Le club Jane Austen – Karen Joy Fowler

Club-Jane-Austen.jpg Résumé

« En ce début de XXIe siècle, un club singulier voit le jour en Californie.  Comme d’autres jouent au bridge, cinq femmes et un homme se rencontrent régulièrement autour de l’oauvre de Jane Austen.  S’ensuit une sublime chronique sur l’air du temps où la voix de la plus grande romancière anglaise vient éclairer l’éternelle tragi-comédie des sentiments, et son tourbillon de rencontres, d’épreuves, de séductions et de jeux entre l’impossible et le possible que seul peut dénouer l’amour.  Car, comme vont le découvrir les membres du club, il n’est peut-être de plus belle fiction que la plus ordinaire des vies ». 

Commentaire

J’ai choisi ce livre parce que ça parlait de Jane Austen et d’un club de lecture, sujets qui m’ont immédiatement attirée.  Je n’en avais même jamais entendu parler, pourtant, des Austeneries, j’en ai lu plusieurs.   J’aurais tellement voulu aimer ce livre mais malheureusement, il ne m’a pas accrochée plus que ça.  Je crois que je m’attendais à autre chose… j’aurais aimé davantage de discussions que Austen et je n’ai pas vraiment apprécié celles qui m’étaient proposées.  Ce ne sont vraiment pas tous les personnages qui m’ont intéressée.  J’ai par contre apprécié l’histoire de Sylvia et Daniel et j’ai souri devant Jocelyn ainsi que Grigg…  Les autres… plus ou moins. 

Le livre se lit toutefois très bien sauf que ce ne fut pas une lecture marquante pour moi.  

6/10

L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

Ombre-du-vent.jpg Résumé coup-de-coeur.gif

« Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.  

Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique: le Cimetière des Livres Oubiés.   L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à une étrange rituel qui se transmet de génération en génération: il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers.  Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme d’une ville » : L’ombre du vent. »

Commentaire

Un gros coup de coeur pour moi que ce livre, qui m’a, dès le début, interpellée avec l’aventure dans le Cimetière.  J’ai beaucoup aimé l’écriture, simple mais belle et j’ai vraiment ressenti l’atmosphère pesante, tendue, gothique qui plane sur le roman.  L’ombre de la guerre plane toujours et est omniprésente.  L’histoire d’une recherche, recherche de Julian Carax mais recherche de lui-même pour le jeune Daniel.  Les ressemblances entre les vies des deux personnages principaux les poussent l’un vers l’autre… Les intrigues sont entremêlées et la vérité nous est révélée par parcelles, par l’intermédiaire des témoins de la vie de Julian.  Une fois que nous sommes entrés dans l’univers, il devient difficile d’en sortir.  Pour ma part, je voulais savoir l’histoire  (dont je me doutais, en partie, j’avoue) mais surtout connaître les sentiments des personnages et les différents liens entre eux.  J’ai vraiment été emportée!

Dommage que les livres de Julian n’existent pas pour vrai, j’aurais le goût de les lire là, maintenant, tout de suite!!!!!

Plusieurs phrases me sont restées en tête (j’aurais dû les noter 🙁 ) mais je me souviens de celle-ci : « … un livre est un miroir où nous trouvons seulement ce que nous portons déjà en nous… »   Un bon bouquin pour les amoureux des livres!!!

10/10 

On achève bien les chevaux – Horace Mac Coy

On-ach--ve-bien.jpg Résumé

« Gloria et moi avions été prévenus par des vieux routiers que la seule façon de tenir le coup jusqu’au bout dans un marathon de danse, c’était d’utiliser au mieux ces pauses de dix minutes grâce à une méthode précide: apprendre à manger son sandwich tout en se rasant et en se faisant soigner les pieds, apprendre à lire les journaux en dansant, apprendre à dormir sur l’épaule de son ou de sa partenaire; mais tout cela, c’étaient des trucs sde métier qui demandaient de l’entraînement.  Au début, nous eûmes beauocup de peine à nous y mettre, Gloria et moi.

Commentaire

Ils se connaissent à peine et participent à un marathon de danse, dans les années 30, en pleine crise aux États-Unis.  Ils ont connu bien des tourments et veulent gagner le 1000$ en prix qui sera attribué aux gagnants.  Et bon, de toute façon, un endroit où dormir, un repas chaud, c’est beaucoup mieux que leur quotidien sans espoir et surtout sans avenir.   Vous connaissez les marathons de danse?  Des mois sans dormir, au risque de sa santé.  C’est ne pas craindre les humiliations.  Ça a d’ailleurs été interdit à la fin des années 30 suite à des morts et des troubles graves de santé.  Bref, d’un glauque…

 

Dès le départ, on connait la fin.  Nous sommes au procès et nous savons que Gloria est morte.  Le roman, ce sont les 900 heures du marathon de danse, dans un style court, percutant, qui va droit au but (et souvent dans notre gueule). Cette vie, ce contexte historique, ces gens qui ne se gênaient pas pour profiter du désespoir des gens…. c’est assez atroce.   Et cette fin.  Et ce titre…  

9/10

Midnight for Charlie Bone (Minuit sonne pour Charlie Bone) – Jenny Nimmo

charlie-bone-1.jpg Résumé

« Charlie ne peut y croire.  Il peut entendre les gens parler dans les photographies.  Que lui arrive-t-il?  Pourquoi maintenant?

Ses horribles tantes sont enchantées de son nouveau talent.  Ils ont des plans pour lui.  

Avec les changements qui s’amorcent dans sa vie, il devra être chanceux pour survivre jusqu’à Noël »

Commentaire

Harry Potter, version 2 ?  Difficile de ne pas comparer ce livre avec la série de JK Rowling avec toutes les ressemblances:  Un jeune garçon qui se découvre des pouvoirs magiques et qui doit fréquenter un château étrange, où les enfants sont divisés en trois classes (les bleus, les verts, les violets) qui portent des capes et qui doit résoudre un mystére.  En fait, c’est le premier d’une série de livres (6 sont parus actuellement).  Les différences?  Chaque enfant a un seul pouvoir.  Ils n’étudient pas ces pouvoirs, personne ne leur enseigne comment les faire grandir… en fait, on ne sait pas trop pourquoi ils sont dans cette académie!!!!  Et en plus, Charlie revient chez lui toutes les fins de semaine, où il a affaire à ses deux grands-mères (la gentille et la méchante) et à sa mère.

Par contre, l’histoire (résoudre le mystère du Dr. Tolly) est intéressante et se lit très bien.  Il y a beaucoup de personnages, qui seront mieux décrits dans les livres ultérieurs mais on s’y retrouve facilement. Le livre est agréable à lire et on embarque facilement. C’est vraiment « jeunesse » par contre… dans la catégorie 9-12 ans dans les librairies!!!!

7/10

Charlie Bone and the time twister (Charlie Bone et le tourne-temps) – Jenny Nimmo

charlie-bone-2.jpg Résumé

« Charlie Bone espérait que la nouvelle session à Bloor’s Academy ne lui réserverait pas de mauvaises surprises.  Mais soudain, quand Henry Yewbeam aparaît, après un voyage dans le temps l’ayant amené de l’hiver glacial de 1916 à nos jours.

Avec les méchantes tantes Yewbeam et les Bloor qui veulent l’attraper, Henry aura besoin de l’aide de Charlie simplement pour rester en vie.  Bloor’s Academy peut être un endroit très dangereux… »

Commentaire

Deuxième volet de cette série, à mon avis plus intéressant et original que le premier.  La série se distingue davantage de Harry Potter, bien que les ressemblances soient toujours là. Nous somme toujours dans la même année scolaire quand l’aventure arrive et les rebondissements sont intéressants, le concept original.  On s’attache plus aux personnages, on apprend à les connaître et les excentricités décrites sont amusantes.  

La différence principale avec Harry… oui, c’est magique… mais c’est moins magique.  Là où Hogwarts fascine, Bloor’s fait peur. Charlie ne découvre pas ses talents avec émerveillement… il manque cette partie « merveilleux »…  Malgré tout, l’histoire est agréable à lire, une fois que nous avons cessé de comparer les deux livres (ce que j’ai eu beaucoup, beaucoup de difficulté à faire!!!)

8/10    

Charlie Bone and the Blue Boa (Charlie Bone et le Boa bleu) – Jenny Nimmo

charlie-bone-4.jpg Résumé

« Un garçon qui s’est perdu dans les greniers n’a plus jamais été revu. 

Belle, une nouvelle élève de douze ans, pose beaucoup trop de questions et habite avec la famille de Charlie.

Charlie Bone est intrigué mais il a ses propres problèmes.  Oncle Paton a disparu! »

Commentaire

Troisième volet de la série Charlie Bone où Charlie et ses amis vont à la rescousse d’Ollie Sparks, disparu à Bloor’s.  Ils ont à faire face à un boa bleu qui hante les Bloor’s (déjà vu??).  L’aventure est toutefois distincte, beaucoup moins violente.  Charlie Bone recherche son père, est un personnage attachant, même si sa personnalité demeure vague.  L’histoire se lit bien, c’est intéressant, on se demande comment ils vont s’en résoudre le problème.  Un bon livre jeunesse!

7,5/10

The castle of mirrors – Jenny Nimmo

charlie-bone-3.jpg Résumé

Charlie est de retour à Bloor’s Academy et il y découvre alors que des professeurs manquent à l’appel et qu’un nouvel élève, Joshua y est arrivé.  De plus, Charlie semble être poursuivi par un mystérieux cheval fantôme. 

Billy a maintenant des nouveaux parents… mais le rêve s’est transformé en cauchemar.  Une recherche dans le passé du petit garçon mènent Charlie et son oncle au Château des miroirs.  Comment sauver Billy?

Commentaire

Quatrième épisode de la série Charlie Bone.  Dans ce livre nous en apprenons davantage sur les légendes et nous retrouvons Charlie encore et toujours à la recherche de son père.  L’histoire est bâtie sur le même moule que les précédentes.  Beaucoup d’action, une intrigue intéressante, des mystères.  Joshua réussit à nous énerver de façon impressionnante!!!!

Une question demeure pour moi: à part être méchants… ils veulent quoi, les Bloor?  Du pouvoir??  Je ne comprends pas vraiment leur « but ultime » dans toute cette histoire!!!

8/10 

 

Charlie Bone and the hidden King – Jenny Nimmo

charlie-bone-5.jpg Résumé

« Charlie Bone s’éveille un matin d’hiver pour réaliser que tous les animaux de la ville ont disparu. Quelle force a été libérée et est-ce que le portrait du Roi Rouge a quelque chose à voir avec cette histoire? »

Commentaire

Beaucoup d’action dans ce cinquième volet de la série Charlie Bone.  C’est celui que j’ai préféré à date.  On y apprend beaucoup sur l’histoire du Roi Rouge et de nouveaux personnages apparaissent.  Grand-mère Maisie est tranformée en glaçon et on a envouté la mère de Charlie pour qu’elle oublie son mari.   Charlie doit résoudre le mystère de l’ombre et cherche, encore une fois, à retrouver son père.   On y trouve un genre de « fin » car j’avais cru comprendre que la série devait, au départ, comprendre 5 livres.  Un sixième tome est toutefois disponible.   J’ai vraiment accroché à cette histoire, j’avais hâte de connaître la fin!  Un bon livre jeunesse, encore une fois, comme le reste de la série, même si ce n’est pas « extraordinaire »!

8,5/10

Charlie Bone and the wilderness wolf – Jenny Nimmo

charlie-bone-7.jpg Résumé

« Dagbert Endless est un nouvel élève étrange, qui fait fuir tous les amis de Charlie.  En même temps, des hurlements distants se font entendre et terrorisent la population.  Y a-t-il un dangereux loup en liberté dans la nature? »

Commentaire

Sixième tome de la série Charlie Bone, et celui que j’ai le moins aimé jusqu’à présent. La plupart des mystères ont été résolus dans le volume 5 et on repart en neuf, avec les mêmes personnages.  On est moins dans l’histoire du Red King  mais plutôt dans ce mystère-là, précisément.  Bien sur, l’histoire se lit bien, l’intrigue est intéressante mais les péripéties avec Dagbert sont redondantes et il m’énerve autant que Joshua, ce qui est probablement le but!!!!  Et je ne sais toujours pas ce que les Bloor veulent, au fait, à part être vraiment, mais vraiment méchants!!!!

6/10

Un parfum de cèdre – Ann-Marie MacDonald

Parfum-de-c--dres.jpg Résumé

L’histoire d’une famille de New Waterford au début du siècle: James, Materia, Kathleen, Mercedes, Frances et Lily Piper. 
 Materia, la mère, qui s’est enfuie pour se marier avec James, le père, accordeur de piano.  Kathleen, la chanteuse, Mercedes, la mère de remplacement et Frances, la rebelle.   La saga d’une famille qui s’aime… mais qui s’aime très mal.  

Commentaire

J’avais de grandes attentes face à ce livre, que l’on m’avait vivement conseillé.  Si j’ai bien aimé la lecture, le livre n’est toutefois pas un grand coup de coeur (comme mes coups de coeur arrivent généralement quand je ne m’attends à rien, ce n’est guère surprenant!).  On y traite d’alcoolisme, de contrebande, de prostitution, d’homosexualité…   J’ai aimé la fin du roman, particulièrement l’histoire de Kathleen et son journal mais j’ai moins aimé la partie racontée par Frances.  Ce qui m’a troublée, particulièrement, c’est le style « suite-de-malheurs », avec lequel j’ai beaucoup de difficulté.   On se laisse facilement emporter par l’histoire et la lecture est agréable, malgré cet aspect qui me plait moins.  J’ai adoré le personnage de Kathleen et j’ai ragé devant James, qui veut tout faire pour ses filles parce qu’il les aime… mais qui s’y prend tellement, mais tellement mal…

7/10

000cocos.gif

Aller à la barre d’outils