Speak – Emily Carroll / Laurie Halse Anderson

Le comment du pourquoi

J’avais un souvenir très fort de ma lecture du roman, lors de sa sortie chez La belle colère. Du coup, quand j’ai vu que l’adaptation n’avait que de bons commentaires, je n’ai pas hésité. Surtout quand c’est Emily Carroll au dessin.

De quoi ça parle

Melinda a 15 ans et depuis son entrée au High School, elle ne parle plus. Plus aux adultes en tout cas, et surtout, pas sur les sujets importants. À l’école, elle est la paria. Elle est celle qui a appelé la police lors d’un party, ce qui a été lourd de conséquence. Son ancienne meilleure amie ne lui parle plus et sa seule interlocutrice est une nouvelle élève qui n’a personne de « mieux ». Nous passerons une année avec Melinda, pendant laquelle elle tentera de se reconstruire.

Mon avis

Le roman était génial. Mais sérieusement, la BD est encore mieux. L’association des dessins d’Emily Carroll avec la trame de l’histoire, qui implique un professeur d’art et ce mode d’expression, est juste fabuleuse. Ça permet de faire ressortir avec beaucoup de force et de justesse le désarroi et la douleur de Melinda qui doit non seulement survivre à ce qu’elle a vécu lors du fameur party, mais qui subit aussi quotidiennement de l’intimidation à l’école car pour elle, parler n’est juste pas POSSIBLE.

Tous les personnages sont très bien croqués. De Melinda, qui prend tout le monde à rebrousse-poil, tellement prise dans sa souffrance qu’elle ne voit pas ce que son comportement amène aux parents et aux profs qui ne savent pas comment la prendre… et qui ne cherchent parfois pas plus loin que le bout de leur nez. Mais bon, c’est toujours facile à dire, de l’extérieur, ces choses-là.

Ici, on a un peu modernisé certains aspects mais ça passe hyper bien. Il faut se rappeler que le roman original a été publié en 1999. Les ados sont vraiment… ados, avec leurs drames, leurs trahisons et leurs histoires qui prennent parfois des proportions surprenantes. Ici, pas de miracle. Même ceux qui essaient abandonnent après un temps et le processus prends du temps. Aucune baguette magique, aucune transformation instantannée par l’amouuuur… un vrai cheminement, avec des épreuves dures mais réalistes.

Une BD bouleversante, que suggère x1000!

8 Commentaires

8 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je viens justement de la finir et de rédiger mon billet (pour janvier). Globalement d’accord avec toi, je reproche tout de même un petit problème de construction : tout est fait pour attendre une révélation alors qu’on sait très bien ce qui s’est passé. Du coup, il y a quelques longueurs.
    Pour autant, ça reste une lecture indispensable et forte.

    1. Tu vois, je l’avais plutôt ressenti dans le livre… dans la BD, comme je le savais à cause du roman, ça m’a moins marquée.

  2. Beaucoup aimé la BD, pas lu le livre, mais ça me suffit !

    1. Je pense en effet que ça peut être suffisant.

    • Mes échappées livresques sur 03/12/2020 à 02:49

    Une excellente adaptation! Les illustrations m’ont beaucoup plu!

    1. Idem. Une très belle adaptation.

  3. C’est rare de te voir aussi enthousiaste ! Forcément ça donne très envie 😉

    1. N’est-ce pas! Je suis une grosse bougonne ces temps-ci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.