Lucas – Kevin Brooks

Lucas.jpg  Résumé

  Pendant un inoubliable après-midi d’été, Caitlin rencontre un garçon nommé Lucas et son monde chavire. Lucas est tout ce que Caitlin voudrait être. Brave. Honnête. Libre. Et il est également ce que les gens autour d’elle craignent par-dessus tout.
 
Alors que Caitlin tente de découvrir qui elle est dans les dédales sans pardon d’une petite ville, elle est mystérieusement attirée vers Lucas. Il y aura des conséquences. Quand la ville se ligue contre lui, Caitlin doit faire le choix le plus difficile de sa vie… 
 
Commentaire
 
J’ai choisi ce livre au hasard, dans une section jeunesse du Chapters de la rue Ste-Catherine. Probablement pour tuer le temps dans l’autobus, encore une fois! Le hasard a toutefois bien fait les choses car j’ai beaucoup apprécié ce petit livre pour les adolescents, où nous rencontrons Lucas, être mystérieux et complètement libre, qui semble venir d’un autre monde et qui semble donner du courage.  
 
L’atmosphère a été créée efficacement, on arrive presque à sentir la mer. J’ai été, comme la narratrice, entraînée dans l’univers de Lucas et j’ai bien aimé la lecture. On sent l’atmosphère du petit village, qui se retourne contre l’étranger qui leur fait peur parce qu’il est « trop ».   Un beau livre pour jeunes, que j’ai vraiment apprécié!
 
8,5/10

Gossip girl – Cecily Von Ziegesar

Gossip-girl.jpg Résumé

New York, Upper East side, écoles privées chic, soirées bénéfices, bars d’hôtel, alcool et joints à volonté, tel est le décor planté à l’histoire que la mystérieuse Gossip Girl nous raconte par le biais de son site internet légèrement heu… « bitch ». Une nouvelle ébranle le petit monde de Gossip Girl, en particulier Blair et Nate, anciennement ses meilleurs amis : le retour de Serena.   
Commentaires
 
Je me suis finalement laissée tenter… en fait, Umberto Eco m’obligeait à… réfléchir… ce que je n’avais aucunement le goût de faire hier après-midi! Allez, on y va pour « gossip girl » !!!

Un livre on ne peut plus « fille » que j’ai lu aujourd’hui précisément parce que je ne voulais pas me casser la tête! Je me croirais de retour dans mes séries d’adolescente… ça rappelle des souvenirs! J’ai eu du mal avec les premières pages, je me demandais bien pourquoi je lisais ce truc, en fait. Par la suite, j’ai eu l’impression d’être de lire un téléroman. Action, dialogues, peu de description, un rythme rapide. Je comprends pourquoi ça fait fureur, c’est facile à lire et assez agréable si on a le goût de ce genre de livre (le genre qui ne fait pas réfléchir… où tout ce qui vaut la peine d’être compris est écrit noir sur blanc; aucun sous-entendu), comme c’était le cas cet après-midi. Encore une fois, je veux connaître la suite!!!

7/10… pour le genre!

 

Can you keep a secret (Les petits secrets d’Emma)- Sophie Kinsella

secret.jpg Résumé

  À ne pas dire à son copain
« J’ai toujours pensé que Connor ressemblait à Ken. Comme dans Barbie et Ken. »
 
À ne pas dire à sa mère
« J’ai perdu ma virginité dans la chambre d’amis avec Danny Nussbaum pendant que Maman et Papa étaient en bas en train d’écouter Ben Hur. »
 
À ne pas dire tout court
« Je ne sais même pas ce que veut dire NATO. Je ne sais même pas ce que c’est. »
 
Jusqu’à ce qu’elle raconte tout à un étranger dans un avion. Du moins, elle croyait que c’était un étranger.
 
Mais arrive le lundi matin et la compagnie où Emma travaille est survoltée à propos de l’arrivée de Jack Harper, patron de la compagnie. Soudain, Emma est face à face avec l’étranger de l’avion, un homme qui connaît chacun de ses secrets humiliants. Les choses ne pourraient pas aller plus mal, non?
 
Commentaire
 
Un bon petit « livre de filles », très comique, très agréable à lire. Je ne savais pas trop qui était Sophie Kinsella (je ne me suis battue avec la « Shopalcooholic » que par la suite) mais je devais passer 7 heures dans un autobus et j’avais un urgent besoin de bouquin. Et c’est celui dont la couverture me plaisait le plus!
 
J’ai bien aimé le personnage d’Emma, sa naïveté, ses gaffes perpétuelles. L’histoire est très « fille » mais c’est vraiment cute et j’ai bien aimé cette lecture, qui m’a fait rire à plusieurs reprises mais qui n’a toutefois pas occupé les 7 heures en entier!!!! Je l’ai préféré à l’accro du shopping (que je n’ai jamais réussi à finir) mais il n’en demeure pas moins que c’est très léger et que ce n’est pas « marquant » comme lecture!!!
 
7,5/10

Lady Susan – Jane Austen

Lady-Susan.jpg Résumé

  « Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question… »
 
Commentaire
 
Ce roman m’a été conseillé par Allie après qu’elle ait lu mon commentaire sur « Orgueil et préjugés » que j’ai adoré.    De toute façon, impossible pour moi de résister à un bouquin à 3,95$ !!!
 
Il s’agit d’un court échange de lettre entre divers personnages (la famille de Courcy, Lady Susan et son amie Mme Johnson) qui ont principalement pour sujet les agissements de ladite Lady ainsi que ceux de sa fille, qu’elle s’est mise en tête de marier à un homme qu’elle n’aime pas, autant pour la punir que pour priver une autre demoiselle d’un mariage. 
 
J’ai lu ce livre les yeux écarquillés devant les agissements de Lady Susan (qu’on aime bien détester), mais avec le sourire car ses manigances sont tellement « grosses » que c’en est amusant!   J’ai bien aimé lire les lettres de Lady Susan à son amie, qui exposent ses véritables sentiments, et les comparer à l’image qu’elle projette et à ce qu’elle dit! J’aurais toutefois aimé avoir plus de temps pour m’attacher aux personnages. Ça a fini un peu trop rapidement à mon goût!
 
J’aime toujours autant la plume de Jane Austen!
 
8/10

La grosse femme d’à côté est enceinte – Michel Tremblay

Grosse-femme-d----c--t--.jpg Résumé

  « 2 mai 1942, première belle journée qui annonce l’été. La rue Fabre, entre Gilford et Mont-Royal, sort tranquillement de son engourdissement. Les balcons se peuplent de chaises berçantes et de voix, le quartier s’emplit de promeneurs et de cris d’enfants, les bourgeons gonflent le bout des branches. Et le parc Lafontaine qui est tout près.
 
2 mai 1942, c’est un samedi, avec son lot de drames et de joies en réserve, qui s’ouvre sur vingt-deux personnes qui ont toutes en commun le goût de vivre. C’est aussi la guerre de l’autre côté de l’Atlantique, et la conscription qui est venue chercher des hommes. »
 
Commentaire
 
J’ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge 2007. Je ne connaissais absolument pas l’œuvre romanesque de Michel Tremblay jusqu’à il y a quelques années (au point de croire, inculte que je suis, que les « chroniques du plateau Mont-Royal », c’était un seul livre… que j’avais inscrit à mon challenge sous les conseils de Savvy). J’avoue, j’étais persuadée de détester!!!
 
Mais surprise… j’ai au contraire bien aimé cette lecture. On met en scène les personnages, tous plus caricaturaux les uns que les autres, on observe leur journée, une seule journée du début du printemps. Et il se passe quoi? La grosse femme va sur le balcon, Victoire traîne son fils Edouard et va prendre une marche sur la rue Mont-Royal, les enfants jouent dans le parc Lafontaine, Marie-Louise et Léopold se chicanent, Laura se trouve grosse, Albertine essaie d’être moins bête et Josaphat joue du violon…  Et en arrière-plan, le thème de la maternité, omniprésent dans ce roman
 
La langue utilisée, le joual, est omniprésente tout au long de l’histoire et certaines expressions m’ont bien fait rire. Par exemple : aller dans une soie cochon! J’ai pouffé un bon 3 minutes! L’époque est autour de nous, l’atmosphère est réussie, on s’y croirait! 
 
Par contre, le problème… c’est qu’il y a 5 autres livres à ces chroniques… et que les personnages de cette histoire se retrouvent presque tous dans d’autres romans et pièces de l’auteur (« À toi pour toujours, ta Marie-Lou », « Marcel poursuivi par les chiens », « la maison suspendue », etc. )… Et maintenant… je veux les lire tous! Pas le mois prochain, là… tout de suite!!!! Et je n’en possède aucun!!! Duuuure décision!!!!
 
8/10

Never let me go (Auprès de moi toujours) – Kazuo Ishiguro

Never-let-me-go.jpg Résumé coup-de-coeur.gif  
 » Jadis, Kathy, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelle raison les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kathy s’autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Une histoire d’une extraordinaire puissance, au fil de laquelle Kathy, Ruth et Tommy prennent peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n’a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d’adultes. « 
 
Commentaire
 
J’ai eu un réel coup de cœur pour ce livre. Je n’avais jamais lu Ishiguro auparavant et je ne savais absolument pas à quoi m’attendre mais je suis entrée dans ce volume à pieds joints et j’ai savouré chaque minute de lecture. Il est très difficile de le commenter sans trop en dire, sans rien révéler. Un roman à ambiance, dont l’intrigue se passe dans un monde fictionnel… mais pas tant que ça.   J’ai adoré la plume de l’auteur, calme, tranquille, tout en racontant une histoire poignante. Bien que certaines choses quant aux relations entre les trois personnages principaux demeurent en suspens, on les ressent tout au long du roman. 
 
La lecture de ce livre m’a (comme souvent) menée à une certaine réflexion, principalement au sujet de ce qui n’est « pas » dans ce livre (pas facile d’exprimer tout ça sans nuire à l’histoire qui est révélée peu à peu dans le roman). L’attitude des personnages, cette acceptation de ce qui est imposé m’a fait réfléchir à notre attitude face aux routines, aux conventions. Et menant mes pensées sur un autre chemin, je me suis demandé : comment la civilisation aurait-elle réagi, si ce n’était pas de la fiction…   et j’ai essayé de ne pas me laisser tenter par la réponse réconfortante mais plutôt de prendre le temps d’y réfléchir. 
 
J’ai posé ce roman avec un drôle de sentiment, possiblement l’effet souhaité par l’auteur. Mais il demeure que j’ai adoré cette lecture prenante. Anecdote : je préfère le titre original en anglais (Never let me go) à celui de la version française… ça fait moins « eau de rose » et ce livre est tout sauf à l’eau de rose, selon mes critères! 
 
9,5/10

Interview with the vampire (Entretien avec un vampire) – Anne Rice

Vampire-1.jpg Résumé

Louis, vampire, accepte de raconter son histoire à un journaliste qui sera fasciné par le monde qu’il découvre.   Louis de la Pointe du Lac, suite à la mort de son frère, erre dans une grande mélancolie et souhaite mourir.  Cet état d’esprit est perçu par Lestat, un vampire, qui le mord et le transforme lui aussi en créature de la nuit.  

Louis nous raconte ses aventures, du milieu du 18e siècle jusqu’à nos jours, guidé par Lestat, vampire cruel et fascinant.  

Commentaire

Quand j’ai commencé cette série, j’ai littéralement été happée à l’intérieur!  Bon, j’avoue, j’ai dû dormir les lumières ouvertes pendant un bout, peureuse comme je suis (comme si ça changeait quoi que ce soit!!!).    J’ai, en fait, adoré les trois premiers tomes des « chroniques des vampires » pour connaître leurs origines et leur mythologie.  

L’atmosphère du roman est très sombre et teinté par la grande mélancolie de Louis, qui imprègne le roman.  On y sent son ambivalence et son désoeuvrement.  L’histoire est bien racontée, les mots choisis cadrent généralement avec l’atmosphère lourde et mystérieuse.   Aussitôt terminé, je me suis précipitée pour lire la suite et savoir ce que sont en réalité ces vampires.  Enlevant!

Commentaire à part:  beaucoup de détails de ce livre sont contredits par la suite par Lestat dans les volumes subséquents.  Ok, cette histoire est le récit de Louis… mais je ne peux m’empêcher de penser que l’auteur a changé d’idée par la suite et ait décidé d’attribuer des mensonges à Louis pour pouvoir poursuivre dans la voie qu’elle a choisie ensuite…  Je ne sais pas pourquoi… mais ça me tracasse!!! 

8,5/10

Les fous de bassan – Anne Hébert

Fous-de-bassan.jpg Résumé
« un des derniers soirs de l’été 1936 deux jeunes adolescentes disparaissent sur la grève.  Dans le village de Griffin Creek, face à la mer et au vent, chacun sait que cette tragédie vient de loin: de l’histoire d’un peuple soumis aux commandements de Dieu. »

Commentaire

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre d’Anne Hébert.  En fait, j’ai surtout aimé son écriture, dans laquelle on entend le vent et les cris des fous de bassan.  La structure du roman, par livres de différentes personnes est aussi très intéressante.  On y parle de fatalité, de personnalités usées par le vent et la mer et surtout de folie, mot qui revient constamment dans les pages.    L’histoire, à travers différents yeux, les personnages, leurs mots se révèle peu à peu.  Le choix des mots… la poésie de cette écriture.  On se laisse emporter! 

Des blogs où je vais me balader!

Bien entendu, je n’ai pas pris « dans les airs » l’idée de créer mon blog-lecture.  Depuis que je visite le net, j’avais déniché quelques endroits où des lecteurs passionnés venaient commenter leurs lectures.  J’indique ici ceux que je visite le plus souvent, soit pour la quantité de livres commentés (ça donne toujours des idées de lecture), pour la qualité des commentaires ou encore pour leurs goûts de lecture qui semblent ressembler aux miens.  

Voici donc les sites de lecture qui font partie de mes favoris et qui m’ont donné le goût de monter mon propre blog de lecture!  Mon inspiration, quoi!   J’imagine qu’il faut la permission des auteurs pour les mettre en liens directs sur le blog… mais je suis un peu gênée à l’idée de le demander! 😉

La bibliothèque d’Allie
Je le visite depuis un bon bout de temps et c’est surement celui que je lis le plus souvent.  Beaucoup de critiques, des choix variés, de fréquentes mises à jour et des dossiers intéressants.  De plus, 90% du temps, si elle aime, j’aime aussi!  Allie semble très sympathique et c’est le seul site où j’ose laisser des commentaires. 

Lily et ses livres
Des billets assez longs, beaucoup de choix de lectures, beaucoup de découvertes. 

Thé toi et lis 
La suite du site « Mes lectures » créé par Flo.  L’un des premiers que j’ai fréquentés, en fait.  Je découvre beaucoup de choses que je ne connais pas sur ce site et je trouve toujours les commentaires assez élaborés et intéressants à lire!

Les lectures de Kalistina
Beaucoup de critiques, des titres que, souvent, je ne connais pas mais n’est-ce pas le but de lire les blogs que de découvrir de nouvelles lectures?  Les commentaiers sont agréables à lire!

Les lectures de Majanissa
Des livres que je connais, d’autres que je connais moins mais que je peux découvrir!  Les billets me font souvent sourire et j’aime bien aller y faire un tour!

À explorer l’univers des blogs, j’ai pu constater de nombreux échanges de livres (swaps), clubs de lecture, jeux et activités.  Une véritable petite communauté!  Étant « nouvelle », je ne me suis pas vraiment risquée à participer!  Un jour, peut-être!

Et si c’était vrai – Marc Lévy

Et-si-c---tait-vrai.jpg Résumé

« Que penser d’une femme qui choisit le placart de votre salle de bains pour y passer ses journées?  Qui s’étonne que vous puissiez la voir?  Qui disparaît et reparaît à sa guise et qui prétend être plongée dans un profond coma à l’autre bout de la ville?  Faut-il lui faire consulter un psychiatre?  En consulter un soi-même?  Ou, tout au contraire, se laisser emporter par cette extravagante aventure?

Et si c’était vrai?

S’il était vrai qu’Arthur soit le seul homme qui puisse partager le secret de Lauren, comtempler celle que personne ne voit, parler à celle quep ersonne n’entend? »

Commentaire

Mon premier Marc Levy… et celui que j’ai préféré (bon, ok… « Sept jours pour une éternité n’arrive pas loin derrière).  Peut-être est-ce l’attrait de la nouveauté mais j’ai dévoré ce roman un peu « à l’eau de rose », je l’avoue! Mais j’ai beaucoup aimé le côté fantastique, impossible.  Ca donne le goût de croire à un peu n’importe quoi et de changer mon cadre de référence habituel.  Une écriture très facile à lire, un beau petit roman pour lire sur son patio avec un drink, au soleil, l’été!   J’ai beaucoup aimé cet « impossible… mais pas trop »!  Cute, cute, cute!  Bien meilleur que le film, à mon avis!

8,5/10

Aller à la barre d’outils