On the fence – Kasie West

On-the-fence.jpgJ’avais lu des avis di-thy-ram-bi-ques sur les romans de Kasie West.  Dans ma boulimie actuelle de romances et de lectures ados, je l’ai lu tout de suite après qu’on me l’ait eu offert.   Ce que j’en ai pensé?  Pas mal, sans plus.   Une jolie petite romance, cute, avec une ado que j’ai bien aimée et surtout, une famille bien sympathique!

C’est donc l’histoire de Charlie.  Charlie a trois frères aînés et est le tomboy de la famille.  Depuis le décès de sa mère, elle est élevée par son père qui fait tout son possible pour s’en occuper le mieux possible.  Et il réussit, en fait.  Charlie est la meilleure pour les stats de baseball, elle peut plaquer n’importe quel mec et courir plus vite que la plupart de ses copains de classe.  Et en plus, elle adore ça.  Elle est super proche de ses grands frères et de leur meilleur copain et voisin Braden, qui la traînent partout et qui la protègent.   Or, pour payer son énième ticket de vitesse, son père l’oblige à se trouver un emploi.   Elle va donc se retrouver à travailler dans une boutique en ville.  Où l’on vend des vêtements.  Et du maquillage.

J’avoue que j’ai eu peur pendant un moment.  Je me suis dit : Ah non, pas un autre roman où la fille renie ce qu’elle est pour être une « vraie fille enfin, enlever ses lunettes et devenir une beauté fatale ».    Mais finalement, non.  C’est certes un roman d’amour et d’amitié mais aussi un roman où on retrouve beaucoup d’ouverture et surtout, une famille qui décide d’affronter ses démons.   Si Charlie découvre le plaisir de se sentir jolie et surtout, l’amitié là où elle n’aurait jamais pensé la trouver (des fiiiiilles.  Qui trippent maquillage, en plus), elle n’ose pas non plus montrer ce côté d’elle-même à ses frères et à Braden et a l’impression de vivre une double vie.  De plus, elle a des cauchemars récurrents.  C’est après l’un de ceux-ci qu’elle se retrouve dans la cour arrière, en pleine nuit, en même temps que Braden, où ils créent une petite parenthèses à eux pour parler pour vrai.

C’est l’évolution de Charlie que nous allons suivre.  Avec ses premières copines, son premier petit copain (qui n’est pas un con fini… ça m’a plu!) et sa recherche d’elle-même, à travers tout ça.  Jai beaucoup aimé l’armée de grands frères protecteurs, les questionnements de Charlie, son envie d’essayer, de ne pas se conformer à ce qui est attendu d’elle, tout en ayant peur du regard de ceux qu’elle aime le plus, ses frères, son père et Braden.  Toute cette partie-là est ma foi bien réussie.

Là où j’ai moins accroché, ça a été à l’histoire d’amour.  Une seconde, elle n’est pas en amour et la seconde d’après, c’est l’homme de sa vie.  Ok, ça arrive souvent à l’adolescence mais j’ai touvé, bizarrement, que ça ne fittait pas avec le personnage.

Donc, une jolie romance cutesy, agréable à lire sans être à tomber par terre.  Une vraie lecture d’été.

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mmh malgré les points négatifs je me laisserai peut-être tentée !

    1. Sam Rory: C’est une petite romance cute… il y a des points négatifs mais bon, ça se lit tout seul!

  2. J’avais repéré avec la couverture… J’aime bien ce que tu en dis sur le personnages, ses questionnements. Why not!

    1. Touloulou: La plupart aime encore plus que moi! Mais ce n’est pas mal du tout pour passer un bon moment!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils