si j’arrête, je perds l’intérêt.  Donc, le tome 2!

 

Je vous renvoie à mon billet sur le tome 1 pour l’histoire.  Mais petit rappel rapide: Une jeune fille, une famille de voyantes, une prophétie,  quatre garçons en quête d’un mystérieux roi du pays de Galles, une forêt magique, des arbres qui parlent latin.  Avouez que c’est tentant!

 

Je dois avouer avoir tout de même préféré le tome 1 et avoir trouvé quelques longueurs à celui-ci, surtout pendant la première partie du roman.  Nous reprenons l’histoire un peu après les événements du premier tome, mais ce volume est davantage centré sur Ronan, jeune homme brisé par la mort de son père, que nous apprenons graduellemen à découvrir.  J’aime beaucoup ce personnage, j’étais donc ravie de le voir davantage mais j’aimais beaucoup le côté flottant, mystérieux, avec plusieurs sous-intrigues du premier tome.  Du coup cette histoire, plus classique, est un peu en-dessous dans mon coeur.

 

J’aime toujours beaucoup la plume de Maggie Stiefvater, enivrante, avec de très belles métaphores, des clins d’oeil au futur et au passé.  Je ne dirais pas que ce tome est plus réaliste, mais malgré les rêves, la sensation d’onirisme est moins présente que dans le tome 1.  Ouais, je sais, c’est un peu ridicule comme affirmation.  Mais j’avoue que les premières visites à Cabeswater avaient un côté tellement magique que c’est difficile à égaler par la suite.

 

Les personnages sont toujours aussi fouillés, aussi pleins de contradictions et pleins de défauts aussi.  On explore ici davantage les relations 1-1 que le groupe en tant que tel, ce qui est fort agréable.  Les choses évoluent graduellement, certaines scènes sont super sweet et super tristes aussi.   J’aime beaucoup la présence de la famille de Blue et l’introduction du personnage mystérieux qu’est le Gray Man.   Bref, même si j’ai trouvé quelques longueurs, c’est officiel que je continue la série.  Je lui sens du potentiel.  Beaucoup, beaucoup de potentiel!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils