Olympe de Gouges – Catel / Boquet

Le comment du pourquoi

Parce que la journée internationale des droits de la femme arrive. Et parce que « Féministe tant qu’il le faudra ».

Mon avis

Je connaissais pas vraiment Olympe de Gouges. Je savais juste qu’elle avait été guillotinée à la Révolution. Oui, je sais, je suis une mine de savoir (insérer rires en cannes). Dans cette BD biographique, on nous dresse un portrait assez extraordinaire de cette femme du 18e, féministe avant l’heure et libre par choix. Je suis assez familière avec ce format de BD, qui débute avec l’histoire de la mère de l’héroïne, pour ensuite se concentrer sur l’enfance et enfin sur l’âge adulte. Je savais fort bien à quoi m’attendre et si ce n’est ma pas ma préférée de cette série, j’ai quand même passé un très bon moment, très instructif, en fait.

Et pourquoi pas ma préférée? Simplement parce que je ne maîtrise pas très bien la période de la révolution française. Je connais les faits, mais je comprends assez mal comment on a pu en arriver à la Terreur et je mélange un peu tout le monde (à part les principaux). Du coup, j’ai moins apprécié les références historiques et je n’ai pas reconnu tout le monde. Ça enlève un peu de saveur au truc.

Ceci dit, Olympe de Gouges en avait dedans. Mariée jeune, veuve peu de temps après, elle tentera par dessus tout de rester libre, quitte à choquer. Grande amoureuse de théâtre, elle se battra pour faire sa place dans ce milieu, mais aussi dans celui des lettres. En plus de sa célèbre déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, elle a écrit du théâtre, des pamphlets et des affiches… et disons qu’elle avait des opinions très tranchées. Intéressante parce qu’en avance sur son temps, elle se battait contre l’esclavage et pour les droits de la femme, avec panache et intensité. Tragique en raison de son destin. En arrière plan, les auteurs nous dressent avec habileté le portrait d’une couche de la société de l’époque, avec toutes ses contradictions.

Très instructif, comme toujours… mais dans ce cas, une chance qu’il y avait les portraits à la fin parce que sinon, on m’aurait complètement perdue. Ah oui.. Wiki a été mon ami!

C’était ma BD de la semaine. Chez Moka cette semaine!

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pourquoi pas, même si ça a l’air assez foisonnant.

    1. Il faut avoir le cerveau bien accroché, surtout quand on est pas française et que notre connaissance de la période est assez limitée!

  2. J’ai hâte de la découvrir! Je l’ai reçue en cadeau et elle me fait terriblement envie.

    1. N’hésite pas alors. La BD mérite le détour.

  3. A lire avec une connexion pas loi, alors.

    1. Oooooh oui!! Du moins, elle m’a été hyper utile, la dite connexion.

  4. J’aime beaucoup cette collection, on y apprend toujours un tas de choses… il faut juste avoir le cerveau disponible pour ingurgiter autant d’infos 😉

    1. J’aime beaucoup, exactement pour les mêmes raisons. Et oui, il faut mettre son cerveau en mode apprentissage.

  5. à l’occas’ si je la croise !

    1. Je conseille en tout cas. Une façon d’apprendre qui n’apporte que du plaisir.

  6. Je pense qu’une BD pour en savoir plus sur cette femme, ça doit être pas mal. Je note.

    1. Tout à fait!

  7. Je prends! Même si pour moi aussi la période de la Révolution n’est pas celle que je préfère…

    1. Ah mais moi non plus, ce n’est pas ma période préférée… surtout la période de la terreur… brrrr

  8. Je ne la connais pas bien non plus, je vais noter cette bio !

    1. J’adore ces BDs pour apprendre à connaître ces figures. Elle marque, Olympe.

  9. je suis en plein dedans et j’aime beaucoup ! Effectivement, je me perds un peu dans les figures mais j’aime beaucoup découvrir en détail la vie de cette femme étonnante que je ne connaissais que partiellement, et le contexte de l’époque qui toujours me fait froid dans le dos.

    1. Tellement. Bon, tu dois en savoir encore plus que moi! Cette époque était terrible.

  10. Une série qu’il va me falloir découvrir et dévorer ! 😀

    1. Je les ai tous aimés à date.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils