Des monstres – Dionis Cerdà

des monstresGros aveu, je me suis posé la question à savoir si je parlerais de ce livre ou pas.  On va le dire tout de suite, il n’y a eu aucun atome crochu  entre ce roman et moi.  Aucun.  Puis, je me suis souvenue que ce blog servait à garder une trace de mes lectures.  Toutes mes lectures.  Même celles qui ont été pour moi limite catastrophiques.   Du coup, voilà un billet.  Peut-être que les gens qui ont systématiquement un avis contraire à moi (oui oui, il y en a!) seront tentés!

 

Il faut savoir que j’avais été attirée par la comparaison avec « Le maître des illusions » de Donna Tartt, qui est l’un de mes livres préférés à vie.  Attentes trop hautes?  Je ne sais pas mais j’ai été amèrement déçue.  Certes, il y a un prof qui a de l’emprise sur les étudiants et des étudiants étranges.  Mais ils ont 14 ans!  Parfois quinze.  Et pour moi, ça change tout.  Je l’ai lu jusqu’à la fin pour comprendre où venait en venir l’auteur mais j’avoue que je n’ai peut-être pas porté suffisamment d’attention et d’intérêt pour tout saisir.  Du coup, je ne sais trop.  Des jeunes pris dans l’indifférence parentale et une société qui s’en fout?  Des presque enfants qui ont tout vécu trop tôt?  L’influence et l’abus de pouvoir d’un prof?  L’évolution des jeunes dans tout ça?   Probablement tout ça.  Sauf que je n’ai pas réussi à être impliquée dans l’histoire.

 

Ce sont donc 4 jeunes d’une école privée.  Un nouveau prof, jeune et beau, qui arrive.  Des relations entre des jeunes très différents qui se créent, en raison des relations qu’ils entretiennent avec le dit prof.

 

Mon problème principal a été une totale incompatibilité avec le style.  Totale.  Beaucoup de phrases courtes, souvent simples ou composées, mais très peu de réelle complexité syntaxique.   Chez moi, ça a causé une impression de livre un livre pour très jeunes, ce qui est, comme vous pouvez vous l’imaginer, en total décalage avec le sujet, qui est dérangeant, il ne faut pas se le cacher.  De plus, tous les sentiments et les intentions des personnages sont soigneusement spécifiés et expliqués.  Ceux qui me connaissent savent comment ça m’énerve.  J’ai toujours l’impression, avec un tel procédé, que l’auteur pense que je ne peux rien déduire moi-même comme lectrice.  Du coup, je reste extérieure, n’ayant aucun besoin de m’impliquer dans l’histoire ou de me questionner; on fait tout pour moi.

 

J’avouerai donc n’avoir porté un intérêt que très limité à Marilyne la fille à la mode, Sylvie la bonne élève, Henri l’intellectuel et James le sportif.  Aucun n’est réellement aimable (un seul m’est apparu sympathique… je ne dis pas lequel), tous sont assez manipulateurs (avouons-le, avec un tel titre, je m’y attendais un peu) et leur évolution est assez prévisible.  De plus, je m’attendais à une atmosphère lourde, pesante, à du mystère.  Mais hélas, rien de tout ça.  Juste de la distance, parce que justement, pour créer une ambiance, il ne faut pas tour dire.

 

Vous le comprendrez, ce roman n’était clairement pas pour moi et comme j’étais presque certaine d’aimer, ma déception a été encore plus grande.  Merci à Fidès pour l’envoi.  Allie a toutefois beaucoup aimé et a été dérangée par le propos.

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je serais sans doute comme toi, dérangé tant par la forme que par le fond. Bref, tu m’a convaincu qu’il n’état pas pour moi 😉

    1. J’ai vu qu’il avait reçu de bonnes critiques. Mais ce n’était juste pas pour moi. Connaissant un peu tes goûts, je ne suis pas non plus certaine que ce soit ton genre.

  2. C’est bien aussi de garder trace de ce qu’on n’a pas aimé et d’essayer d’expliquer pourquoi. Pas toujours facile.
    Je ne retiendrai pas ce roman, tes arguments me font dire qu’il n’est pas pour moi.

    1. Non, en effet, ce n’est pas facile. J’ai eu vraiment du mal à me décider à en parler parce que si je n’ai vraiment pas aimé, je ne veux pas non plus basher le roman. Ce n’est pas le but. Ce qui ne me plaît pas à moi pourrait plaire à d’autres!

  3. Le sujet est dérangeant, ça on s’entend là-dessus. Par contre ce qui ne t’a pas plu m’a plu à moi: le style d’écriture et les personnages. J’ai adoré Henri. Il est intéressant, beaucoup plus mature que les autres et à la fois dangereux…
    Bref c’est un auteur dont je vais surveiller les prochains romans!

    1. Je suis contente que tu viennes commenter pour apporter l’idée contraire. Moi, le style m’a vraiment dérangée. Mais vraiment. Du coup, ça prouve que ça peut plaire. Moi aussi j’ai aimé Henri par contre. C’est celui que j’ai préféré, le seul auquel j’ai perçu une véritable profondeur. Ce qui m’a manqué c’est l’ambiance… pour une raison x (le fait que tout soit très bien dit et explicité, probablement), je n’ai pas ressenti de mystère, de lourdeur… bref, ce n’était juste pas pour moi! Je vais te laisser lire le prochain de l’auteur et tu me diras si ça peut me plaire ou pas!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils