People we meet on vacation – Emily Henry

Après avoir lu tous les romans du prix des libraires du Québec, j’avais besoin d’un truc léger. Il faut l’avouer, la sélection n’est pas toute dans la joie et le bonheur et mettons que ça demande tout notre cerveau. Du coup, go pour une petite romance.

De quoi ça parle

Poppy et Alex se sont rencontrés à l’université, dans une fête où ils ont dû échanger quelques mots et, finalement, réaliser qu’ils n’avaient pas grand chose à se dire. Puis, ils ont dû covoiturer et ont fini par devenir les meilleurs amis du monde. Une fois l’an, ils se retrouvent pour un voyage traditionnel où ils se créent des souvenirs et traînent tous les deux. Sauf que depuis deux ans, depuis la Croatie en fait, finis les textos et les fous rires. Les deux anciens BFF ne se parlent plus. Poppy va donc profiter d’une occasion – hypothétique, certes – pour leur planifier une escapade afin de renouer les liens de leur amitié… et qui sait!

Mon avis

Savez-vous quoi?  J’ai aimé une romance. Ouais, il y a quelques petits trucs que MOI je n’aurais pas faits comme ça mais en gros, ça m’a beaucoup plu. C’est qu’il y a un petit côté Harry et Sally, voyez-vous!  Et que ce film, j’ai teeeellement aimé. Je peux le réciter du début à la fin. Du coup, j’ai passé un très bon moment avec ce roman. De plus, le trope « friends to lovers » est celui qui me parle plus, en fait. C’est le seul à qui je peux m’identifier un tant soit peu. Ce 95% ami et ce 5% « what if »… ça me connaît. Du coup, je me suis beaucoup retrouvée dans ces aventures et dans les réflexions du personnage principal. Je vais pas vour raconter ma vie hein… mais bon. Ceux qui savent comprendront!

Les deux personnages sont à l’opposé l’un de l’autre. Il s’adorent mais ont des objectifs hyper différents dans la vie. Alex est calme, il aime les livres, la ville où il a grandi et la stabilité. Poppy est une boule d’énergie, elle carbure au wanderlust et ne tient pas en place. Pourtant, ils peuvent être vraiment eux-mêmes ensemble, sans jugement (ou presque) et leurs voyages vont partie des moments forts de leurs vies respectives. Il n’y a rien à faire, j’aime ce trope. Le fait de se balader entre passé et présent pour voir l’évolution de leur relation, les balades à travers le monde, c’était fait pour moi. Auraient-ils pu juste se parler pour régler des trucs? Certes. Est-ce que parfois, dans la vie, on ne peut juste PAS de parler… hell yes!  Du coup, je pouvais parfaitement comprendre leurs réactions, même si elles n’étaient pas toujours hyper matures. Les efforts complètements vains de Poppy pour que tout soit « comme avant » étaient à la fois drôles et tristes… et je comprenais tellement!

Un bon moment de lecture, reposant, qui donne envie de sourire et d’avoir des fous rires avec nos proches. De voyager un peu, aussi. Bref, une romance qui a passé. Avec moi. C’est pas tous les jours hein!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.