Parce qu’au Québec aussi, on fait des rencontres. Même au milieu de nulle part!

IMGP0079.JPG

Si vous suivez la page Facebook du blog, vous savez sans doute (parce que bon, of course, je n’écris que des trucs inoubliables, que vous apprenez forcément par coeur et en ordre alphabétique) que Abeille a passé quelques jours chez moi la semaine dernière.  Semaine bien agréable qui m’a fait un bien fou.  Des heures à papoter bouquins, copines, voyages et randonnée, à visiter des ateliers d’artistes et de jolies boutiques, à nous balader en montagne.

 

IMGP0100-copie-1.JPG

 

Et, chose inhabituelle pour ce blog où je vous parle généralement de mes activités sédentaires, c’est de notre balade au Mont du Lac des Cygnes dont je vais vous parler… et que je vais vous illustrer!  Oui, limite que ça s’apparente presque à du sport.  Ne vous sauvez pas à toutes jambes, ce n’est pas contagieux (bien entendu, cette remarque ne vise personne en particulier, n’est-ce pas!)

 

IMGP0059.JPG

 

Le Parc des Grands Jardins, ce n’est pas juste le Mont du Lac des Cygnes.  Il y a de l’escalade de roche l’été, de glace l’hiver, un camping, d’autres activités de plein air dans la belle région de Charlevoix.  Nous, c’est la randonnée pédestre qui était au programme.  C’est donc une moi totalement anxieuse (oui, moi, stressée… quelle surprise) qui a commencé la grimpette.  Parce que je suis dans une forme é-pou-van-ta-ble!  Mais miss Abeille est patiente… et a un appareil photo qu’elle utilisait pendant mes « pauses ».  Tout le crédit photo du présent article est à elle, d’ailleurs! 

 

IMGP0060.JPG

 

Ce sentier, c’est mon préféré au Québec.  J’essaie, avec un succès variable, d’y emmener tous mes visiteurs.  Même que je les avise d’avance pour qu’ils puissent s’entraîner un peu.  Encore une fois, je ne vise personne! 

 

IMGP0064.JPG

 

En arrivant dans le parking, amère désillusion… il y a un groupe scolaire d’ados qui se préparent à partir.  Adieu belle balade tranquille avec les bruits de la nature…  35 ados armés de leur portable et textant frénétiquement, chaussés en sandales et vêtus en jupettes aux fesses et de jeans attendent de partir.   Ok, non, ça ne va pas du tout.  Exit les craintes de « je ne vais pas y arriver parce que j’ai à peine fait fonctionner mes jambes ces 4 derniers mois » et go pour la grande boucle, celle passant par le Lac Pioui et les crêtes des montagnes (yep, Yueyin, celle qu’on a faite.  Mais en partant de l’autre côté).

 

Et je n’ai franchement pas regretté.  Même que ça a été pas mal moins pire que ce que je pensais.  (M’imaginer ici en mode over fière de moi).

 

IMGP0074.JPG

 

Mais bon, parce que je ne fais jamais rien comme tout le monde, il a bien fallu qu’il arrive un truc improbable, n’est-ce pas.  La veille, en parlant de notre rando à ma mère, la voilà en mode « Mère Poule ».  Le mode Mère Poule s’exprime à peu près de cette façon: Tu vas faire attention hein?  Tu apporteras des souliers de marche (sans quoi, c’est officiel que j’y serais allée en talons aiguilles.  Roses de préférence).  N’oublie pas de prendre de l’eau (sérieux, de la vodka, ça ne le fait pas??) Et apporte un chandail chaud, il fait froid en haut (moi, je prévoyais d’y aller topless hein, pour le grand plaisir des touristes).    Et sois prudente.  Ne cours pas dans les sentiers, ne t’abrite pas sous un arbre s’il y a un orage et apporte une cloche à ours.  Je ris intérieurement.  Une Maman reste une Maman à vie, n’est-ce pas!

 

IMGP0088.JPG

 

La balade se déroule bien.  Les paysages sont ma-gni-fi-ques, les sandwiches sont bons et les mangues juteuses à souhaits.  Après une pause en haut du Mont (où, merci la journée magnifique, ensoleillée mais pas trop chaude, on voyait le Fleuve St-Laurent et même l’autre rive) où nous nous sommes extasiées en choeur, on amorce la descente.  Nous sommes encore dans la partie « toundra » du sentier (on est donc bien en haut) quand je relâche un peu l’attention que je portais à notre placotage – où nous parlions des préférences poilues de ma copines Fashion – pour regarder devant moi.  Pour m’exclamer, sur le ton de la conversation.

 

– Oh, regarde, un ours!

 

Parce que oui, là, en plein milieu du sentier, à environ 8  mètres de nous, il y a un petit nounours brun.  Qui a l’air plus étonné que nous de nous voir là.  Sauf que bon, qui dit petit ours en juin dit « grosse maman ours pas loin ».   L’ours s’éloigne un peu quand nous parlons mais disons que nous ne sommes pas grosses dans nos culottes!  Heureusement, il y a une famille d’Européens – dont nous tairons la nationalité exacte pour ne froisser personne… et je précise que nous savons que ce que je vais dire n’est pas généralisé –  (deux parents, leur fils et son conjoint) qui sont un peu plus haut sur le sentier alors nous remontons en vitesse pour les rejoindre, histoire de faire plus de bruit. 

 

IMGP0109.JPG

 

Mais bon, quand on n’a pas été élevés à coup de « Si tu vois un ours noir/brun/vert/bleu avec un bébé, crisse ton camp
, c’est dangereux », il semblerait que nous n’ayions pas les mêmes priorités.  Parce que, voyez-vous, la dite famille française nous trouvait pas mal hystériques de revenir comme ça et d’avoir peur.  Limite qu’elle était jalouse parce que bon, l’ours, nous, on l’avait vu de près.  Et même que son but était de s’approcher le plus possible… pour le photographier.  Yep, il faut bien la preuve que dans le voyage au Québec, on a vu une grosse bête, une vraie.  Bon, pas rassurant, tout ça!  De plus loin, on regarde un peu pour voir si l’ours est encore là.  Ah, tiens, deux bêtes.  On le savait bien que la mère n’était pas loin.  On reste un peu avec eux, mais finalement, on réalise qu’on leur fait plus peur que l’ours et on repart, avec le téléphone portable en mode « musique quétaine » pour faire peur au descendant de Yogi l’ours. 

 

IMGP0127.JPG

 

Un peu plus bas, on entend un genre de bruit dans les feuilles.  Genre un bruit où BEAUCOUP de feuilles se font braser.  Par un truc lourd.   Un truc lourd qui a visiblement un énorme derrière brun et poilu.  Oui, très poilu.  Je pense qu’il aurait été du goût de Fashion.  Du poil dans le dos, sur les pattes, partout.  Et avec des tendances sado-maso.  Sauf que bon, je pense que la bête en question utiliserait ses griffes pour attacher, hein… pas un lasso, un fil électrique, voire même une corde à sauter.   

 

Là, bon, on a limite peur.  J’ai fait ce sentier quoi… 25-30 fois.  Et JAMAIS je n’y ai vu de bête plus épeurante qu’une marmotte… ou au pire un Touriste mal élevé.  Et là, TROIS ours dans la même descente.   On se sent presque dans Boucle d’or.  Sauf qu’on ne va ni aller manger leur gruau ni aller se coucher dans leur lit.  Pas si cinglées, les filles. 

 

IMGP0111.JPG

 

Il fallait les grands moyens.  L’artillerie lourde.


On a donc appelé Sardou à la rescousse. 

 

Yep, c’était un cas pour Michou.  On s’est donc mises à brailler comme des débiles ses paroles over-intellectuelles et ses airs entraînants.  « Le riiiire du segent, la folle du régiment la préférée du capitaine des dragons »!  On y mettait bien du coeur quand nous voyons le jeune couple arriver.  Oups, pas le bon choix de chanson hein.  De « hystériques », leur opinion de nous est passée à « complètement cinglées ».  Je pense qu’ils ont couru jusqu’en bas.   Et ce n’est pas de l’ours dont ils avaient peur!

 

IMGP0136.JPG

 

Le voilà qui pose pour nous!  Sans zoom.  Alors, qui veut venir au Québec?

 

Si vous avez peur des nounours, vous pouvez vous contenter de nous accompagner dans notre « Québec en septembre » où vous pourrez parler d’un ou plusieurs livres québécois, de musique, de théâtre, de bouffe ou de culture québécoise.  Vous pourrez aussi nous raconter voyages et anecdotes qui se sont produites dans notre beau pays!  Rejoignez-nous dans le challenge ou sur le groupe Facebook si le coeur vous en dit!

(72 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ouh le nounours! Mais tu as raison: mignon nounours = maman dangereuse pas loin!(on la comprend!)

    1. Keisha: Yep!  On a été élevées avec cette comptine!  Du coup, on connaît hein!  Mais ça fait une jolie aventure à raconter.  Après.

  2. Magnifiques paysages !!!!!!!!!!!!!! et super récit comme d’habitude ;-D

    1. Sandrine: C’est beau hein! Et en vrai, c’est encore mieux!

  3. Magnifiques randonnée et photos

    1. Catherine: Merci!!

  4. 🙂

    J’aurai pu écrire presque la même histoire.

    J’adore ces sentiers aussi et j’ai rencontré moi aussi une maman ours avec ses deux petits et le papa de l’autre côté de la vallée. On était contentes de les voirs de si près mais on ne faisait pas les malignes de peur que les ours ne se mettent à courir vers nous.

     

    1. Kikine: Voilà!  On est contentes… quand on a arrêté de stresser!

  5. chouette souvenir ! ces photos… quel régal !

    1. Theoma: Cet endroit est magnifique!  Vraiment!

  6. Mdr, on a aussi vu des ours aux USA mais bon là, c’était dans un parc et je suis restée dans la voiture 

    1. Manu: Dans l’ouest, je suis tombée face à face avec un grizzly… disons que j’étais petite dans mes culottes!

  7. Je rêve de voir un ours en liberté. Quand nous avons visité les parcs nationaux de l’ouest américain, j’ai espéré… en vain. En même temps, j’aurais été morte de trouille si c’était arrivé.

    J’aime quand tu fais des billets sur le Québec! Et ce sentier donne vraiment envie de l’emprunter. 

    1. Valérie: Disons que l’ours, c’est mieux de le voir d’un peu moins près, surtout dans l’ouest où ce sont des grizzly, qui sont autrement plus dangereux que les ours noirs.  Et il y aura plusieurs billets Québec en septembre!  Je vous parlerai de la ville de Québec, de Montréal, de ma région.  Au moins!

  8. Et dire qu’en tant d’année je n’en ai pas vu la queue d’un (quoi les ours n’en ont pas, pffff) remarque j’aurais été aussi morte de trouille que vous et toute prête à chanter des trucs débiles à pleine voix (mais non je ne dis pas de mal de michou, je eux très bien le chanter aussi :-))

    1. Yueyin: Bon ben la prochaine fois, on t’engage, Lau!  Le pire, c’est que c’est exacement le même sentier que nous avons fait ensemble!

  9. et tes photos me rappellent plein de bons souvenirs (j’ai oublié les ampoules saignantes yeaaaahhh) je suis prête à refaire 🙂

    1. Yue: hahahaha oui, ce sont des trucs qu’on oublie vite après hein!  Elle est magnifique cette rando.

  10. Mouarf, j’adore la conclusion de ton billet ! J’aimerais en voir un ours en vrai, mais je crois que je serais morte de peur ! Ils étaient inconscients ces touristes !!!

    1. Bladelor: Oui, un peu!  Mais bon, après, ça fait une jolie histoire à raconter!

  11. Magnifiques photos, dommage qu’on doive marcher pour voir de tels paysages 🙂 ahem.

    J’adore Fashion qui se prend 2-3 reflexions sur son goût pour les poils 🙂

    Et bon, j’aime l’anecdote de l’ours, je vous imagine bien tiens !

    1. Cess: J’aime marcher alors ça ne me dérange pas hein!  Et Fashion ne m’a encore rien dit sur ce billet… je pense qu’elle n’a pas réalisé que je me moquais – un peu – d’elle.  Again! ;)))

  12. Moi je veux venir! Moi je veux! Moi je veux!!!

    bon, on loue un charter et on monte toutes à bord?

