Tamara Drewe – Posy Simmonds

tamara-drewe.jpgPrésentation de l’éditeur

« Avec son nez refait, ses jambes interminables, ses airs de princesse sexy, son job dans la presse de caniveau, ses aspirations à la célébrité et sa facilité à briser les cœurs, Tamara Drewe est l’Amazone urbaine du XXIe siècle. Son retour à la campagne, dans le village où a vécu sa mère, est un choc pour la petite communauté qui y prospère en paix. Hommes et femmes, bobos et ruraux, auteur à gros tirage, universitaire frustré, rock star au rancart, fils du pays, teenagers locales gravées de people, tous et toutes sont attirés par Tamara, dont la beauté pyromane, les liaisons dangereuses et les divagations amoureuses éveillent d’obscures passions et provoquent un enchaînement de circonstances aboutissant à une tragédie à la Posy Simmonds, c’est-à-dire à la fois poignante et absurde. Librement inspiré du roman de Thomas Hardy Loin de la foule déchaînée, un portrait à charge délicieusement cruel et ironique de l’Angleterre d’aujourd’hui. »

 

Commentaire

J’ai acheté cette BD à Toulouse parce que je savais que je voudrais bientôt voir le film avec Gemma Arterton (head girl of St Trinian’s!!  We are the beeeeeest!!  So screw the reeeeeest – je sais, c’est mieux avec des petites notes de musique mais je sais pas comment en placer dans mes billets!!) et que je voulais me faire un avis sur l’histoire avant de me mettre au dit film.  Et j’ai découvert une BD ma foi excellente, même si ce n’est pas un coup de cœur ultime!

 

Cette histoire est donc celle d’une campagne anglaise où Beth tient une retraite calme et paisible pour écrivains. Tout ce petit monde fait son petit bonhomme de chemin et Beth fait tout pour rendre ses pensionnaires – et son mari volage – heureux et productifs.  Quand Tamara Drewe revient au village avec le nez refait, ses shorts courts et son look de star, le quotidien est remué et tout s’accélère, jusqu’à l’inévitable.

 

D’abord, je n’ai pas lu le roman de Hardy alors je ne risquerai aucune comparaison à ce niveau mais cette bande dessinée dépeint un portait assez ironique de cette petite société en vase clos où tout est pensé pour le confort d’écrivains et d’écrivaillons qui souvent ne se prennent pas pour n’importe qui et qui sont certains d’écrire le prochain prix littéraire salué à la fois par la critique et par le public.   J’ai particulièrement apprécié cette description, avec leurs petits travers et leurs manies.  Quant à Nicholas, le mari de Beth, il est auteur à succès, il est la grande vedette au domaine et a un talent particulier pour se faire aimer partout où il passe.  Par tous.  Et surtout par toutes.  Du moins, pour un temps.  Cette caricature du play boy écrivain est ma foi assez réussie et les tourments de sa femme, dont la vie entière tourne autour de lui, sont palpables et bien décrites.  Parfois, on a le goût de la secouer mais d’un autre côté, qu’a-t-elle d’autre??  Et bon, il est comme un yoyo, le Nicholas.  Il se balade, mais il finit toujours par revenir.

 

L’arrivée de Tamara nous est racontée par divers intervenants, dont Beth, un universitaire un peu frustré qui semble coller à la retraite mais surtout deux adolescentes qui s’ennuient remarquablement et qui passent leur temps à observer les habitants d’un arrêt d’autobus.  J’ai aussi trouvé ces ados très réussies, très « ado », justement.  Le portrait psychologique m’est apparu très juste.  Nous entrons fréquemment dans les pensées des personnages et cette BD n’est pas uniquement une succession d’images en ligne avec des bulles. 

 

Avec Tamara, rien ne va plus.  Les deux ados sont fascinées par elle et surtout par l’une de ses fréquentations, les écrivains sont dérangés, Andy, l’homme à tout faire et « p’tit gars de la campagne » est chamboulé par le retour de son amour d’adolescence… bref, on sent rapidement que Tamara va causer une tourbillon dans cette atmosphère paisible et routinière… et à travers la BD, nous pourrons voir jusqu’à quel point. 

 

Une réussite donc, avec une histoire pas linéaire, des personnages intéressants, une atmosphère réussie et de nombreux thèmes abordés efficacement.  Maintenant, il me faut lire Gemma Bovery (APRÈS avoir relu Madame Bovary.  Je vais me faire violence!!!) et voir le film!!! 

40 Commentaires

40 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. La sortie du film en France a relancé mon interet pour la BD : j’adore l’idée de la petite pépé qui débarque et chamboule tout ! Le film sera pour plus tard, mais je note aussi le titre de Th. Hardy, tant qu’à faire 🙂

    1. Pickwick: J’ai aussi noté le Hardy… sait-on jamais!!

  2. J’aimerais beaucoup le lire. Ma bibliothèque n’avait que l’autre titre, peut-être que je vais le faire commander d’une autre.

    Le film me tente bien aussi.

    1. Maribel: Je t’offrirais bien de te le prêter mais je l’ai laissé à Yueyin pour qu’elle puisse le lire…

  3. Je n’ai pas lu la BD, mais j’ai vu le film hier. Il ne me laissera pas un souvenir impérissable .. bof, bof, heureusement qu’il y a la campagne anglaise. Cà se regarde sans déplaisir, mais c’est un peu mou du genou

    1. Aifelle: Le roman graphique n’est pas molle du genou, du moins pas selon moi, même si c’est lent et très campagne anglaise… j’ai hâte de voir ce que je vais penser du film!

    • mango sur 30/07/2010 à 07:20

    Cette BD a l’air très intéressante: je la lirais bien volontiers.

    1. Mango: Elle m’a beaucoup plu, en tout cas!

    • Marie sur 30/07/2010 à 08:42

    La BD me tenterait peut-être plus que le film ! 

    1. Marie: Je n’ai pas vu le film.. .mais la BD est bien.  C’est vraiment un roman graphique d’ailleurs… moins bulles que textes avec les pensées des personnages…

  4. Fan!

    Oui, oui, lis Gemma Bovery, ça se passe en France en plus…

    1. Keisha: Va falloir que je le trouve… mais je compte bien le lire!!

  5. Je n’ai pas encore lu le roman de Hardy, je n’ai pas encore lu la BD de Simmonds… Mais c’est au programme!

    En revanche, j’ai vu le film et un seul mot à dire: GE-NI-AL! Les acteurs, les décors, les lumières, les dialogues… Tout est réussi et avec un humour à la british, décalé, bien pensé. Mention spéciale au personnage Jody!

    La BD de Simmonds, « Gemma Bovary », semble valoir le détour elle aussi. Avis aux amateurs!

    1. Marie L: Contente que ça t’ait plu, ça m’encourage… Jody est vraiment bien campée aussi dans le roman graphique!

    • niki sur 30/07/2010 à 09:37

    j’ai adoré « gemma bovery », même sans avoir relu « madame bovary » juste avant.

    et je n’ai pas lu le livre de thomas hardy, par contre j’ai vu le film il y a très longtemps avec julie christie. Je sens que « tamara drewe » devrait me plaire 😉

    1. Niki: Je n’ai pas vu ce film là non plus… mais bon, je suis tentée par le livre de Hardy et par Gemma Bovery!

  6. Je vais d’abord tâcher d’aller voir le film et je verrai ensuite pour la BD :-))

    1. Papillon: Je préfère le fiare dans l’autre sens! (oups, ça pourrait prêter à confusion, ce que je raconte là!!!)  Mais j’attends de pouvoir voir le film en VO… ce qui veut dire en DVD dans mon bout du monde!

  7. Je suis ravie que tu partages mon goût pour cette BD…Tiens, ce serait le moment d’écumer les bibliothèques pour trouver Gemma Bovery, puisque je suis en vacances !

    1. Kathel: Faudrait que je fasse ça aussi… mais je suis pas en vacances!! Mais bon, je suis en « mode vacances » jusqu’au début septembre, j’ai auto-proclâmé ce fait!!

    • Lilly sur 30/07/2010 à 05:05

    J’ai adoré le film, j’espère qu’il te comblera aussi ;o)

    1. Lilly: Oui, j’espère aussi!

  8. Tiens, en voyant Gemma au cinéma dans ce film, je me suis dit : « elle me rappelle quelqu’un mais qui ?? »… J’ai la réponse grâce à toi, St Trinian’s girl, THANX ! (et pourtant j’ai vu le dvd il y a 2 mois, je suis irrécupérable !) 🙂

    1. Tamara: Et oui, c’est ça!!!  Head Girl!!  Bon, je viens de voir le 2 alors disons que je n’ai pas de mérite pour m’en souvenir, n’est-ce pas!!

    • Manu sur 30/07/2010 à 00:40

    J’ai Gemma Bovery dans ma PAL mais en anglais :-/ Ce qui me freine considérablement !

    1. Manu: J’ai lu Tamara Drewe en français alors j’ai du mal à me prononcer pour le niveau d’anglais… mais si c’est aussi bien que celle que j’ai lue, tu devrais être directement dedans!

  9. Sans être attirée par le film, je le suis pour la BD. 

    1. Kikine: Pourquoi je ne suis pas surprise!!! 

  10. Héhé, tu ne vas pas être déçue par le sex-appeal de Nicholas dans le film – MDR par avance – . J’ai, pour ma part, davantage envie de lire le Harris que la BD, mais comme je viens de le dire, je suis dans de bonnes résolutions donc je verrai cela plus tard ;-D

    1. Uncoindeblog: Bon… il y a deux personnages que je dois voir pour leur sex appeal là-dedans… ça s’annonce bien!!!

  11. JE ne l’ai aps lu encore parce que la plage ça ne va pas pour les livres empruntés mais je compte m’y mettre rapidement 🙂

    1. Yue: Ah oui, c’est certain… mais tu vas lire ça en deux temps trois mouvements!

  12. il y a de fortes chances pour que j’aille le voir au cinéma !

    1. Géraldine: Je vais attendre en DVD (ya rien en VO ici et je suis incapable de voir des films traduits) mais je le verrai certainement!

    • Brize sur 05/08/2010 à 09:21

    Comme toi, j’ai apprécié cette BD, sans que ce soit un coup de coeur. Mais ça l’avait été pour « Gemma Bovery », roman graphique avec lequel l’avais découvert l’auteur (et je n’avais pas eu le courage de relire « Madame Bovary » avant !).

    1. Brize: Il faut que je lise Gemma Bovery.  Mais je reste avec l’idée que je vais relire Mme Bovary avant… c’est un tellement mauvais souvenir de lecture que je veux repasser dessus avant de risquer quelque adaptation que ce soit!

    • Ys sur 12/08/2010 à 03:19

    Moi aussi, j’ai beaucoup apprécié l’univers des écrivains en retraite d’écriture. Mais je n’ai toujours pas vu le film, malheureusement, parce que les cinémas ici ne sont pas fichus de nous le proposer en v.o., j’enrage !

    1. Ys: Ah, comme je te comprends… c’est pareil ici, juste des films en français, rien en VO!!  Donc, j’attends en DVD… et j’enrage aussi!

  13. J’ai eu cet album pour un Noël il y a deux ou trois ans mais je ne l’ai toujours pas lu … honte à moi ! Et pourtant, j’avais énormément aimé Gemma Bovery (alors que je n’avais pas aimé le roman de Flaubert). Mais comme je veux moi aussi voir le film, il me faudra donc bientôt lire Tamara Drewe 😉

    1. Joelle: Ah mais il faut tenter le coup… je suis presque certaine que ça pourrait te plaire!

Les commentaires sont désactivés.