Spoiler Alert – Olivia Dade

Le comment du pourquoi

Je ne lis pas beaucoup de romance. En fait, non. Je n’en lis plus beaucoup parce que j’ai fini par admettre que contrairement à toutes mes copines (hello Angéla, Cécile, Marion et compagnie), ce n’est pas ce que je préfère. Même dans la vraie vie. Mais là, il y avait un côté fandom et fanfic alors j’ai décidé de tenter le coup avec ce roman, qui plait généralement beaucoup.

De quoi ça parle

Gods of the Gates est une série très, très populaire, basée sur une série de romans qui n’est pas terminée. Du coup, les dernières saisons sont du grand n’importe quoi, fans et acteurs sont bien d’accord. Sauf que ces derniers n’ont pas le droit de le dire.

April Whittier est une femme dans la trentaine, grosse (et qui aime son corps), très impliquée dans une fandom à propos de la dite série. Sous pseuso, elle écrit des fanfics assez streamy impliquant la version « série » d’Aeneas et Lavinia. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que Marcus Caster-Rupp est aussi membre de cette communauté et écrit aussi des fanfics… et qu’ils se connaissent bien en ligne. Et là, par un hasard twitteresque, ils vont se rencontrer dans la vraie vie.

Mon avis

Je n’ai lu que du bien sur ce roman et même si je n’ai pas détesté (j’ai même éclaté de rire à haute voix dans une salle d’attente à un certain passage), je ne suis pas aussi enthousiaste que la plupart des lectrices de ce roman. Si j’ai beaucoup aimé le côté fanfic et fandom (c’est d’ailleurs ça qui m’a fait rire), je me suis rapidement lassée des échanges IRL entre les deux personnages principaux. Bien entendu, ça, c’est moi. Personne ne doit être surpris.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé lire une protagoniste grosse, horny et sûre d’elle dans de nombreux aspects de sa vie. Elle en a son voyage qu’on lui conseille diètes et menus santé et étant donné son passé, ça se comprend parfaitement. Elle est intelligente, souvent drôle et ces représentations sont nécessaires en littérature. J’ai beaucoup aimé la première rencontre, entre autres. Aussi, dans la relation, tout est très call out. Ceux qui recherchent ces aspects dans la littérature seront servis ici et apprécieront sans doute. Les motivations des personnages sont expliquées, explicitées en raison de leurs passés et de leurs blessures. C’est clair pour tout le monde. Perso, je préfère quand le lecteur doit faire un certain travail pour bien comprendre. Je préfère que les leçons et morales ne soient pas si explicites et fréquents. Plusieurs conversations (notamment des DMs) m’ont donné l’impression d’être là pour traiter d’un sujet particulier qui met en avant la sensibilité des personnages à certaines situations ou injustices. Ça me gosse, même quand je suis fondamentalement d’accord avec tous les dits propos, même si je sais que pour la plupart des lecteurs, c’est un gros plus. Et bon, j’aime quand les personnages font de vraies conneries et se trompent pour vrai.

Ceci dit, si vous aimez la fanfiction et que vous swoonez à l’idée de côtoyer une star sur une telle plateforme, ça va vous plaire. C’est drôle, on a clairement l’impression de lire une fanfic avec un self-insert et Nikolaj Coster-Waldau, les scènes hot ne sont pas mal du tout (bien que même moi je me lasse après un certain nombre) et c’est quand même jouissif de lire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas sur GoT. De plus, ça fait plaisir de voir une protagoniste grosse avoir son Happily Ever After!

4 Commentaires

4 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. fanfic et fandom : tu parles chinois pour moi….

    1. Si tu ne connais pas l’univers, ça risque ça te passer par desus la tête.

  2. Je ne suis pas très romance fanfiction, je passe.

    1. Moi non plus… c’est probablement pour ça que j’ai moins trippé que la plupart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.