Mon nom est Dieu – Pia Petersen

Mon-nom-est-Dieu.jpgPour Pia Petersen, Dieu est une création littéraire.  Du moins, c’est ce que je l’ai entendu dire en entrevue.  Du coup, pourquoi pas en faire un réel personnage de roman actuel.  C’est le défi que l’auteur a choisi de relever et pour ma part, je le considère comme relevé car j’ai passé un très bon moment avec cet hurluberlu bougon, qui – il n’en démord pas – est Dieu.  

 

Morgane Latour est journaliste à Los Angeles et, présente à un concours pour découvrir le nouveau « vrai Père Noël » (soooo LA… j’ai adoré cette scène), voir un SDF bourru sur scène, qui dit se nommer Dieu.   Quand elle le croise à nouveau quelques jours plus tard, elle est surprise.  Mais elle n’est pas au bout de ses peines car Dieu va lui demander d’écrire… sa biographie.  Rien de moins.  Entre son article sur Jensen, gourou charismatique, et l’intrusion de Dieu dans sa vie, elle, moderne et athée, dire que son univers sera chamboulé, ce n’est rien.  

 

Voyez-vous, Dieu est dépressif.  Il se sent incompris, croit que les hommes le haïssent, est profondément anti-religion et est en chicane avec son fils, Jésus.   Est-ce sa faute, à lui, si des illuminés ont choisi d’écrire et d’ériger en Vérité quelques mots qu’il avait lancés comme ça, sans trop y réfléchir? Bref, il veut que l’humanité, qu’il ne comprend pas du tout, le voit tel qu’il est réellement.  Et Morgane ne sait trop qui il est.  Imposteur?  Fou?  Manipulateur?  Profiteur?

 

Dieu?

 

Beaucoup d’humour dans le traitement du thème.  Les aventures de Dieu dans le monde qu’il a supposément créé et duquel il a perdu le contrôle sont parfois loufoques, parfois frustrante car Petersen ne ménage pas ici les hommes, autant face à l’autre que face à la religion, qui est parfois un concepts abstrait, parfois un concept trop concret ou parfois un mode de vie.  C’est la socité par rapport au divin, au religieux… et ça fait parfois un peu peur.  Voire même beaucoup.  

 

Un roman qui fait réfléchir, qui fait rire… et qui nous fait, bizarrement, nous attacher à ce bonhomme pas agréable au premier abord.  Un conte moderne admirablement amené.  Heureusement pour nous, Pia Petersen a l’intention d’en faire un personnage récurrent.  Parce que bon, la biographie de Dieu, ça ne s’écrit pas en un volume, n’est-ce pas!

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Il m’attend, hâte de voir ce que ça peut donner, l’idée de départ est bien barrée quand même ! 😉

    1. Noukette: Oui, elle m’a bien plu, cette idée de départ!

  2. Besoin d’un peu de lecture agréable donc…Je me demande pourtant si d’en faire un personnage récurrent ne lassera pas. On verra.

    Le Papou

    1. Le Papou: En tout cas, il y a encore à faire pour un autre tome, c’est certain!

  3. Voilà une idée qui à l’air originale

    1. Gambadou: Oui.  Et habilement traitée, je trouve. 

  4. Jamais lu cet auteur, que j’ai pourtant rencontrée à un salon (sans lui avouer que je n’avais pas trop envie de la lire… ^_^)

    1. Keisha: Bah, on ne peut pas avoir envie de tout!  Pas grave!

  5. Une biographie de Dieu humoristique ? Et pourquoi pas….

    1. Alex: C’est très particulier en tout cas.  Le personnage est bien barré!

  6. Celui-ci je veux le lire !!!! Absolument.

    1. Manu: Je pense que ça peut te plaire!

  7. ah ben du coup ça me tente ben ça 🙂

    1. Yueyin: J’ai bien aimé.  Je pense que ça pourrait te plaire aussi!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils