Nymphéas noirs – Michel Bussi

Le comment du pourquoi

J’ai la BD chez moi et je veux la lire. Du coup, je me suis dit que je pourrais lire le roman avant. Surtout qu’il est dédicacé.

De quoi ça parle

Nous sommes à Giverny, nom ô combien magique pour certaines personnes (dont moi… j’ai fait mon pélerinage!) amoureuses de Monet et des autres impressionnistes. Un cadavre a été trouvé sur les rives de l’Epte, celui d’un médecin ophtalmologiste amateur d’arts et, clairement, ce n’est pas un accident. Au coeur du récit, trois femmes. Une enfant de 11 ans qui aime peindre, une jolie institutrice aux yeux violets et une vieille dame, invisible au yeux de tous, qui hante les rues du village. Alors que les policiers patinent dans leur enquête, le piège se resserre.

Mon avis

Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre en prenant ce roman et je l’ai choisi pour Giverny, pour l’art, pour Monet et l’ambiance un peu floue… impressionniste, quoi. J’avais envie d’un roman d’atmosphère avec une enquête en arrière-plan et c’est exactement ce que j’ai eu. Je ne m’attendais à aucune révélation particulière (oui, inkulte je suis).. et du coup, je me suis fait joyeusement balader. Certes, j’ai eu des doutes sur certains aspects, je me suis dit « et si… », mais en gros, je ne pense pas avoir compris précisément avant que l’auteur ait décidé de me le faire comprendre. C’est bien, des fois, de ne pas du tout savoir ce qui nous attend.

Entendons-nous, il y a des choses qui m’ont laissée dubitative. Les relations entre le détective Laurenç et la jolie suspecte m’ont semblé tirées par les cheveux et ça a passablement dérangé ma lecture un moment donné. Mais j’étais tellement contente de revisiter Giverny, la maison rose, le jardin de Monet, la maison Baudy et ces petites rues que j’ai aimé arpenter que je pense que j’étais prête à tout accepter! En fait, le roman a d’ailleurs un côté assez impressionniste. Par petites touches, des impressions, des éclats de lumière et d’ombre… tout ce qu’il faut pour fasciner le lecteur, et le faire passer à côté de petits indices.

La construction est habile, on sent aussi la recherche derrière le texte, avec toutes les références sur la vie de Monet et de Giverny, les légendes du village et les mystères du milieu de l’art. Ce n’est pas tant l’enquête qui fait l’intérêt du roman, même si l’inspecteur un peu maniaque m’a bien fait rire. C’est plutôt la balade et le voyage à Giverny, l’ambiance, et la voix de cette détestable vieille femme, cette souris en noir, qui se plaît, du haut de sa tour, à observer sans intervenir les drames qui se déroulent sous ses yeux.

Une jolie découverte pour moi! Du très bon divertissement.

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je me suis balladée à Giverny. Je suis sûre que ça me rappelera de bons souvenirs :-). En plus, un collègue me l’a conseillé 🙂

    1. Ça se lit tout seul. Un bon divertissement.

  2. Jamais lu Bussi et jamais tentée non plus. Je lis tellement peu de polars… Pour les impressionnistes, pourquoi pas, un jour de grand désœuvrement…

    1. hahaha morte de rire avec ton grand désoeuvrement! Je lis assez peu de polars aussi parce que je devine tout normalement. Alors là, me faire avoir, ça m’a plu!

  3. crois le ou non, je n’ai jamais lu Bussi hihihihihi

    1. C’était mon premier! Imagine!

  4. À lire pour l’ambiance alors!

    1. Oui, tout à fait!

  5. J’avais adoré ce roman, un bon divertissement et un final étonnant !

    1. Oui, tout à fait! Je me suis dit, à un moment… et si… mais jamais plus que ça.

  6. J’adore Monet donc c’est un roman que je veux lire depuis longtemps.
    Mais Bussi et ses intrigues un peu trop tirées par les cheveux font que je n’ai toujours pas sauté le pas…

    1. Il y a un côté un peu capillotracté, en effet… mais pour ma part, j’ai bien aimé!

  7. Je suis pas fan de Bussi. Ce que j’ai lu m’a laissé un trop fort goût de grosses ficelles ne tenant pas la route. Mais tout le monde s’accorde à dire que celui-ci est un de ses meilleurs. Alors un jour, qui sait

    1. C’Est ma première lecture de l’auteur… je ne sais pas si je vais me rejeter sur d’autres romans de lui, mais avec celui-ci, ça a fonctionné!

  8. J’ai découvert l’auteur avec ce roman, et il reste mon préféré.

    1. Je ne sais pas si je vais poursuivre la lecture de l’auteur… mais je ne regrette pas cette lecture. Je me suis bien faite avoir.

  9. J’ai trouvé plein de défauts à ce roman mais, malgré tout, j’ai plutôt aimé ! J’ai aimé son ambiance très réaliste de village-musée, j’ai aimé ses évocations de Monet et des impressionnistes, et j’ai aimé les références littéraires qui y sont parsemées…

    1. Yep, pareil… il y a des invraisemblances, qu’on conçoit davantage quand on comprend le comment du pourquoi, mais j’ai aimé pour les mêmes raisons que toi.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils