Premier amour – Ivan Tourgueniev

Premier amourUn court billet sur une courte de nouvelle de Tourgueniev, dont j’ai toujours apprécié la plume (même si je crois que je n’en ai jamais parlé sur le blog).   Tourgueniev a beaucoup vécu en France et, étrangement, ça se ressent dans son écriture.  Avant de visiter la Russie, je n’aurais su trop dire pourquoi.  Maintenant, je crois que c’est parce que, dans les livres que j’ai lus de lui, il y a nettement moins de références à la vie « à la russe » et aux coutumes de ce pays que dans les autres Russes que j’ai lus.   Ce roman pourrait se passer un peu n’importe où, en fait.

 

C’est l’histoire d’un jeune homme de 16 ans qui étudie – assez mollement, il faut le dire – dans la maison de campagne de son père, près de Moscou.   Quand dans la maison voisine s’installe une princesse désargentée ainsi que sa fille, Zinaïda 21 ans, le jeune Vladimir Petrovich va connaître son premier amour, avec toute l’exaltation que ça implique.

 

Zinaïda, coquette et mystérieuse, a autour d’elle toute une cour d’admirateurs.  Des hommes qui connaissent davantage les femmes que notre jeune homme, qui est fasciné et qui souhaite voir son amour d’adolescent retourné par cette femme plus âgée que lui.  On se doute bien que tout ne va pas se terminer comme il le voudrait n’est-ce pas.

 

Je le dirai d’emblée, j’adore cette nouvelle, qui est très accessible sans tomber dans la facilité.   Elle traite de cet excès des premiers émois amoureux mais également des grandes désillusions qui peuvent leur succéder, et parfois, la dégringolade est rude et brise énormément de choses sur son passage.  Premier amour peut-être également pour Zinaïda, qui reste un peu évanescente malgré son côté volage et un peu manipulateur.

 

Une bien agréable lecture, qui fait réfléchir mais avec laquelle on passe également un bon moment!

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Et tu ne participes au challenge classiques, tsssss 🙂 Trêve de plaisanterie, je note.

    1. Ouais, je pourrais participer… c’est quoi les règles? J’en ai lu quelques autres aussi pendant le voyage!

  2. Je ne connais ceci dit c’est tentant, je note 😉

    1. Oui, Tourguéniev est génial à lire. Très accessible et une super belle histoire.

  3. Souvenir impérissable que ce livre (nouvelle??? il n’est pas si court pourtant non?) qui est resté des années dans les incontournables de ma bibliothèque!
    C’est là aussi que j’ai compris que je voulais que mes histoires d’amour finissent bien… 😉

    1. Je ne sais pas… dans mon roman, c’est écrit nouvelle… du coup, j’ai écrit ça! :)) Ce texte est super. Et j’aime quand ça finit mal.

  4. je n’ai encore jamais lu cet auteur… et cela donne envie de s’y plonger!

    1. Il vaut le coup! Je conseille!

  5. Je l’ai lu quand j’étais ado… ça m’avait beaucoup touchée !

    1. J’aurais encore été plus touchée ado, je pense… mais je suis une vilaine, j’aime les histoires d’amour qui finissent mal!

  6. Shame on me 🙁 Voilà un auteur que je n’ai jamais lu. Pourtant j’ai lu beaucoup d’auteurs Russes durant mon adolescence que j’avais beaucoup aimés. Il faut que je corrige cela.

    1. J’aime beaucoup Tourgueniev. Je l’ai découvert sur le tard, aussi à cause d’un roman qui s’appelait En lisant Tourguéniev.

  7. Lu quand j’étais ado, tu me donnes envie de me rafraîchir la mémoire car je sais que j’avais beaucoup aimé.

    1. C’Est un court roman que je relirai avec plaisir dans quelques années!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils