«

»

Sep 01 2018

Phobos – 4 – Victor Dixen

Voilà.   J’ai fini cette saga.  Bon, vous, vous avez lu les billets sur plusieurs mois mais pour ma part, j’ai enchaîné ça en 4 jours.  Je n’allais quand même pas vous mettre 4 billets de suite sur la même série! Bref, parlons un peu de ce 4e tome.  Sans rien dire, ça promet d’être difficile.  Je dirai juste que même si ce tome est celui que j’ai le moins aimé (en raison, principalement, du lieu où se passe l’histoire), j’ai bien aimé la façon de boucler le tout et j’ai aimé les retournements un peu « Hollywoodiens ».  Ok, il y a des facilités.  Ok, il y a des incohérences.  Ok, il y a des longueurs. Ok, les personnages sont assez unidimentionnels, malgré leurs passés.  Mais c’est un bon divertissement, les pages se tournent toutes seules et c’est terriblement addictif.  Une série  jeunesse qui n’est certes pas parfaite, mais c’est l’une des rares qui m’a accrochée ces dernières années.  Assez pour que je la « bingeread ».  Je ne trouve pas de mot français qui ait exactement la même connotation.

 

SPOILERS SUR LES PREMIERS TOMES À PARTIR D’ICI

Ok, spoilons gaiement les premiers tomes.  Une bonne partie du roman se passe sur terre.  Et moi, ce que j’aimais, c’est ce qui se passait sur Mars.  L’espèce d’utopie qui dérapaiit, la manipulation de Serena, l’atmosphère particulière.   Du coup, si on enlève ça, ça a enlevé pour moi une grande partie du charme et j’avoue avoir trouvé des longueurs.  Ce roman montre aussi le meilleur et le pire du net, avec ces gens qui ne savent rien et qui insultent sous couvert de l’anonymat.  Cette partie est malheureusement fort crédible.  Mais c’est tellement frustrant à lire!  Ceci dit, je suis la fille qui ne lit JAMAIS les commentaires sous les actualités parce ça lui tape trop sur les nerfs tant de bêtise.

 

La quête de Leonor pour connaître son passé est intéressante, on comprend mieux la raison d’être de la Salamandre mais j’ai trouvé la méchanceté de certaines personnes tellement exagérée, tellement too much.  C’est le tome qui a le plus de grosses ficelles, je crois.  Les personnages secondaires auraient aussi pu être mieux développés, moins plats… parce que je dois avouer que je ne me suis que très peu attachée à eux.   Mais quand même…

 

… j’ai dit que c’était hyper cinématographique et hyper addictif hein?

Oui, je sais… mais bon, voilà!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils