Émilie de la Nouvelle Lune III (Emily’s quest) – Lucy Maud Montgomery

--mily-3.gif Résumé

  Après avoir refusé un poste à New York offert par Miss Royal, Emilie est de retour à la Nouvelle Lune mais sans Ilse, Teddy et Perry, qui poursuivent leurs études à l’extérieur.   La vie se fait monotone à la Nouvelle Lune mais Dean Priest est présent pour Emily, qui, suite à un accident, semble éteinte. Réussira-t-elle à gravir le sentier qui mène vers l’accomplissement de ses rêves?
 
Commentaire
 
Dernier volet de cette série qui a beaucoup compté dans ma vie de lectrice.   Si, en l’absence de Teddy, Perry et Ilse, les aventures d’Émilie sont moins exaltantes mais on la sent à l’aube de l’âge adulte et habitée de sentiments contraires. On sent sa résignation, sa fierté blessée et la passion sous-jacente.   On voit Émilie aller tranquillement vers la réalisation de ses rêves.   Si le livre en soi m’a un peu moins plu que les deux précédents (on ne ressens que trop la solitude, la peine et les deuils d’Émilie face aux changements perpétuels de la vie), la fin lui donne des points bonus!!!!
 

8,5/10

000cocos.gif

Le Nom de la rose – Umberto Eco

Nom-de-la-rose.jpg Résumé 

  « Rien ne va plus dans la chrétienté. Rebelles à toute autorité, des bandes d’hérétiques sillonnent les royaumes et servent à leur insu le jeu impitoyable des pouvoirs. En arrivant dans le havre de sérénité et de neutralité qu’est l’abbaye située entre Provence et Ligurie, en l’an de grâce et de disgrâce 1327, l’ex-inquisiteur Guillaume de Baskerville, accompagné de son secrétaire, se voit prié par l’abbé de découvrir qui a poussé un des moines à se fracasser les os au pied des vénérables murailles. Crimes, stupre, vice, hérésie, tout va alors advenir en l’espace de sept jours. »
 
Commentaire
 
J’ai terminé ce livre il y a déjà quelques jours mais j’ai eu besoin d’y réfléchir avant d’écrire mon commentaire ou de lire autre chose. Je ne crois pas être bien originale en disant que j’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture mais que je la qualifierais de difficile, du moins pour moi!
 
Tout d’abord, la religion et moi, ça fait deux. Les pratiques religieuses n’ont accompagné ni mon enfance, ni mon âge adulte. J’y connais très peu de choses, à part ce que nous avons appris à l’école primaire et ce que j’en ai lu dans les romans par la suite.   Il est donc facile d’imaginer à quel point j’étais « perdue » dans les premières pages, qui mettent en relief les contextes historiques et religieux de l’époque! Le début de ma lecture a avancé tranquillement; j’avais trop de notions à assimiler. Je crois d’ailleurs que la plupart de ces précisions au sujet de l’histoire, des personnages et des diverses interprétations religieuses en général étaient importantes pour bien saisir la portée et la motivation des actions qui sont posées dans le roman. En effet, il s’agit d’une mentalité tellement différente de la mienne et de celle du milieu dans lequel je vis que sans ces précisions, cette imprégnation continuelle de l’atmosphère dans lequel sont plongés les protagonistes que je n’aurais pas pu apprécier le livre et l’intrigue à leur juste valeur.  
 
D’ailleurs, j’ai appris énormément dans cette lecture, que ce soit au sujet de l’histoire de la religion catholique, des oppositions entre l’Empereur et le Pape, de l’hérésie de l’époque, de l’émergence de la science et des différentes communautés de moines. J’ai pu réaliser à jusqu’à quel point les diverses interprétations des Écrits pouvaient influencer le monde socio-politique de l’époque et mieux comprendre ce que ces diverses interprétations de ce qui était « saint » et de ce qui était « hérétique » pouvaient impliquer. 
 
Lorsque j’ai eu bien assimilé « qui était qui » et « qui pensait quoi », j’ai vraiment pu plonger dans le roman et avoir de la difficulté à revenir de ce grand dépaysement. L’enquête de frère Guillaume est bien exposée, on nous mène sur de nombreuses pistes et l’angle sous lequel elle est menée (la religion, le savoir) est différent. J’avais deviné le « comment » et une partie du « pourquoi » mais j’avais des doute sur le « qui » et sur l’explication.
 
Le seul petit bémol pour moi (en raison, probablement, de mes intérêts), c’est que certaines discussions théologiques auraient pu être légèrement écourtées (ici, j’en connais qui ne sont pas d’accord avec moi!). J’ai trouvé quelques passages, particulièrement au début, un peu ardus et répétitifs. Je n’aurais jamais, jamais cru que mon latin du secondaire me servirait un jour!!!! 
 
En résumé, un excellent livre, si on aime les romans érudits, théologiques et historiques… et si on a un peu de temps!
 
Au fait… question ouverte de la fille qui ne connaît rien de rien en théologie… pouvez-vous bien me dire pourquoi le livre s’appelle « Le nom de la rose »??? J’ai beau chercher… aucune idée!
 
9/10

Des liens!

Finalement, j’ai ajouté dans ma sections « visites » les blogs littéraires que je connais et où je vais fureter le plus souvent.   Ce sont des sites que je trouve vraiment intéressants et où je fais à chaque fois de belles découvertes!

Si les auteures ont des objections, elle n’ont qu’à me le faire savoir et je retirerai les dits liens! 

J’ai aussi ajouté deux liens vers les touts nouveaux blogs de deux personnes qui ont été assez gentilles pour me laisser des commentaires.  

Il s’agit de Mallory et de Flo qui viennent, tout comme moi, de créer un carnet de leurs lectures.  J’ai indiqué  *nouveau blog* dans ma section « liens » pour que ce soit bien clair que ce sont des blogs qui viennent tout juste de voir le jour et qui se verront certainement enrichis très bientôt de nombreux articles!

Holes (Le passage) – Louis Sachar

Holes.jpg Résumé

  « Stanley Yelnats est sous l’emprise d’une malédiction. Une malédiction qui a commencé avec son arrière-arrière-grand-père et qui s’est poursuivie à travers les générations de Yelnats depuis. Maintenant, Stanley a été injustement envoyé à un centre de détention pour garçons, le Camp Green Lake, où les garçons endurcissent leur caractère en creusant toute la journée, à chaque jour, des trous d’exactement 5 pieds de largeur et 5 pieds de profondeur.   Il n’y a pas de lac au Camp Green Lake, mais vraiment beaucoup de trous. 
 
Stranley réalise rapidement qu’il n’y a pas que l’amélioration des caractères qui soit en jeu au Camp Green Lake. Les garçons creusent des trous parce qu’il y a quelque chose à trouver. Qu’est-ce qui peut bien être enterré sous un lac asséché? Stanley tente de déterrer la vérité dans ce conte inventif et sombrement humoristique. »
 
Commentaire
 
La vérité? J’ai trouvé cette lecture pénible de bout en bout. Sèche.  On m’avait dit que c’était un chef d’œuvre pour la jeunesse et je me suis ennuyée tout au long de ce livre. Peut-être que l’atmosphère de sécheresse et de désolation avait trop bien fait son œuvre mais j’ai vraiment eu de la difficulté à accrocher à l’histoire. Peut-être est-ce trop « jeunesse » pour le moment où je l’ai lu… peut-être que je m’attendais à autre chose. 
 
Il y a pourtant des thèmes intéressants, mais je n’ai tout simplement pas accroché. Même le dénouement ne m’a pas inspirée. Bref, je n’ai pas l’intention d’ouvrir ce livre à nouveau!   Plusieurs personnes de ma connaissance ont, pour leur part, adoré ce livre et me l’avaient chaudement recommandé. Comme quoi il est difficile de prévoir, parfois!
 

2/10

Les royaumes du monde (À la croisée des mondes I)- Philippe Pullman

RoyaumesNord-copie-1.jpg Résumé coup-de-coeur.gif

  « Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée d’une prestigieuse université anglaise, est-elle l’objet de tant d’attentions? De quelle mystérieuse mission est-elle investie? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces. Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde. »
 
Commentaire
 
Quelle série emballante que « À la croisée des mondes » !!! Juste le fait de relire mes commentaires du temps m’a donné le goût de relire la série, ce que je risque de faire pendant mes vacances de Noël, au coin du feu!
 
Avec « À la croisée des mondes », on s’évade dans un autre univers. Un récit d’aventures où Lyra devra résoudre des mystères et où elle rencontrera des alliés merveilleux et d’implacables ennemis. Je veux un ours comme Iorek!!! L’histoire est différente et captivante et dès que j’ai commencé à comprendre de quoi il est question, j’ai sauté à pieds joints dans cette histoire et j’ai dévoré la série!
 
On parle de courage, d’aventure, de quête de soi et de mystère. Bien entendu, il se termine sur un mystère qui nous presse à livre le second volume! Un très beau livre jeunesse que je vais de ce pas rajouter dans mes coups de cœur! 
 
9/10

La Tour des Anges (À la croisée des mondes II) – Philip Pullman

tour-des-anges.jpg Résumé coup-de-coeur.gif  
« Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années est persuadé d’avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittagazze, la ville au-delà de l’Aurore, il rencontre Lyra. Ensemble, les deux enfants devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse tour des Anges. »
 
Commentaire
 
La suite de « Les royaumes du Nord ».   Le début du livre m’a laissée quelque peu perplexe car nous y faisons la rencontre de Will, qui, au départ, n’a pas grand-chose à voir avec Lyra et l’aventure dont j’avais si hâte de connaître la suite!   Mais la narration demeure intéressante, le rythme bien dosé et je voilà vite repartie dans ce monde… ou plutôt ces mondes parallèles! 
 
J’ai beaucoup aimé la rencontre de Will et de Lyra qui acceptent leurs différences et s’allient dans leurs quêtes, qui apparaissent bien différentes. Encore une fois, la route est parsemée d’embûches et d’épreuves. Cittagazze m’a aussi fait réfléchir sur le passage à l’âge adulte, sur la perte des illusions de l’enfance. Encore une fois, la fin de l’aventure m’a fait me précipiter sur le roman suivant!!! 
 
9/10

Le miroir d’ambre (À la croisée des mondes III) – Philip Pullman

miroir-d-ambre.jpg Résumé  coup-de-coeur.gif

  « Lyra, l’héroïne des Royaumes du Nord et de La tour des anges, est retenue prisonnière par sa mère, l’ambitieuse et cruelle Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Will, le compagnon de Lyra, armé du poignard Subtil, s’est lancé à sa recherche, escorté de deux anges, Balthamos et Baruch. Avec leur aide, il parviendra à délivrer son amie. Mais, à son réveille, Lyra lui annonce qu’une mission encore plus périlleuse les attend : ils doivent descendre dans le monde des morts. »
 
Commentaire
 
Troisième et dernier volet de la trilogie de Philip Pullman. Dans ce volume, beaucoup plus sombre que les précédents, nous voyons se résoudre, un à un,  les mystères que l’auteur a tissés pour nous tout au long de la trilogie.  On y célèbre encore une fois, de façon détournée, la différence (différence entre les mondes, les espèces) et le respect de celle-ci. Un hymne à la vie, à construire la vie ici et maintenant, à regarder en avant. De plus, nous sentons une critique sociale et de la religion assez présente tout au long du roman, critique qui ne nuit toutefois pas à l’action; au contraire, elle l’enrichit!
 
Le rythme est enlevant, le récit soutenu et intéressant. Les mondes sont, encore une fois, fantastiques, mystérieux… je voulais y entrer! Les personnages de Lyra et Will sont beaux à voir évoluer, de par la pureté de leurs sentiments, leur courage, leur fidélité et leur aspiration à un monde meilleur… leur propre Royaume des cieux.   Après avoir fermé le livre, je suis restée soucieuse quelques jours, encore plongée dans ce monde que je venais de quitter. 
 

9/10

Challenge ABC 2008

Je suis incorrigible!

Mon challenge 2007 n’est qu’à la moitié (je ne l’ai commencé que depuis quelques semaines…  j’vais réussir!!!) mais me voilà déjà à penser à celui de 2008!  J’ai d’ailleurs décidé de participer officiellement sur le blog challenge ABC 2008.  J’ai commencé à sortir une liste de titres mais elle demeure incomplète.  J’essaie de découvrir de nouveaux auteurs et jusqu’à maintenant, ça a fonctionné!!!

Voici donc mon ébauche de liste, qui sera – je l’espère – complétée bientôt!!!

Je suis ouverte aux commentaires et aux suggestions!

 
Auteur
Titre
A
Allende Isabel
B
Benaquista Tonino
Saga  coup-de-coeur.gif    9/10
C
Cinq-Fraix Laurence
Family Pride
D
Dupont Éric 
Voleurs de sucre coup-de-coeur.gif   9/10   
E
Everett Percival 
Désert américain 
F
Foer Jonathan Safran
G
Gaiman Neil
American gods  coup-de-coeur.gif   9/10   
H
Huston Nancy
Prodige 9/10                        
I
Ibanes Andres
L’ombre de l’oiseau lyre
J
Japrisot Sébastien
Un long dimanche de fiançailles
K
Kawakami Hiromi
L
Labrèche Marie-Sissi
Borderline  8/10
M
Mosse Kate
Labyrinthe
N
Neville Katherine
The eight
O
Olafur Johann Olafsson 
Retour en Islande 
P
Pennac Daniel
Q
Quint Michel
Effroyables jardins  8.5/10 
R
Russo Richard
S
Somoza Jose Carlos
La dame no 13
T
Tünström Göran 
U
Uhlman Fred
V
Vigneault Guillaume
Chercher le vent
W
Waters Sarah
X
Xinran
Funérailles célestes
Y
Yourcenar Marguerite 
Nouvelles orientales
Z
Zeller Florian 

Mes amis, mes amours – Marc Lévy

Amis-amours.jpg Résumé

  « Quand deux pères trentenaires réinventent la vie en s’installant sous un même toit, ils s’imposent deux règles, pas de babysitter et pas de présence féminine dans la maison.
 
Dans le village français, au cœur de Londres, une histoire d’amitié, des histoires d’amour, de destins qui se croisent au fil d’une comédie tendre et enlevée. »
 
Commentaire
 
Sincèrement? J’ai rarement trouvé un livre aussi ennuyant et sans intérêt. Et je l’ai acheté dès sa sortie, en grand format, en plus! Premièrement, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire (en fait, je n’y suis pas arrivée) et à m’attacher aux personnages (ça non plus, je n’y suis pas arrivée) qui pensent d’une façon invraisemblable sans être originale. J’ai terminé le livre parce que je me disais qu’il allait sûrement se passer quelque chose d’intéressant. Hélas non. Plus je lis Marc Levy et moins j’aime… c’est mauvais signe. Et j’avoue ne pas avoir très envie de lire son dernier livre.  Par contre, je sais que plusieurs adorent… ça ne reste que mon opinion! 😉
 
3/10

Lucas – Kevin Brooks

Lucas.jpg  Résumé

  Pendant un inoubliable après-midi d’été, Caitlin rencontre un garçon nommé Lucas et son monde chavire. Lucas est tout ce que Caitlin voudrait être. Brave. Honnête. Libre. Et il est également ce que les gens autour d’elle craignent par-dessus tout.
 
Alors que Caitlin tente de découvrir qui elle est dans les dédales sans pardon d’une petite ville, elle est mystérieusement attirée vers Lucas. Il y aura des conséquences. Quand la ville se ligue contre lui, Caitlin doit faire le choix le plus difficile de sa vie… 
 
Commentaire
 
J’ai choisi ce livre au hasard, dans une section jeunesse du Chapters de la rue Ste-Catherine. Probablement pour tuer le temps dans l’autobus, encore une fois! Le hasard a toutefois bien fait les choses car j’ai beaucoup apprécié ce petit livre pour les adolescents, où nous rencontrons Lucas, être mystérieux et complètement libre, qui semble venir d’un autre monde et qui semble donner du courage.  
 
L’atmosphère a été créée efficacement, on arrive presque à sentir la mer. J’ai été, comme la narratrice, entraînée dans l’univers de Lucas et j’ai bien aimé la lecture. On sent l’atmosphère du petit village, qui se retourne contre l’étranger qui leur fait peur parce qu’il est « trop ».   Un beau livre pour jeunes, que j’ai vraiment apprécié!
 
8,5/10

Aller à la barre d’outils