Aller à la barre d’outils

Une soeur – Bastien Vivès

C’est l’histoire d’Antoine, 13 ans. Comme tous les étés, il va passer les vacances sur une île de Bretagne avec ses parents et son petit frère Titi. Cette année, par contre, suite à une fausse couche, l’amie de sa mère arrive avec Hélène, sa fille de 16 ans. Elle est très ado, adore transgresser les règles et pousser les limites un peu plus loin. Antoine, quant à lui, aime dessiner des Pokémons avec son frère et s’amuser sur la plage. Il aurait voulu une grande soeur, elle aurait aimé être dans une fratrie et pendant une bulle d’une semaine, ils vont vivre une relation particulière, un peu initiatique et fantasmée.

C’est une histoire de vacances, c’est l’éveil de la sexualité chez Antoine, mais c’est aussi ce moment particulier entre l’enfance et l’âge adulte, où les jeunes sont sur la corde raide. Il se crée en effet une relation « fraternelle » entre cette fille plus grande et le garçon plus jeune, une relation où ils sont confortables. Puis graduellement, les jeunes essaient certaines choses. Et la relation évolue un peu, sans changer complètement non plus, car le jeune Antoine voit une fille en vrai pour la première fois, ce qui, comme vous pouvez vous l’imaginer, le bouleverse!

J’ai bien aimé ce petit cocon qui rappelle les histoires de vacances. L’éveil à la sensualité, les premières expériences, les premiers attouchements, c’est hyper bien traité. Les ados ont en vu d’autres, certes, mais restent quand même assez naïfs face à leur propre personne. Le traitement est très cinématographique et on apprécie les différents cadrages et la création d’une ambiance particulière. Ça sonne vrai et, contrairement à plusieurs, je ne suis pas du tout sortie choquée de cette histoire.

Il me reste par contre un sentiment d’inachevé. Certes, c’est un peu le but, une bulle qui se termine comme ça, laissant plein de blancs et de fils pas noués. J’aurais juste aimé un petit quelque chose de plus à la fin… ceux qui ont lu comprendront peut-être pourquoi.

Lu pour le prix des libraires du Québec 2018

Et c’était ma BD de la semaine!  Et Stephie nous accueille aujourd’hui!

30 Commentaires

30 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je n’avais pas été choquée, mais quelques passages m’avaient un peu « dérangée ». Pour autant, ce fut un coup de coeur cet album!

    1. J’ai trouvé ça hyper ado, en fait… un peu « tu veux aller là? All right! »

  2. Cela fait des mois que je veux lire cette BD…

    1. Je conseille d’essayer! Unen plongée dans l’adolescence.

    • Mo sur 21/03/2018 à 04:31

    J’aurais bien aimé que l’histoire se prolonge un peu, simple curiosité de savoir comment leurs liens d’amitié vont évoluer. Mais j’avais bien aimé et j’ai accepté d’imaginer la propre suite que je voulais donner à cette histoire 😉

    1. J’ai bien aimé imaginer la suite, moi aussi… je me demande comment ça évolue, mais je me plais à imaginer une parenthèse un peu magique…

  3. Oui, voilà, pareil que toi …
    Certains ont été choqués ? 😮

    1. Oui, ça a dérangé des gens. Consentement et le fait que ça s’appelle Une soeur… bref, ça a suscité des discussions.

  4. Un album qui reste encore à découvrir pour moi. Il faut que je réussisse à l’emprunter à la bibli.

    1. Oui, c’est une fort bonne idée! Anyway les BDs, j’emprunte et j,achète après!

  5. Je n’accroche pas du tout à l’univers de Vivès, à chaque fois que je lui laisse une nouvelle chance, ça coince… A voir avec cet album là du coup…

    1. Je n’ai pas tout lu mais je n’aime pas tout non plus. Celui-ci est mon préféré à date.

  6. Pas toujours convaincue par les bd de Vivès, je passe mon tour !

    1. Je n’ai pas tout aimé non plus… celui-ci est mon préféré à date!

  7. Moi j’ai trouvé très bien, très sensible, délicat, comme tout ce que fait Vivès je crois.

    1. J’en garde un très bon souvenir. Je n’ai pas tout aimé de Vivès, contrairement à toi, mais celui-ci, ça a passé!

  8. Tout comme Noukette et Hélène. Ce n’est vraiment pas un auteur pour moi.

    1. Il n’est en effet pas pour tout le monde. Je suis très bon public en BD mais ce côté « parenthèse » m’a bien plu ici. Je n’ai pas aimé tout ce que j’ai lu de Vivès par contre…

    • Caro sur 21/03/2018 à 11:17

    Beaucoup aimé, cette façon de dessiner sans que tout soit représenté, ces représentations des ados… Vraiment très bien pour moi !

    1. La représentation ado m’a aussi beaucoup plu.

  9. Tiens c’est sympa pour faire « causer » (au boulot) des garçons préados qui n’ont souvent que comme réponse « j’sais pas moi ».

    1. Tiens, oui, pourquoi pas! Ça risque de faire de faire réagir!

  10. J’adore Vives !

    1. Et ton préféré, c’est quoi? Pour que je puisse continuer ma lecture?

  11. Je n’accroche pas à ce récit. trop « plein de vide ». Chacun ses goûts, désolé.

    1. Je pense qu’à la base, nous avons des goûts fort différents! Mais je suis hyper bon public en BD. C’est assez rare que je n’aime pas.

  12. Il me tente beaucoup, j’espère que ma médiathèque va en faire l’acquisition

    1. J’espère aussi. C’est une BD qui mérite d’être lue…

    • Iluze sur 28/03/2018 à 01:45

    Je passe :/

    1. Disons que mes dernières lectures ne te tentent pas ;))) Ça arrive!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.