La georgienne – Anne Rivers Siddons

La-georgienne.jpg Résumé  

Shep et Lucy eu une jeunesse doré dans la haute bourgeoisie d’Atlanta, les Roses et les Gods, héritiers d’un monde révolu.  Mais les deux protagonistes ne sont pas typiquement moulés pour la vie qui leur est destinée: Lucy est trop rebelle, trop peu grande dame et Shep est trop timide et introverti.  Leur histoire et leurs drames sont racontés, de l’enfance à l’âge adulte.     
 

Commentaire

Selon mes amis « qui connaissent la littérature », ce n’est ni plus ni moins qu’un gros roman harlequin.  Peut-être.  Mais j’ai aiiimé ça!!!!!  Suite à mon époque « Autant en emporte le vent », je n’ai pu qu’être attirée par la lecture de ce livre qui raconte l’histoire, en quelque sorte, de leurs héritiers, dans un monde où la tradition et l’apparence occupe une place prédominante.
 
J’a lu ce livre à quelques reprises et à chaque fois, je suis entrée dans l’histoire des protagonistes, j’ai eu le goût de secouer Shep, de débrancher son téléphone, de secouer Lucy…  Bref, je ne le mets par « coup de coeur » parce que bon, faut croire que mes amis « qui connaissent la littérature » ont peut-être eu une influence sur moi et que ça me gêne un p’tit peu… mais c’est pas loin!!!!

8,5/10
 

Les quatre saisons de Violetta – Chrystine Brouillette

Les-4-saisons-de-Violetta.jpg Résumé  

Violetta naît des amours de Flora et du compte Lorenzo, sorcier, qui a caché sa véritable nature à Flora et l’a tuée ensuite.  S’ensuit un tournoi magique entre Lorenzo et Violetta, qui s’étalera dans ses quatre vies successives.

Commentaire

La vérité???  C’est le pire livre que j’ai lu à vie.  Des amis me l’avaient chaudement conseillé mais j’ai juste pas été capable.  D’abord, j’ai détesté l’écriture.  Il me semble qu’avec ce thème, l’écriture « jeunesse » ne me convenait pas.  Ensuite, il est tellement méchant, le Lorenzo… c’est incroyable.  C’est méchant, c’est gratuit… parfois dégueulasse.  Il tue pour le fun.  En fait, tout le long, Lorenzo veut tuer Violetta qui a quatre vies.  Je sais qu’il réussit une couple de fois, mais je sais pas qui gagne le fameux tournoi car je n’ai jamais trouvé le courage de lire jusqu’au bout.  En plus d’être pas à mon goût, ça devenait répétitif… toujours à mon goût.  

Bref, j’ai détesté!  Et c’est rare que je dis ça!

1/10

Le petit prince – Antoine de Saint-Exupéry

Le-petit-prince.jpg Résumé   coup-de-coeur.gif

Un aviateur dont l’avion s’est écrasé dans le désert voit soudain apparaître, sorti de nulle part, un drôle de petit bonhomme qui lui demande : « dessine-moi un mouton ».  Au fil des pages, le petit prince, qui ne répond jamais aux questions qui lui sont posées, raconte son aventure depuis sa planète où l’attend sa rose.   
 

Commentaire

Livre d’enfance qui m’accompagne depuis.  En fait, j’ai un calendrier du petit prince, un tapis de souris du petit prince, un agenda du petit prince, un étui à crayons du petit prince, des signets du petit prince, des verres du petit prince… Bref… pas mal de choses qui me rappellent cette histoire à la fois belle et simple.  En peu de mots, avec des images fortes, l’auteur nous emporte et nous rappelle quelques grandes vérités. 

Une petite merveille à lire et à relire!

10/10

Secret diaries – Janice Harrell

Secret-diaries.jpg Résumé  

Dès que Joanna arrive dans sa nouvelle école, elle veut être des leurs, prendre la place de Laurie et faire partie de ce groupe.  Irrésistiblement attirée par Penn et fascinée par ses amis, elle parvient à s’y intégrer… mais à quel prix?   
 
Commentaire
En fait, c’est une série de trois volumes (temptation – betrayal – escape) et je crois qu’ils ont été traduits sous le titre de « journal intime » dans une collection de livre d’horreur pour ados.  

J’ai acheté ces livres quand j’étais à l’université, dans une vente débarras à l’hôpital Ste-Justine… 50 cents le livre, en fait.  Je voulais encourager une cause, j’étais épuisée et pas en nerfs de lire des trucs « sérieux », en raison de la montagne de lectures « orthophoniques » qui m’attendaient.  J’ai fini par dévorer cette petite série, bien qu’elle soit écrite très « ado ».  

Peut-être ai-je tant apprécié cette lecture parce qu’il y a des ressemblances (très, très évidentes, j’avoue) avec l’un de mes livres préférés « le maître des illusions » de Donna Tartt, surtout au début de l’histoire.  Quoi qu’il en soit, lecture très apprécié par l’universitaire débordée que j’étais alors!!!

8/10 

Soutien-gorge rose et veston noir – Rafaelle Germain

Soutien-gorge-rose.jpg Résumé coup-de-coeur.gif

« La première clause du Manifeste du Célibat était pourtant claire : « être et demeurer célibataire ».  Voilà le but que s’étaient donnés Chloé, Antoine et Juliette, trois amis qui ne croyaient pas en l’amour.  Ils y seraient peut-être arrivés si Chloé n’avait pas décidé, un jour, de partir à la recherche du grand amour.  Celui dont elle rêvait petite en demandant à sa mère si elle allait le trouver. Cette dernière lui répondait alors: « qué sera, sera »…  
Et c’est ce que Chloé découvrira, à travers ses joies et ses peines, ses difficultés et ses surprises: les voies de l’amour sont impénétrables »  
 
Commentaire
De la « chick lit » ??  Pourquoi pas!  C’est définitivement mon préféré dans cette catégorie de lecture légère et « de filles » !!!!  Chloé, l’héroïne, est comique, fonceuse et fragile à la fois.  J’ai beaucoup aimé les dialogues savoureux et les situations très contemporaines dans lesquelles les personnages se retrouvent.  J’ai apprécié leur petit monde et leurs réalités.  Et j’avoue m’être retrouvée un peu dans le personnage qui ne veut pas être une « fille-fille » !!!

Bon, ok, la fin est un peu prévisible… mais c’est cuuuuute!!!!!

9/10

000cocos.gif

Amours, chocolats et autres cochonneries… – Evelyne Gauthier

Amour--chocolats.jpg Résumé
Que faire quand on a 28 ans, beaucoup d’imagination, qu’on s’appelle Amélie Tremblay, qu’on est un brin cynique, un peu cinglée, plutôt fantasque, pas mal délurée, assez tordue, franchement irrévérencieuse, et qu’on se donne pour défi d’améliorer sa vie et ce, avant la trentaine?  Que faire quand on est une jeune femme insatisfaite de ce qu’on a dans la vie et qu’on est déterminée à tout essayer, jusqu’aux pires sottises, pour mettre de l’ordre dans son existence et atteindre ses objectifs, même les plus bizarres?  Est-ce en trouvant un homme, un meilleur emploi ou un meilleur logement?  En prenant des résolutions ou en s’achetant un chien?

En compagnie de ses amis, à la fois source de force, d’inspiration et de problèmes, face à une patronne-vampire abusive, à des parents protecteurs, à une soeur parfaite, et en proie à des relations fort houleuses avec la gent masculine, Amélie cherche à faire sa place.  Parviendra-t-elle à trouver l’amour de sa vie, le boulot de ses rêves, le chien idéal, ou même la promesse d’une existence plus satisfaisante? »

Commentaire
J’avais, face à ce roman, l’attente d’une « chick lit » agréable, qui me ferait sourire.  Oui, ça a pu me faire sourire.  Mais je n’ai pas trouvé le truc si différent de ce que j’avais déjà lu et, à mon goût à moi, l’héroïne était un peu plate et plus ou moins intéressante.  Je n’ai pas réussi à m’intéresser à ses hommes ou à ses aventures.  Son histoire d’amour ne m’a pas non plus fait rêver.  Les relations ne m’apparaissent pas très profondes et je n’ai pas vraiment accroché.  Et ça ne m’a pas fait vraiment rire non plus… sourire, à quelques endroits.

Ce n’est pas vraiment plate, ça se lit très bien, mais ce n’es pas pour moi un chef d’oeuvre du genre.  Ordinaire, quoi…

6/10

Les justes – Albert Camus

Les-justes.jpg Résumé   coup-de-coeur.gif

En Russie, à la veille d’un attentat contre le grand-duc, un groupe de révolutionnaires vit les dernières heures avant d’aller lancer la bombe fatidique.     

Commentaire

Ma pièce de théâtre préférée.  Définitivement.  Une pièce que je relis et dont je savoure chaque phrase, m’imaginant les acteurs sous mes yeux.  Je termine en pleurs à chaque fois!  Je m’exalte avec Yanek, m’emporte avec Stepan et ressent la détresse et la résolution de Dora. 

La révolution russe sous l’angle des révolutionnaires, qui tuent en espérant que « la Russie sera belle »…  Gros, gros coup de coeur pour moi!

10/10
 

Docteur Jivago – Boris Pasternak

docteur-jivago.jpg Résumé   coup-de-coeur.gif

Iouri Jivago, médecin, est né dans la  bourgeoisie Russe et est marié avec Tonia, son amie d’enfance.  Lara, issue d’un autre milieu, s’efforce s’éloigner du protecteur de sa mère pour refaire sa vie.  Iouri et Lara se croisent dans un hôpital où ils travaillent tous deux.  La révolution fait rage et tous deux vivront un interlude amoureux qui marquera Iouri à jamais.     
 

Commentaire

Il fut une période au cours de mon adolescence, où je me passionnais pour l’histoire de la Russie, de la révolution Russe, en particulier.  Je m’étais donc attelée à cet épais bouquin après avoir patiné sur des musiques du film du même nom. 

J’avoue qu’au début du livre, il y a tellement de personnages, tellement de diminutifs inattendus (une chance, il y a un index au début, sinon je ne m’en serais pas sortie!) que ça m’a pris du temps à embarquer dans l’histoire.  Mais une fois dedans… j’ai tout simplement adoré.  J’aime les romans qui nous font ressentir les atmosphères et dans celui-ci, j’ai été transportée vers un monde de vent et de froid (ok… j’avoue que ça, c’est pas difficile à imaginer, vu l’endroit où j’habite!!) où la guerre fait rage et où rien n’est acquis, où tout est éphémère.  J’ai vogué au rythme de l’histoire d’amour et retenu mes larmes quand ils ont dû se séparer, en raison de la guerre qui ne se contente pas de détruire des buildings et qui constitue une parenthèse hors du monde (horrible, celle-là) en soi, où les perspectives sont soudain différentes.     


9/10

Hééééééé oui… ils m’ont eue!

Je DÉTESTE ne pas finir un bouquin…

Vraiment, je déteste ça.  Je me dis toujours qu’il doit y avoir quelque chose de bien, un punch… ou encore que je vais apprécier le début du livre quand j’en connaîtrai la fin et que j’en découvrirai les symboles…

Visiblement, j’ai de la difficulté à suivre les conseils de Pennac, dans « Comme un roman » !!!

Mais ceux-là… ils m’ont eue…  Pour certains, j’ai bien réfléchi, et j’ai décidé que non, ils ne valaient pas un mal de tête…  Pour d’autre, je me suis dit qu’au pire, j’économiserais en somnifères… Et enfin, il y en a d’autres que j’essaie de lire une fois… deux fois… trois fois… et dont je finis toujours par oublier l’existence en les laissant accumuler la poussière en quelque part chez moi…

Ils sont peu nombreux…  mais bon, ils existent!  Un jour, je vais me mettre à jour dans mes chroniques et faire des commentaires plus complets!

Brouillette Chrystine – Les quatre saisons de Violetta
Je crois que je n’aime pas sa façon d’écrire… et j’ai trouvé ça tellement dégueulasse et méchant… Brrrrrrr… Le livre que j’ai vraiment le plus détesté dans ma vie!

Kinsella Sophie – L’accro du shopping
Toutes celles qui l’ont lu ont adoré… moi j’ai juste pas été capable de finir… je la trouvais tellement « niaiseuse », ça avait pas de sens… Bridget Jones (livre que j’ai aimé, quand même!) est une lumière, à côté.  bof, bof, bof…

Tartt Donna – Le petit copain 
Livre somnifère par excellence… voir la critique!

Sonia Marmen – Coeur de Gaël
J’sais pas pourquoi, mais j’ai pas accroché, j’ai pas aimé ça, je trouvais ça mal écrit (goût perso d’une fille qui est loooooin d’avoir étudié en littérature) avec des accents de Gabaldon… pays, époque… pas de voyage dans le temps, par contre.  Banal… plein ont aimé, mais je n’ai pas le goût de finir.

Je dis pas que ce n’est pas bon, je sais que plusieurs ont adoré!  Mais je ne pense pas faire aucun autre essai avec ces livres… ça suuuuffit!!!!

Le fantôme de l’opéra – Gaston Leroux

fant--me-de-l-op--ra.jpg Résumé   coup-de-coeur.gif

« Le fantôme de l’Opéra a existé. J’avais été frappé dès l’abord que je commençai à compulser les archives de l’Académie nationale de musique par la coïncidence surprenante des phénomènes attribués au fantôme et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames, et je devais bientôt être conduit à cette idée que l’on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là. ».  
 

Commentaire

Le livre relate l’histoire du mystérieux fantôme de l’opéra, tombé amoureux de Christine Daaé, chanteuse à l’opéra de Paris.   Il est encore une fois question de l’un de mes « classiques » d’adolescence, que je connais par cœur. L’histoire est racontée comme un roman policier, où le mystère du fantôme plane sur l’opéra de Paris.  J’ai été tenue en haleine du début à la fin et j’ai été fascinée par le personnage du fantôme. Tout au long, nous sommes entraînés dans l’atmosphère magique de l’opéra de Paris (lieu mythique pour
la Saguenéenne que je suis) et de ses nombreux recoins.   J’ai vraiment adoré me promener, quelques années plus tard, en ce même lieu et chercher la fameuse première loge numéro 5! 
 
J’ai aussi adoré le livre « Phantom », écrit plusieurs années plus tard par Susan Kay, qui raconte la vie secrète (et imaginée par cette auteure) de ce personnage mythique. 

9/10

000cocos.gif

Aller à la barre d’outils