    1. Tam-Tam: Toi, tu sais que tu es la bienvenue chez moi quand tu veux!  L’ours ne fait pas partie du package deal, par contre!

  13. L’ours? Quel ours?

    1. Tam-Tam: Celui qui te regarde sur la dernière photo! :)))  Par contre, chez moi, tu risque de voir ma marmotte.  :))

  14. Silly me!!!!!!
    dhaaa!!!!!
    les marmottes, c’est presqu’aussi mignon que les loutres, alors je veux bien!

    1. Tam Tam: :)))  Ok, alors tu peux venir quand tu veux.  Avec ton Prince charmant, of course!  Mêe que je vais vous faire coucher dans la même chambre vu que vous êtes mariés, na!

  15. Entre la maman-ours qui ne veut pas que tu fasses la bête sur les chemins et la famille poule qui voudrait que tu arrêtes de caqueter, on s’y perd. Moi, je note surtout que tu as encore fait les magasins. ENCORE!

    J’ai bien rigolé et  »faut rigolé, faut rigolé pour empêcher qu’le ciel nous tombe sur la tête, faut rigoler, faut rigoler pour empêcher l’oursonne d’nous manger.

    (sur une chanson d’Henri Salvador  »Nos ancêtres les Gaulois ». modification du Papou qui ne touchera rien de la SACEM)

     

    Le Papou

     

    1. Le Papou: :))))  Yep, encore des magasins.  Je ne peux juste pas m’en empêcher, je crois!

  16. Je sais pas si je vais venir finalement. 🙂

    1. Fashion: Toi, si tu fais ça, je te drogue, je t’attache et je t’amène.  Non mais!

  17. Je suis morte de rire, même si en fait ce n’est pas très drôle, ayant moi aussi apeçu un ours de très près dans la foret chez ma tante à Charlevoix (Où je vais à chaque année me débarrasser des polluants de la ville!), J’étais en train de cueillir des bleuets, mon seau était presque plein. J’ai laissé mon seau au Teddy Bear pis comme une conne je suis partie en chantant à plein poumons. Très jolies les photos!

    1. Selena: Au moins, le nounours a eu des bleuets pour la peine! ;)))  J’aime les ours.  De loin!

  18. Déjà que je suis hystérique quand je vois un écureuil, t’imagines un peu pour un ours ?

    J’adooore la photo du bébé-nounours !

    1. Cryssilda: Ah oui, dans ce cas-là, tu nous aurais donné tout qu’un show!

  19. Quand tu te balades dans les Rocheuses, vers Jasper, dns les consignes de sécurité à la radio, ils t’apprennent qu’il faut taper dans les mains en criant « bonjour monsieur l’ours » pour faire peur aux éventuels ours qui trainent. Qu’est-ce qu’on a pu rire à faire ça avec la famille ! Essaie la prochaine fois, non non tu n’auras pas l’air ridicule du tout ! Et ça marche aussi pour les grizzly !

    1. Frankie: Je sais :))  On avait même un super répertoire de chansons tout exprès!  Ca marche mais bon, on se fait quad même un peu plus petites hein!

  20. Ca a l’air magnifique et en plus, vous avez l’air de bien rigoler quand même ! Tout d’abord avec le groupe d’ados, ta réflexion ‘ma fait rire ! Ensuite, pour les ours ! Moi, c’est un sanglier que j’ai vu une fois dans les forêts des Landes : j’ai eu la peur de ma vie !!!!!

    1. Maggie: Oh boy, un sanglier… j’aurais eu peur aussi!  On a pas tous un Obélix pour l’assomer pour nous!

  21. Wow, tu donnes envie d’aller te voir !
    Bon, j’avoue qque j’aime beaucoup les ours, mais de loin, et vu le prix du billet, je n’irais pas tout de suite au Québec !
    Je me consolerai en découvrant un peu la littérature du pays !

    1. Jaina: J’aime aussi les ours… mais de loin!  Et bon, la littérature fait un peu voyager, c’est toujours ça!

  22. Ouais, ben moi, j’aurais pas fait la fière, quand j’aurais vu le petit ours, et exactement pour la même raison que toi !

    1. Brize: Non hein!  Disons qu’on a sorti notre répertoire de quétaineries… et qu’on a chanté fort!

  23. Waouh les paysages! Superbes en effet! (et ce ciel bleu!!) Et trop mignon la photo avec le bébé ours (déjà bien grand visiblement de loin!!). Ça aurait été un truc à me rendre dingue!

    1. A girl from earth: C’est beau hein!  Et on a vu le bébé ours de beaucoup plus près que ça… on s’est juste dépêchées de s’éloigner quand il était tout près!

  24. C’est vrai qu’on en oublierait presque que tu aies aussi une sportive 🙂 Karine, tu es comme les chats, tu as sept vies mais regrouper dans une seule !  En tout les cas, votre balade devait être bien belle !

    1. Anjie: C’est une balade que j’adore!  C’est teeellement beau!

  25. C’est dans ces moments-là que je regrette pas mal de ne pas être Québécoise car y a tant de formidables personnes par là-bas. En tout cas, vous avez bien profité du grand air et c’est tant mieux.

    1. Mélopée: Et moi, chaque fois que je vais en France, je me dis que j’aimerais y habiter… comme quoi!!

  26. je regretterais presque d’avoir choisi pour le voyage de noces la N-Zélande, dis donc… :)))

    1. Choupy: C’est beau hein!  Mais va falloir que tu convaiques ton homme de venir me voir!

  27. Trop beau!!

    1. Enigma: N’est-ce pas!  C’est un paysage magnifique!

  28. Moi, je veux venir au Québec !

    1. Syl: Pas peureuse, donc!

  29. merci pour le partage de cette experience carrément surréaliste ! grâce à toi j’apprends qu’Abeille va bien, je n’ai plus du tout de nouvelles, je me faisais du souci. J’aurais aimé être de la balade !

    1. Lucie: Tiens, elle aussi pense qu’elle n’a plus de nouvelles de toi ;)))  Vous êtes dues pour un petit mail, je pense!  Et tu es invitée au Québec quand tu veux!

  30. je lui ai fait sms + mail et commentaires sur son blog, c’est pour ça que je m’inquiète ! merci pour l’invit les filles !!! je mets des sous de côté alors !

    1. Lucie: Yep, voilà, commence les provisions! :))  Tu es la bienvenue chez nous!

  31. Je suis déjà venue, y’a une quinzaine d’année, de Montréal mont tremblant and co jusqu’à Tadoussac. Magnifique. D’ailleurs, tes photos me rappellent de bons souvenirs !

    1. Géraldine: Ah oui, c’est une bonne run, ça!  J’habite à environ 1h30 de Tadoussac, un peu plus à l’ouest!  Ca te donne une petite idée!

  32. N’empêche, je serais presque jalouse… Les seuls animaux que je croise quand je vais promener mes os, ce sont…des lapins. Pfff. 

    1. Le Mammouth: Ici, on a franchement plus de chances de rencontrer des marmottes et des mouffettes hein! ;))  Mais bon, disons que quand c’est un ours, on trouve l’aventure drôle… après!

  33. Ah oui, vers les laurentides non ? Ca fait tout de même une trotte de montréal non ?

    1. Géraldine: En fait, au nord de Québec.  C’est un gros 5h de Montréal!

  34. moi, je viens !!!!! pour les nounours !!!!!

    1. Lystig: Si on en rencontre un, je te le laisserai pour toi toute seule!  Promis juré!

  35. (bon, ok, aussi pour Richard et toi !!!!)

    1. Lystig: :)))))

  36. On dirait presque que le nounours a été rajouté sur la photo grâce à photoshop 😀

    Héhé, n’empêche, ça doit quand même foutre la trouille. Et tu vois, tu aurais du écouter ta maman, et prendre une cloche à ours 😀 D’ailleurs, c’est quoi une cloche à ours ? C’est un truc qui est censé leur faire peur ? Ou c’est un truc pour que tu te caches et que les secours sachent où tu te trouves quand tu fais glingling avec ? ^^

    1. Olya: Nope, pas de photoshop!  Il était là pour vrai.  La cloche à ours c’est pour leur faire peur.  On se balade, on secoue la cloche et ils ne sont pas supposés nous déranger 😉  Faut croire qu’on ne parlait pas assez fort!  Pourtant!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils